Vos billets dans le monde entier

Die lustige Witwe

Teatro dell'Opera
Roma

Du 14 Avril au 20 Avril 2019

Opéra
Teatro dell'Opera
Envoyer à un ami
Die lustige Witwe - Lehár

Die lustige Witwe - Lehár

Catégorie Premium : bénéficiez d'une place en Catégorie 1 avec un repas au Ristorante Target di Roma (formule au choix « Entrée + Plat + Dessert », eau et café compris - cliquez ici pour voir le menu), avant le spectacle à partir de 18h30. 

Veuillez noter que le Ristorante Target di Roma se situe au centre de Rome, à deux pas de la Via Nazionale et du Teatro dell’opera di Roma. (Via Torino, 33 - 00184 Rome).

 

 

Le Ristorante Target di Roma est ouvert tous les jours pour le déjeuner et le diner, depuis 1999. La cuisine est d’inspiration méditerranéenne tout en étant originale. Chaque jour, le chef offre des produits frais de qualité qui séduiront tous les palais.

programme

  • Lehár : Die lustige Witwe

distribution

  • Chef d'orchestre : Constantin Trinks

  • Metteur en scène : Damiano Michieletto

Offre M&O

Catégorie Premium : bénéficiez d'une place en Catégorie 1 avec un repas au Ristorante Target di Roma (formule au choix « Entrée + Plat + Dessert », eau et café compris - cliquez ici pour voir le menu), avant le spectacle à partir de 18h30. 

Veuillez noter que le Ristorante Target di Roma se situe au centre de Rome, à deux pas de la Via Nazionale et du Teatro dell’opera di Roma. (Via Torino, 33 - 00184 Rome).

 

 

Le Ristorante Target di Roma est ouvert tous les jours pour le déjeuner et le diner, depuis 1999. La cuisine est d’inspiration méditerranéenne tout en étant originale. Chaque jour, le chef offre des produits frais de qualité qui séduiront tous les palais.

Le metteur en scène vénitien Damiano Michieletto, aujourd’hui prisé partout et récemment très remarqué pour son Barbier de Séville à Paris, a eu l’idée de placer la scène dans le monde financier : le directeur d’une banque qui remplace l’ambassadeur ! Le tout dans une ambiance nostalgique des années 50.

  • Plan de salle
  • Info salle
  • Synopsis
  • Photos

Les plans de salles sont sujets à modification en fonction des spectacles.

Teatro dell'Opera

Adresse : Piazza Beniamino Gigli, 7, 00187 Roma Italie

Capacité :

1400 places

Autres informations :

Bien que la représentation d'un opéra soit attestée à Rome dès 1606 (EUMELIO d'Agazzari), les interdits du pape visant les spectacles dramatiques et lyriques y seront longtemps un obstacle au développement de l'opéra. On y ouvre tout de même un théâtre lyrique public en 1697, mais de fait, jusqu'à l'ouverture en 1880 de la salle actuelle, aucun compositeur d'importance ne s'attachera à la cité papale. La scène romaine est cependant loin d'être inexistante au XLKème siècle : Rossini est venu y créer son BARBIER DE SEVILLE au Teatro Argentina en 1816, et Verdi quatre de ses œuvres dont, tout de même, LE TROUVERE (1853) et UN BAL MASQUE (1859) au Teatro Apollo.

 

Mais en 1877, la ville qui était devenue la capitale de l'Italie ne possédait toujours pas d'opéra moderne. Domenico Costanzi, qui avait fait fortune dans l'hôtellerie, eut donc l'idée de léguer son nom à l'histoire de la Ville Éternelle en faisant édifier sur ses fonds un théâtre lyrique, qui devait voir le jour trois ans plus tard. La vie lyrique romaine va alors trouver un second souffle, puisque de 1880 à 1926, ce ne sont pas moins de 46 créations et de 120 premières romaines qui vont avoir lieu au Teatro Costanzi. Les créations sont toutes signées de compositeurs italiens, et parmi elles se distinguent les triomphes obtenus par Mascagni pour CAVALLERIA RUSTICANA, et par Puccini pour TOSCA. Mais au nombre des nouveautés proposées au public romain, figure aussi PARSIFAL dès 1884, tandis que Toscanini fait ses débuts à Rome en dirigeant... CARMEN. En 1926, le théâtre passe sous le contrôle de l'État fasciste, qui entreprend une modernisation et une transformation complète de l'édifice. Lorsqu'il rouvre deux ans plus tard, sous le nom de Teatro Reale dell'Opera, il poursuit évidemment la politique de création "nationale", et l'on y entend bien sûr Respighi ou Malipiero, mais aussi Stravinski, Richard Strauss et même le WOZZECK de Berg en 1942. En 1937 sont aussi inaugurées les fameuses saisons d'été à ciel ouvert, aux Thermes de Caracalla.

 

En 1946, l'institution adopte le nom de Teatro all'Opera, et internationalise son répertoire tout en restant fidèle aux auteurs contemporains : ce sont alors Britten, Honegger, Hindemith, Janâcek ou Henze qui seront ici joués. On y découvre aussi Renata Tebaldi en 1948 et Maria Callas (en Kundry, dans PARSIFAL !) en 1949. Ces dernières décennies, malgré de difficiles problèmes financiers, les directeurs artistiques ont su conserver la créativité et le lustre de la scène romaine.

LA VEUVE JOYEUSE, OPERETTE A GRAND SPECTACLE D'UNE LEGERETE GRISANTE

 

La Veuve Joyeuse, oeuvre autrichienne de Franz Lehar, dresse le portrait d'une Europe insouciante à la Belle Epoque, où se mêlent intérêt politique et affaire de coeur.

