À partir de 228 €
×

1 Cliquer sur la date

Alerte Email

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, Music & Opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. Les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation. Seules les places contiguës sont réservées automatiquement. Dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

La cenerentola © Wiener Staatsoper GmbH - Michael Pöhn

Rossini La Cenerentola

Du 18 janvier Au 25 janvier 2020
Wiener Staatsoper - Wien
Programme

Rossini : La Cenerentola 154 mn

Chanté en : Italien
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Evelino Pidò
  • Metteur en scène
    Sven-Eric Bechtolf
  • Interprètes
    Angelina: Margarita Gritskova
    Don Ramiro: Antonino Siragusa
    Don Magnifico: Alessandro Corbelli
    Dandini: Orhan Yildiz
    Alidoro: Roberto Tagliavini
Description

La Cenerentola est basée en grande partie sur la célèbre histoire de Cendrillon, surtout celle de Charles Perrault. Il offre un bon équilibre entre ironie, comédie, lyrisme, mélancolie et nuances de conte de fées et séduit autant les adultes que les jeunes visiteurs de l’opéra. Pour beaucoup de gens, bien que La Cenerentola ait été écrite en très peu de temps, il s'agit de l'opéra le plus poétique de Rossini. En fait, à tout le moins dans la représentation musicale extrêmement subtile des personnages, cet opéra occupe une place singulière dans l’œuvre de buffo. Sven-Eric Bechtolf, directeur de la production actuelle, a transféré l'action dans les années 1950 en Italie, ou plus précisément dans une minuscule nation fictive sur la Méditerranée appelée San Sogno, dirigée par le jeune prince légèrement excentrique Don Ramiro, qui collectionne des voitures chères.

Source © Wiener Staatsoper

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Wiener Staatsoper - Wien Location Opernring 2 - 1010 Wien Autriche

  • Capacité de la salle : 1709

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Vienne est connue pour ses opéras et ses concerts. Peut-être plus grâce à sa programmation exceptionnelle et au haut niveau de ses distributions vocales que pour la beauté même de sa salle, l’opéra de Vienne est un incontournable des grands opéras dans le monde et un lieu bercé de tradition où l’excellence est toujours de mise.

Pour les Viennois, leur Opéra, le Wiener Staatsoper, est plus qu'une institution, c'est un symbole constitutif de l'identité de leur ville, une affaire d'État. Réservez vos billets de musique classique !

 

Dès le XVIIème siècle les Habsbourg avaient pris l'habitude de dépenser des sommes fabuleuses pour l'Opéra. Mieux encore, Ferdinand III et Leopold 1er n'hésitaient pas à composer pour la scène, tandis que Charles VI prenait plaisir à diriger l'orchestre, et que l'impératrice Marie-Thérèse se mêlait au corps de ballet.

 

Au XIXème siècle, le Kàrntnerthor-Theater est démoli, et l'on construit le bâtiment actuel sur le fameux Ring. C'est là que Mahler imposera son nouveau style, fait de précision dans l'interprétation - grâce à d'innombrables répétitions et d'audaces dans la mise en scène - avec l'aide du décorateur Alfred Roller. Après la chute des Habsbourg, c'est Richard Strauss qui prend en main les destinées de la nouvelle institution : le Wiener Staatsoper. Mais, curieusement, il n'y aura qu'un seul opéra de Strauss créé à Vienne : LA FEMME SANS-OMBRE. Plus tard, Clemens Krauss et Karl Bôhm poursuivront la tradition. Avec Bôhm se constitue la fameuse troupe qui sera un véritable modèle pour plusieurs générations de chanteurs. Même les bombes qui détruisent l'opéra en 1945 ne pourront empêcher les noms de Elisabeth Schwarzkopf, Irmgard Seefried, Sena Jurinac ou Erich Kunz d'entrer dans la légende.

 

Mais qu'on ne croie pas que les Viennois n'applaudissent que leurs stars : en 1955, dans l'édifice enfin reconstruit, quand Callas vient chanter LUCIA DI LAMMERMOOR sous la direction de Karajan, le public arrête la circulation automobile pour faire un triomphe à la diva, dans la rue ! C'est en effet Karajan qui a pris la succession de Karl Bôhm, et qui invitera les plus grandes voix du monde sur la scène viennoise. Désormais on chante systématiquement les œuvres dans leurs langues originales, et les coproductions avec La Scala permettent de découvrir des voix comme celle de Mirella Freni dans LA BOHEME.

