À partir de 251 €
×

1 Cliquer sur la date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

Don Giovanni © Wiener Staatsoper GmbH - Michael Pöhn

Mozart Don Giovanni

Le 04 décembre 2019
Wiener Staatsoper - Wien
Programme

Mozart : Don Giovanni

3 h 30 Chanté en : Italien
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Adám Fischer
  • Metteur en scène
    Jean-Louis Martinoty
  • Interprètes
    Don Giovanni: Ludovic Tézier
    Donna Anna: Hanna-Elisabeth Müller
    Donna Elvira: Federica Lombardi
    Leporello: Peter Kellner
    Don Ottavio: Jinxu Xiahou
Description

Don Giovanni tue le commandant - un père offensé, frappe sur Zerlina - une épouse, abandonne sa fiancée Donna Elvira et poursuit sa femme de chambre, trompe et triche tout en parvenant à écarter ses ennemis. Il trouve néanmoins son juste désert: lorsqu'il invite le commandant de sa tombe à dîner, sa statue apparaît véritablement et véritablement, pour réclamer le remords. Don Giovanni refuse - et va en enfer.
Source © Wiener Staatsoper

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Wiener Staatsoper - Wien Location Opernring 2 - 1010 Wien Autriche

  • Capacité de la salle : 1709

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Vienne est connue pour ses opéras et ses concerts. Peut-être plus grâce à sa programmation exceptionnelle et au haut niveau de ses distributions vocales que pour la beauté même de sa salle, l’opéra de Vienne est un incontournable des grands opéras dans le monde et un lieu bercé de tradition où l’excellence est toujours de mise.

Pour les Viennois, leur Opéra, le Wiener Staatsoper, est plus qu'une institution, c'est un symbole constitutif de l'identité de leur ville, une affaire d'État. Réservez vos billets de musique classique !

 

Dès le XVIIème siècle les Habsbourg avaient pris l'habitude de dépenser des sommes fabuleuses pour l'Opéra. Mieux encore, Ferdinand III et Leopold 1er n'hésitaient pas à composer pour la scène, tandis que Charles VI prenait plaisir à diriger l'orchestre, et que l'impératrice Marie-Thérèse se mêlait au corps de ballet.

 

Au XIXème siècle, le Kàrntnerthor-Theater est démoli, et l'on construit le bâtiment actuel sur le fameux Ring. C'est là que Mahler imposera son nouveau style, fait de précision dans l'interprétation - grâce à d'innombrables répétitions et d'audaces dans la mise en scène - avec l'aide du décorateur Alfred Roller. Après la chute des Habsbourg, c'est Richard Strauss qui prend en main les destinées de la nouvelle institution : le Wiener Staatsoper. Mais, curieusement, il n'y aura qu'un seul opéra de Strauss créé à Vienne : LA FEMME SANS-OMBRE. Plus tard, Clemens Krauss et Karl Bôhm poursuivront la tradition. Avec Bôhm se constitue la fameuse troupe qui sera un véritable modèle pour plusieurs générations de chanteurs. Même les bombes qui détruisent l'opéra en 1945 ne pourront empêcher les noms de Elisabeth Schwarzkopf, Irmgard Seefried, Sena Jurinac ou Erich Kunz d'entrer dans la légende.

 

Mais qu'on ne croie pas que les Viennois n'applaudissent que leurs stars : en 1955, dans l'édifice enfin reconstruit, quand Callas vient chanter LUCIA DI LAMMERMOOR sous la direction de Karajan, le public arrête la circulation automobile pour faire un triomphe à la diva, dans la rue ! C'est en effet Karajan qui a pris la succession de Karl Bôhm, et qui invitera les plus grandes voix du monde sur la scène viennoise. Désormais on chante systématiquement les œuvres dans leurs langues originales, et les coproductions avec La Scala permettent de découvrir des voix comme celle de Mirella Freni dans LA BOHEME.

