À partir de 162 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Adrianna Lecouvreur © Vincent Pontet - OPNP

Cilea Adriana Lecouvreur

Du 27 avril Au 06 mai 2020
Opéra Bastille - Paris
Programme

Cilea : Adriana Lecouvreur

3h25 avec 2 entractes
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Giacomo Sagripanti
  • Metteur en scène
    David McVicar
  • Interprètes
    Adriana Lecouvreur: Anna Netrebko
    Maurizio: Yusif Eyvazov
    La Principessa di Bouillon: Ekaterina Semenchuk
    Michonnet: Zeljko Lucic
    Il Principe di Bouillon: Sava Vemic
Description

De la disparition précoce de la comédienne Adrienne Lecouvreur, la légende retient qu’un bouquet de fleurs empoisonnées envoyé par sa rivale aurait causé la mort. À trente-huit ans s’éteignait celle qui avait révolutionné la déclamation tragique et fait l’admiration de Voltaire. Art consommé de la scène, amour passionné et mort mystérieuse… Il n’en fallait pas plus pour qu’Eugène Scribe s’empare de sa vie et écrive un drame qui fut plus tard mis en musique par Francesco Cilea. Triomphe ! Le compositeur signait un opéra d’un raffinement extrême qui ne devait plus quitter la scène lyrique, à l’image d’une tragédienne qui continuerait à brûler les planches jusqu’à son dernier soupir.

 

 

 

catégorie premium

Catégorie Premium (valable sur certaines dates) : cette catégorie comprend un accès prioritaire aux meilleures places en Catégorie + (Optima), une coupe de champagne par personne à consommer dans des salons privés et un programme du spectacle par commande.

Le prix comprend une contribution (150 € par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Opéra Bastille - Paris Location Place de la Bastille - 75012 Paris France

  • Capacité de la salle : 2745

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

L'histoire de l'Opéra de Paris, depuis sa création ordonnée par Louis XIV, en passant par la construction du Palais Garnier sous Napoléon III, est rythmée par les volontés du pouvoir politique français.

La décision de créer un nouvel Opéra sur la place de la Bastille n'a pas échappé pas à cette règle, puisqu'elle fut prise par François Mitterrand, un peu moins d'un an après son accession à la Présidence de la République. Un concours international est alors organisé, et parmi les 750 projets présentés, c'est finalement celui de l'architecte uru-guayo-canadien Carlos Ott qui sera retenu.

Le nouveau bâtiment, qui marque de sa large emprise au sol la place où a débuté la Révolution française, sera inauguré pour la célébration du Bicentenaire de cette même Révolution, en 1989.

 

De la place de la Bastille, la façade de verre, avec son éclairage "aléatoire" imaginé par Yann Kersalé, laisse deviner la sobre modernité des intérieurs, d'autant qu'ils reprennent les mêmes matériaux que les extérieurs, par souci d'ouverture vers le public. Une fois dans les lieux, on découvrira aussi l'heureuse chaleur des bois clairs qui ornent la grande salle frontale de 2703 places. Mais qui a vu cela n'a presqu'encore rien vu : il faut imaginer les espaces scéniques de dégagements qui occupent à eux seuls 55% du volume total de l'édifice, les six sous-sols de locaux techniques, les ateliers où sont fabriqués et stockés les décors mobiles mais aussi les costumes, ou encore cette salle Gounod aux dimensions identiques à la scène principale et où se déroulent les répétitions. Car autour d'un axe de symétrie symbolisé par ces diapasons sculptés qui ornent les parties publiques, l'Opéra Bastille est aussi une formidable machine à fabriquer des spectacles, truffée d'informatique et où s'active la population d'une véritable ville dans la ville.