 

Ioan Holender, est parvenu à faire cohabiter ces distributions internationales avec l'esprit de troupe. De plus, sous son impulsion, de nombreuses oeuvres qui n'avaient jamais été montées au Staatsoper font leur apparition au répertoire (JERUSALEM de Verdi ou OEDIPE d'Enesco), une politique déjà entamée sous la brillante direction de Claudio Abbado. Mais ici, quelles que soient les évolutions, on continuera toujours à proposer 300 représentations par an (un record du monde rendu possible par la présence d'une équipe technique de 250 personnes), et à applaudir le plus bel orchestre de fosse dont on puisse rêver : l'Orchestre Philharmonique de Vienne ! (le Wiener Philharmoniker)

Wiener Staatsoper

Synopsis

La Cenerentola

Le conte de Cendrillon revisité est comme un terrain de jeu propice qui permet à Rossini d’exprimer au mieux son talent et sa folie. Un chef-d’œuvre où les metteurs en scène débordent souvent de trouvailles pour traduire l’univers virevoltant du compositeur. L’œuvre est l’une des plus spectaculaires du côté des voix et offre à la mezzo et au ténor des rôles en or.

La Cenerentola est un drama giocosa écrit par un Gioachino Rossini de 25 ans. Il a été joué pour la première fois en janvier 1817, au Teatro Valle de Rome. Le livret, écrit par Jacopo Ferretti, s'inspire de Cendrillon, le conte de Perrault. Mais Ferretti dépouille l'oeuvre des éléments surnaturels, change quelques éléments pour mettre en scène une Cendrillon frêle, martyrisée par sa famille mais qui triomphera grâce à sa grande bonté.
Le rôle d’Angelina, alias la Cenerentola, est écrit pour une voix de contralto colorature capable d’une grande agilité vocale mais il est souvent chanté par les mezzo-soprano. L'oeuvre ne manque pas d'humour grâce aux situations comiques, aux répliques rapides et aux jeux de personnages.

HISTOIRE
La trame de La Cenerentola suit à peu de choses prêt, l'histoire de Cendrillon, le conte de Perrault. Raillée par ses demi-sœurs, la jeune et jolie Angelina crois aimer un jeune valet et se rend au bal. Parée de ses plus beaux atours, elle y retrouve celui qui est en fait le Prince et le fuit après lui avoir remis, non pas une pantoufle de verre mais un bracelet qui lui permettra de la reconnaître un peu plus tard. Les masques tombent, la bonté et l’amour triomphent !

Acte 1
Tout commence dans la maison de Don Magnifico où ses filles Clorinda et Tisbe sont en perpétuelle compétition sur leur beauté. L’autre fille, Angelina vit comme une souillon et est raillée par sa famille.
Le prince Don Ramiro veut trouver une épouse. Il demande à Alidoro, son précepteur, de s'en charger. Ce dernier, travestit en mendiant, arrive chez Don Magnifico où il se fait rejeter. Seule la douce jeune fille lui apporte son assistance. Arrive alors, le Prince, déguisé en valet. Il tombe instantanément sous le charme d’Angelina qui n’est pas insensible. Entre alors en grande pompe Dandini, l’écuyer travesti en Prince. Il fait la cour aux deux sœurs et les convie au bal avant de prendre congé. Angelina supplie son père de l’emmener mais il refuse. Alidoro aidera toutefois la jeune fille à y aller, vêtue comme une princesse et voilée.
Au bal, le prince toujours déguisé se fait vite son opinion sur les vilaines sœurs et tombe une nouvelle fois sous le charme de la jeune inconnue qui arrive alors, et qu’il croit reconnaître.

LES ROLES PRINCIPAUX

Angelina, Cenerentola, Mezzo-Soprano

Don Ramiro, le prince,Ténor

Dandidi, le valet de Don Ramiro,Baryton

Don Magnifico, le père de Cendrillon,Mezzo-soprano

Alidoro, le tuteur de Don Ramiro,Basse

Clorinda, la sœur d'Angelina,Soprano

Tisbe, la sœur d'Angelina, Mezzo-soprano

Wiener Staatsoper

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0