À partir de 180 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Sur demande
Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

© Javier del Real / Teatro Real

Puccini Turandot

Du 04 décembre Au 30 décembre 2021
Opéra Bastille - Paris
Programme

Puccini : Turandot

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Gustavo Dudamel
  • Metteur en scène
    Robert Wilson
  • Interprètes
    Turandot: Elena Pankratova
    Calaf: Gwyn Hughes Jones
    Liù: Guanqun Yu
    Timur: Vitalij Kowaljow
catégorie premium

Catégorie Premium (valable sur certaines dates) : cette catégorie comprend un accès prioritaire aux meilleures places en Catégorie + (Optima), une coupe de champagne par personne à consommer dans des salons privés et un programme du spectacle par commande.

Le prix comprend une contribution (150 € par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opéra Bastille - Paris Location Place de la Bastille - 75012 Paris France

  • Capacité de la salle : 2745

L'histoire de l'Opéra de Paris, depuis sa création ordonnée par Louis XIV, en passant par la construction du Palais Garnier sous Napoléon III, est rythmée par les volontés du pouvoir politique français.

La décision de créer un nouvel Opéra sur la place de la Bastille n'a pas échappé pas à cette règle, puisqu'elle fut prise par François Mitterrand, un peu moins d'un an après son accession à la Présidence de la République. Un concours international est alors organisé, et parmi les 750 projets présentés, c'est finalement celui de l'architecte uru-guayo-canadien Carlos Ott qui sera retenu.

Le nouveau bâtiment, qui marque de sa large emprise au sol la place où a débuté la Révolution française, sera inauguré pour la célébration du Bicentenaire de cette même Révolution, en 1989.

 

De la place de la Bastille, la façade de verre, avec son éclairage "aléatoire" imaginé par Yann Kersalé, laisse deviner la sobre modernité des intérieurs, d'autant qu'ils reprennent les mêmes matériaux que les extérieurs, par souci d'ouverture vers le public. Une fois dans les lieux, on découvrira aussi l'heureuse chaleur des bois clairs qui ornent la grande salle frontale de 2703 places. Mais qui a vu cela n'a presqu'encore rien vu : il faut imaginer les espaces scéniques de dégagements qui occupent à eux seuls 55% du volume total de l'édifice, les six sous-sols de locaux techniques, les ateliers où sont fabriqués et stockés les décors mobiles mais aussi les costumes, ou encore cette salle Gounod aux dimensions identiques à la scène principale et où se déroulent les répétitions. Car autour d'un axe de symétrie symbolisé par ces diapasons sculptés qui ornent les parties publiques, l'Opéra Bastille est aussi une formidable machine à fabriquer des spectacles, truffée d'informatique et où s'active la population d'une véritable ville dans la ville.

C'est le chef d'orchestre Myung-Whun Chung qui eut la lourde tâche de faire démarrer cette machine. Le public attentif découvrit alors des mises en scène de Bob Wilson ou de Peter Sellars qui ne firent pas toujours l'unanimité en son sein, mais aujourd'hui, en pleine possession de ses impressionnants moyens qui permettent la rotation des spectacles, la scène parisienne offre une grande diversité de productions. Sous la direction de Hugues Gall et de son conseiller musical James Conlon, les saisons alternent rapidement reprises, grand répertoire et créations, à un rythme qui ne laisse guère de répit aux spectateurs.

Opéra Bastille

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Turandot

Parmi tous les succès de Puccini, Turandot tient une place à part. Le dernier opéra resté inachevé, concentre tout l’art du maître et peut être considéré comme son plus grand chef-d’oeuvre. L’opéra réclame les plus grandes voix pour rendre justice à des airs divinement écrits et aussi connus que le Nessum dorma.

A sa mort en 1924, Puccini laisse inachevé cet opéra inspiré d'un conte chinois de Carlo Gozzi, écrit en 1762. Il s'agit d'une oeuvre de maturité qui témoigne de la maîtrise musicale de son auteur. Puccini mêle avec bonheur les éléments burlesques avec les trois masques (Ping, Pang, Pong), les éléments héroïques, l'intrigue sentimentale (avec Liù, une héroïne typiquement “ puccinienne ”) et une touche d'exotisme. Cette dernière est caractérisée par l'apparition dans l'oeuvre de thèmes musicaux chinois et par l'usage de la gamme pentatonique.
C’est le grand chef d’orchestre Arturo Toscanini qui a choisi le compositeur Franco Alfano pour achever la partition. Pourtant, lors de la création à la Scala de Milan, le 25 avril 1926, le chef pose la baguette à la dernière note écrite par Puccini sans jouer l’ajout d’Alfano. L’opéra sera créé en totalité lors de la deuxième représentation.

HISTOIRE
A Pékin, au palais de l'empereur, en des temps de légende, la princesse Turandot impose à ses prétendants de résoudre trois énigmes. S'ils échouent, ils sont décapités. Le prince Calaf, amoureux de Turandot, tente sa chance avec l'aide de la servante fidèle Liu. Il dissimule son identité et se présente comme un prince inconnu.

Acte 1
L'opéra débute par l'exécution d'un prétendant malheureux, un prince persan. Dans la foule, l'ancien roi de Tartarie, Timour, retrouve miraculeusement le fils qu'il croyait mort, Calaf. Ce dernier est immédiatement séduit par la beauté de la princesse de Chine, qui paraît au balcon. Il décide de se présenter aux épreuves, malgré les mises en garde de l'esclave Liu, qui l'aime en secret.

Acte 2
Ping, Pang et Pong se lamentent sur le sort de la Chine et les caprices de la princesse. Ils émettent le souhait qu'elle trouve enfin le grand amour. La princesse de Chine révèle pourquoi elle soumet ses prétendants à des épreuves inhumaines : des milliers d'années auparavant, son ancêtre Lo-u-Ling a été violée par un roi barbare et elle souhaite venger cet affront. Calaf résout les trois énigmes, mais la princesse veut se dérober à son serment. Généreux, Calaf lui propose à son tour une épreuve : elle doit découvrir son identité avant le lever du soleil.

Acte 3
Tout le palais cherche à découvrir l'identité du prétendant. Timour et Liu sont arrêtés et questionnés. Pour sauver son maître, Liu prétend être la seule à connaître le nom de Calaf. Elle craint de révéler la vérité sous la torture et se suicide. Calaf reproche à la princesse sa cruauté. Elle lui avoue l'avoir aimé depuis le premier moment et il lui révèle son identité. Au matin, la princesse déclare qu'elle a résolu l'énigme : le nom du prince mystérieux est "amour".

LES PERSONNAGES
Turandot, princesse, soprano
Calaf, prince inconnu, ténor
Liu, jeune escaclave,soprano
Timour, père de Calaf, Basse
Ping, chancelier, Baryton
Pang, le pourvoyeur, Ténor
Pong, le cuisinier, Ténor
Altoum, empereur, Ténor

Opéra Bastille

Vous pouvez aussi être interessé par…