 

C'est le chef d'orchestre Myung-Whun Chung qui eut la lourde tâche de faire démarrer cette machine. Le public attentif découvrit alors des mises en scène de Bob Wilson ou de Peter Sellars qui ne firent pas toujours l'unanimité en son sein, mais aujourd'hui, en pleine possession de ses impressionnants moyens qui permettent la rotation des spectacles, la scène parisienne offre une grande diversité de productions. Sous la direction de Hugues Gall et de son conseiller musical James Conlon, les saisons alternent rapidement reprises, grand répertoire et créations, à un rythme qui ne laisse guère de répit aux spectateurs.

Depuis 2014, Stéphane Lissner est le Directeur de l’Opéra national de Paris.

 

Opéra Bastille

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Adriana Lecouvreur

ADRIANA LECOUVREUR, UN OPERA VERISTE, REALISTE ET HISTORIQUE

Adriana Lecouvreur est un opéra réaliste en quatre actes, composé par Francesco Cilea d'après le livret d'Arturo Colautti, créé au Teatro Lirico à Milan le 6 novembre 1902. L'oeuvre s'inspire d'un personnage historique réel, Adrienne Lecouvreur qui était une actrice française.
Le sujet repose sur la rivalité entre deux femmes, la Princesse de Bouillon et Adrienne Lecouvreur, qui a été narrée par Voltaire. Bien que l'intrigue est fictive, l'oeuvre est souvent présentée comme un opéra vériste. Le rôle d'Adriana, qui demande une grande technique, fut interprétée par les plus grandes cantatrices, dont Magda Olivero.

L'HISTOIRE

Acte 1

En 1730, à Paris, dans les coulisses de la Comédie-Française. Tout le monde s'agite pour la première d'une pièce qui doit mettre en scène Adriana et Melle Duclos, la fiancée du prince de Bouillon. Michonnet, le directeur, avoue son amour à Adriana qui est amoureuse de Maurizio qu'elle croit au service du comte de Saxe. Ce dernier, qui est en réalité le compte, arrive et elle lui donne un bouquet de violettes en gage de son amour.
Durant la représentation, le prince de Bouillon intercepte une lettre de sa fiancée demandant à Maurizio de le rejoindre. Pour la confondre, il décide d'organiser une soirée et invite Maurizio qui doit annuler son rendez-vous avec Adriana. En colère, elle accepte l'invitation du prince.

Acte 2

Melle Duclos attend Maurizio au palais. Il arrive et elle remarque les violettes. Il lui explique que ces fleurs sont un cadeau pour elle. Il la remercie pour son aide à la cour et lui dit qu'il n'est pas amoureux d'elle. Arrive le prince accompagné de l'abbé. La princesse se cache. Arrive Adriana qui comprend que Maurizio n'est autre que le comte de Saxe. Elle le soupçonne d'avoir une histoire avec une autre femme et veut découvrir sa rivale. En s'échappant, la princesse laisse tomber un bracelet qui sera ramassé par Michonnet et donné à Adriana.

Acte 3

Au palais, la princesse, qui n'a pas reconnue Adriana, se demande aussi qui est sa rivale. Arrivent Michonnet et Adriana et la princesse reconnaît sa voix. Adriana est sur le point de s'évanouir car elle pense Maurizio blessé. Celui-ci arrive et divertit l'assemblée en racontant ses exploits. Lors du ballet, les deux rivales s'affrontent pour l'amour de Maurizio. Adriana montre le bracelet tandis que la princesse montre les violettes. Piqué, le prince, pour détourner l'attention demande à Adriana de réciter des vers. Elle choisit un passage de Phèdre pour défier la princesse.

Acte 4

Adriana, anéantie par la perte de Maurizio, a pris sa retraite. Elle reçoit une boîte contenant les violettes fanées. Elle comprend que Maurizio l'aime encore. Ce dernier fait son apparition et demande à Adriana de l'épouser. Mais les violettes, envoyées par la princesse, étaient empoisonnées et Adriana meurt.

LES PRINCIPAUX ROLES

Adriana Lecouvreur, soprano
Maurizio, ténor
Princesse de Bouillon, mezzo-soprano
Prince de Bouillon, basse
Michonnet, baryton

Opéra Bastille

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0