À partir de 247 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

La Bohème © Wiener Staatsoper GmbH / Michael Pöhn

Puccini La Bohème

Du 05 décembre Au 08 décembre 2020
Wiener Staatsoper - Wien
Programme

Puccini : La Bohème 120 mn

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Eun Sun Kim
  • Metteur en scène
    Franco Zeffirelli
  • Interprètes
    Mimi: Ruzan Mantashyan
    Rodolfo: Atalla Ayan
    Marcello: Andrè Schuen
    Musetta: Slávka Zamecníková
    Colline: Peter Kellner
    Schaunard: Attila Mokus
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Wiener Staatsoper - Wien Location Opernring 2 - 1010 Wien Autriche

  • Capacité de la salle : 1709

Vienne est connue pour ses opéras et ses concerts. Peut-être plus grâce à sa programmation exceptionnelle et au haut niveau de ses distributions vocales que pour la beauté même de sa salle, l’opéra de Vienne est un incontournable des grands opéras dans le monde et un lieu bercé de tradition où l’excellence est toujours de mise.

Pour les Viennois, leur Opéra, le Wiener Staatsoper, est plus qu'une institution, c'est un symbole constitutif de l'identité de leur ville, une affaire d'État. Réservez vos billets de musique classique !

Dès le XVIIème siècle les Habsbourg avaient pris l'habitude de dépenser des sommes fabuleuses pour l'Opéra. Mieux encore, Ferdinand III et Leopold 1er n'hésitaient pas à composer pour la scène, tandis que Charles VI prenait plaisir à diriger l'orchestre, et que l'impératrice Marie-Thérèse se mêlait au corps de ballet.

Au XIXème siècle, le Kàrntnerthor-Theater est démoli, et l'on construit le bâtiment actuel sur le fameux Ring. C'est là que Mahler imposera son nouveau style, fait de précision dans l'interprétation - grâce à d'innombrables répétitions et d'audaces dans la mise en scène - avec l'aide du décorateur Alfred Roller. Après la chute des Habsbourg, c'est Richard Strauss qui prend en main les destinées de la nouvelle institution : le Wiener Staatsoper. Mais, curieusement, il n'y aura qu'un seul opéra de Strauss créé à Vienne : LA FEMME SANS-OMBRE. Plus tard, Clemens Krauss et Karl Bôhm poursuivront la tradition. Avec Bôhm se constitue la fameuse troupe qui sera un véritable modèle pour plusieurs générations de chanteurs. Même les bombes qui détruisent l'opéra en 1945 ne pourront empêcher les noms de Elisabeth Schwarzkopf, Irmgard Seefried, Sena Jurinac ou Erich Kunz d'entrer dans la légende.

Mais qu'on ne croie pas que les Viennois n'applaudissent que leurs stars : en 1955, dans l'édifice enfin reconstruit, quand Callas vient chanter LUCIA DI LAMMERMOOR sous la direction de Karajan, le public arrête la circulation automobile pour faire un triomphe à la diva, dans la rue ! C'est en effet Karajan qui a pris la succession de Karl Bôhm, et qui invitera les plus grandes voix du monde sur la scène viennoise. Désormais on chante systématiquement les œuvres dans leurs langues originales, et les coproductions avec La Scala permettent de découvrir des voix comme celle de Mirella Freni dans LA BOHEME.

Ioan Holender, est parvenu à faire cohabiter ces distributions internationales avec l'esprit de troupe. De plus, sous son impulsion, de nombreuses oeuvres qui n'avaient jamais été montées au Staatsoper font leur apparition au répertoire (JERUSALEM de Verdi ou OEDIPE d'Enesco), une politique déjà entamée sous la brillante direction de Claudio Abbado. Mais ici, quelles que soient les évolutions, on continuera toujours à proposer 300 représentations par an (un record du monde rendu possible par la présence d'une équipe technique de 250 personnes), et à applaudir le plus bel orchestre de fosse dont on puisse rêver : l'Orchestre Philharmonique de Vienne ! (le Wiener Philharmoniker)

Wiener Staatsoper

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

La Bohème

Impossible de rester insensible devant la tragique histoire de Mimi. Puccini a écrit avec la Bohème son opéra le plus déchirant, sur une musique poignante et sublime. Un chef d’œuvre et une très belle entrée en matière pour le néophyte en quête d’émotions.
Fort du succès de son précédent opéra "Manon Lescaut", Giacomo Puccini poursuit sa collaboration avec Giuseppe Giacosa et adapte pour l'opéra, un roman d'Henri Murger, intitulé "Scènes de la vie de bohème". Sur le thème intemporel de l'amour impossible, Puccini décrit la créativité et l'insouciance du milieu artistique parisien, la dureté des conditions de vie de la classe ouvrière et l'insatisfaction constante de la bourgeoisie. Il oppose également la capacité de profiter des joies simples de la vie et la dureté des temps. Emouvant, déchirant mais aussi scintillant et pétillant, La Bohème connut un succès croissant et durable, même si sa création le 1er février 1896, laissa le public partagé.

Histoire
Lorsque la petite cousette Mimi rencontre le poète Rodolpho dans les soupentes misérables du Quartier Latin où il vit avec ses amis étudiants et artistes, c'est le coup de foudre immédiat. Pourtant, la maladie de Mimi et le manque d’argent rendent leur vie de bohème et leur amour impossibles. Séparés, ils ne se retrouveront qu'au moment tragique de la mort de Mimi, emportée par la tuberculose.

Acte 1
Durant la nuit de Noël, Marcello et ses amis laissent le poète Rodolpho seul dans sa chambre pour terminer son travail. Arrive alors Mimi, sa voisine, ouvrière parisienne venue lui demander une chandelle. De cette rencontre naît un véritable coup de foudre. Les deux amants partent alors retrouver leurs amis au café Momus.

Acte 2
Dans la chaleur et l'ambiance festive du café Momus, Rodolpho présente Mimi à ses amis. Le groupe est interrompu par l'arrivée de l'ancienne maîtresse de Marcello, Musetta, toujours amoureuse de lui mais en ménage avec un riche bourgeois. Grâce à une ruse, le groupe parvient à se débarrasser de lui et les deux amants se réconcilient.

Acte 3
Les deux couples entretiennent des relations tumultueuses mais si Musette et Marcello tirent toujours de leurs disputes, une joie de vivre et une énergie insatiables, la jalousie feinte de Rodolpho étouffe Mimi. Par ailleurs, la phtisie et les conditions de vie difficiles affaiblissent considérablement la jeune fille. Pour qu'elle puisse se soigner, Rodolpho a décidé de mettre fin au printemps à leur vie de bohème espérant que Mimi se rapproche d’un protecteur. Le couple formé par Marcello et Musetta ne résiste pas non plus à ces tensions.

Acte 4
Quelques mois après, les deux jeunes gens regrettent leurs amours passés. Musetta surgit alors et leur annonce que Mimi est mourante. Même s'ils vendent leurs derniers biens pour payer le médecin, cela ne suffit pas à sauver Mimi qui s'éteint dans les bras de Rodolpho en lui avouant son amour.

LES ROLES PRINCIPAUX
Mimì, couturière (soprano)
Rodolfo, poète (ténor)
Marcello, peintre (baryton)
Musetta, chanteuse (soprano)
Colline, philosophe (basse)
Schaunard, musicien (baryton)

Wiener Staatsoper

Vous pouvez aussi être interessé par…