 

Ioan Holender, est parvenu à faire cohabiter ces distributions internationales avec l'esprit de troupe. De plus, sous son impulsion, de nombreuses oeuvres qui n'avaient jamais été montées au Staatsoper font leur apparition au répertoire (JERUSALEM de Verdi ou OEDIPE d'Enesco), une politique déjà entamée sous la brillante direction de Claudio Abbado. Mais ici, quelles que soient les évolutions, on continuera toujours à proposer 300 représentations par an (un record du monde rendu possible par la présence d'une équipe technique de 250 personnes), et à applaudir le plus bel orchestre de fosse dont on puisse rêver : l'Orchestre Philharmonique de Vienne ! (le Wiener Philharmoniker)

Wiener Staatsoper

Synopsis

Don Giovanni

Avec Don Giovanni, personnage hors norme devenu mythe lyrique, Mozart et son librettiste Da Ponte ont atteint les plus hauts sommets de l’art occidental. Plus qu’un chef-d’œuvre, c’est à juste titre que tous les mélomanes s’accordent à le nommer l’opéra des opéras.

Inspirée de la pièce de l'espagnol Tirso de Molina et du Don Juan de Molière, Don Giovanni est l'une des oeuvres les plus abouties de Mozart, mais surtout musicalement des plus riches et des plus complexes.
A travers les thèmes du désir, de la transgression et du châtiment, ce sont les grandes questions de la condition humaine que pose l’opéra, sur un livret de Da Ponte. Mozart développe des pages musicales qui comptent parmi les plus abouties qu'il ait composées. Si les musicologues considèrent parfois cette oeuvre comme "l'opéra des opéras", c'est aussi parce qu'il constitue une transition réussie entre les formes scéniques et musicales anciennes et l'émergence du drame musical moderne.

Histoire
Don Giovanni, opéra en deux actes de 1787, évoque la vie dissolue d’un séducteur et son châtiment. L'oeuvre se déroule principalement à Séville. Pour avoir trahi Donna Elvira son épouse, séduit et abandonné Donna Anna et tué son père, mais aussi pour avoir bravé les lois morales, Don Giovanni sera entraîné aux enfers par la statue du Commandeur.

Acte 1
Don Giovanni tente de séduire Donna Anna, se faisant passé pour Don Ottavio, son amant. Alarmé pas les cris, le Commandeur défend l’honneur de sa fille mais se fait tué par le séducteur masqué. Don Ottavio arrivant sur ces entrefaites, jure de venger celle qu’il aime. Ayant rejoint son valet Leporello, Don Giovanni tombe par hasard sur Donna Elvira qui se prétend son épouse et l'accable de reproches pour l'avoir abandonnée. Le vil séducteur s’en débarrasse en s’enfuyant de nouveau. Il s’impose aux noces d’une jeune paysanne Zerlina et de son promis Masetto et tente de séduire la jeune fille innocente. Le premier acte s'achève sur un bal masqué, où se retrouvent le couple de paysans, le séducteur, son valet, mais aussi leurs poursuivants, Donna Elvira, Donna Anna et son fiancé Son Ottavio. Don Giovanni parvient, une fois de plus, à s'échapper.

Acte 2
Le deuxième acte s’ouvre sur une série de quiproquos amoureux car Don Giovanni a convaincu son valet d'échanger ses vêtements avec lui. Trompés par le déguisement, les poursuivants du scélérat s'en prennent à Leporello qui révèle alors sa vraie identité. Donna Elvira avoue qu'elle aime encore son mari et renonce à la vengeance. Enfin libéré, Leporello retrouve son maître dans un cimetière, sur la tombe du Commandeur. Par défi et dérision, Don Giovanni invite la statue du Commandeur à dîner. Au souper, l'invité paraît, mais refuse de prendre place. Il convie à son tour Don Giovanni à souper et lui prend la main, en demandant au séducteur de se repentir. Comme celui-ci refuse, il est entraîné dans les flammes de l'enfer. Donna Anna consent au mariage avec Don Ottavio, le couple de paysan célèbre ses noces, Donna Elvira se retire dans un convent tandis qu'il ne reste à Leporello d'autre alternative que de se trouver un autre maître.

LES ROLES PRINCIPAUX

Don Giovanni, jeune chevalier extrêmement libertin (Baryton)
Le Commandeur (Basse)
Donna Anna, sa fille, dame fiancée à Don Ottavio (Soprano)
Don Ottavio (Ténor)
Donna Elvira, dame de Burgos, abandonnée par Don Giovanni (Soprano)
Leporello, valet de Don Giovanni (Basse)
Zerlina, une paysanne (Soprano)
Masetto, amoureux de Zerline (Basse)

Wiener Staatsoper

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0