 

On est d'emblée séduit par les décors et les somptueux costumes. Les airs universellement connus ont marqué une ère musicale nouvelle par des morceaux originaux, rythmés et sensuels, emportés par une orchestration élaborée.

 

L'HISTOIRE

 

Nous sommes à Paris, au début du 20ème siècle. Pour éviter que la fortune d'Hanna Glawari, richissime et belle veuve de l'Etat de Pontevedro, ne parte à l'étranger, l'ambassadeur Mirko Zeta, organise lors d'une réception, une rencontre avec un compatriote, le Prince Danilo, en vue d'un mariage. Il ignore qu'il est l'amour de jeunesse d'Hanna, contrarié naguère par le père de Danilo. Les retrouvailles d'Hanna et de Danilo amèneront leur lot de surprises, de rancoeurs, de tendresse avant que l'amour ne renaisse.

 

Acte 1

 

Une réception est organisée à l'ambassade de Pontevedro à Paris à laquelle est invitée Hanna Glawari, héritière de son défunt mari, dont la fortune représente l'actif total de la banque de Pontevedro. Un mariage avec un étranger et la fuite de ses capitaux vers l'étranger déclencherait la faillite du pays. Mirko Zeta, demande à Njegus, secrétaire d'Ambassade, de ramener le Prince Danilo Danilowtish, réputé pour ses multiples conquêtes, pour séduire et épouser l'héritière, ignorant que le père de Danilo avait autrefois empêché une union entre Danilo et Hanna, simple roturière. Les retrouvailles houleuses entre les ex-amants obligent l'ambassadeur a révéler son projet à Danilo. Ce dernier refuse mais promet d'écarter tous les prétendants d'Hanna afin que sa fortune reste au Pontevedro.

 

Acte 2

 

Hanna organise le lendemain une fête dans son jardin avec de nombreux invités dont l'ambassadeur qui vient d'apprendre que le lieutenant Camille de Rosillon aimait une femme mariée. Il charge Danilo de l'enquête en lui confiant un indice, un éventail sur lequel est écrit "Je vous aime". Hanna découvre l'éventail par hasard, croit qu'il s'agit d'un message de Danilo et se prend à évoquer avec nostalgie de doux souvenirs. Camille a, pendant ce temps, entraîné Valencienne dans un pavillon isolé. Zeta arrive soudain et cherche à ouvrir le pavillon, juste après qu'Hanna, pressée par Njegus, n'échange sa place avec Valencienne. Découverte, Hanna annonce à l'ambassadeur son intention d'épouser Camille. Danilo, désespéré, part s'étourdir dans une fête chez Maxim's.

 

Acte 3

 

Chez Maxim's l'heure est tardive. Mirko Zeta et Njegus viennent chercher Danilo pour le convaincre de ne pas abandonner et de sauver leur pays. Danilo ne veut rien savoir. Arrive Hanna. Danilo se précipite pour lui enjoindre, au nom de la patrie, de ne pas épouser Camille. Elle rétorque qu'elle n'a jamais eu l'intention d'épouser Camille et qu'il ne s'agissait que d'un stratagème en vue de sauver l'honneur d'une femme mariée. Danilo ne contient plus sa joie et déclare son amour à Hanna qui lui annonce que toute sa fortune reviendra à son nouveau mari. L'ambassadeur est rassuré, la fortune d'Hanna restera au Pontevedro.

 

LES PRINCIPAUX ROLES

 

Hanna Glawari, la Veuve Joyeuse (Soprano)

Prince Danilo Danilowitsh, Diplomate et ancien amour d'Hanna (Ténor ou baryton lyrique)

Baron Mirko Zeta, Ambassadeur de Pontevedro à Paris (Baryton)

Valencienne, épouse du Baron Mirko Zeta (Soprano)

Camille de Rosillon, attaché à l'ambassade, amoureux de Valencienne (Ténor)

Njegus, secrétaire d'Ambassade (rôle parlé)

Votre réservation

À partir de 124
Avez-vous besoin d'aide pour réserver ?

2 Choisissez la catégorie, la quantité et cliquez sur Réserver

CatégoriePrix normalPrix clubQuantité
Premium promo Offre M&O complet
Cat. + promo Offre M&O complet
Cat. 1 promo Offre M&O complet
Cat. 2 promo Offre M&O complet
Cat. 3 promo Offre M&O complet
Cat. 4 promo Offre M&O complet
Cat. Unique promo Offre M&O complet
Prix Club

Déjà membre du Club, connectez-vous ! Si vous n'êtes pas membre adhérez au Club Music & Opera pour bénéficier des prix Club

MODE D'OBTENTION DES BILLETS
A réception de la confirmation de votre commande, vous recevrez par email vos e-billets à imprimer vous permettant d’accéder directement à la salle.

Merci de choisir votre quantité

Total
237€
Frais de dossier, taxes et livraison inclus

Emplacement

Music & Opera réserve les meilleures places disponibles. Les numéros de siège vous seront confirmés par e-mail. Seules les places contiguës sont réservées.

Avantage

Vous réservez pour toute la saison, souvent avant l'ouverture au public

Agence de Réservation

Depuis 20 ans, partenaire des plus grandes institutions

Un empêchement ?

Un service revente à votre disposition, sans frais supplémentaire

Sécurisé

Paiement sécurisé par carte bancaire

Des Questions ?

Vous n'hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre disposition au +33(0) 1 53 59 39 29 ou par e-mail: [email protected]

Comment réserver ?

Consultez la page Aide & Questions

News Music & Opera - Billets disponibles

Inscrivez-vous à la Newsletter :

Emplacements réservés pour le

Catégorie Zone Rang Numéros de siège
Teatro dell'Opera

Music Opera , Agence de Réservation, partenaire des plus grandes institutions :