×

Ce spectacle n'est pas disponible sur Music-opera.com. Merci de Contacter la Salle ou le Festival.

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Pas en vente

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

© Teatro de la Zarzuela

Danse

Du 07 juillet Au 17 juillet 2022
Teatro de la Zarzuela - Madrid
Programme

Beethoven : Die Grosse Fuge

Polyphonia

Concerto DSCH

Distribution
  • Compañía Nacional de Danza
  • Chorégraphes
    Alexei Ratmansky
    Hans van Manen
    Christopher Wheeldon
  • Info salle
  • Plan de la salle

Teatro de la Zarzuela - Madrid Location Calle de Jovellanos, 4 - 28014 Madrid Espagne

  • Capacité de la salle : 1246

Les origines du genre musical de la zarzuela remontent au XVIIème siècle : il s'agissait alors de pièces de théâtre dans lesquelles la musique tenait une bonne place. Délaissée au profit de l'opéra italien au cours du siècle suivant, la zarzuela connaîtra une véritable résurrection au XLJème siècle et sera pour les madrilènes ce que l'opéra-comique, l'opérette ou le Singspiel ont été pour d'autres pays. Devant le succès de cette zarzuela moderne, mélange singulier de chant influencé par l'opéra italien, de danses populaires et de satire sociale aiguë bien à l'image de l'esprit madrilène, et à l'initiative de compositeurs comme Barbieri qui avaient constitué une Sociedad Artística, on inaugure donc en 1856 le très gracieux théâtre de l'architecte Jerónimo de la Gándara.

Dans ce Coliseo de la calle Jovellanos (comme on l'appelle du nom de la nouvelle rue percée pour desservir le théâtre) seront alors créées les plus fameuses zarzuelas, dont EL BARBERILLO DE LAVAPIES récemment ressuscité au disque et à la scène, jusqu'à ce qu'un incendie détruise le bâtiment en 1909. Il rouvre en 1913 et propose à nouveau ses spectacles au public, y mêlant de plus en plus souvent des productions d'opéra (CARMEN y sera donné en première espagnole), notamment à partir de la fermeture du Teatro Real qui intervient en 1925. Depuis cette date, et en attendant la réouverture du Teatro Real en 1997, le Teatro de la Zarzuela devient ainsi la salle de Madrid où se donnent les opéras : en 1958, on y entendra Maria Callas, et en 1964 l'association des amis de l'Opéra de Madrid organise le premier festival annuel d'opéra. Mais la zarzuela continue d'y régner, permettant aux jeunes voix espagnoles de se faire connaître d'un large public.

Devenu propriété de l'État en 1970, le Teatro de la Zarzuela va encore développer ses productions d'opéra, jusqu'à proposer aujourd'hui des saisons qui comprennent habituellement deux mois de zarzuelas et sept mois d'opéras, complétées par des concerts de l'Orchestre Symphonique de Madrid (qui est aussi l'orchestre de fosse) et des récitals. Il participe également au Festival d'Automne de la capitale espagnole, et à ses productions de prestige ouvertes aux derniers vents de la modernité esthétique. Au terme actuel de cette histoire, il est donc fort logique que le Teatro de la Zarzuela ait été déclaré "Bien d'intérêt général" en 1994.

Teatro de la Zarzuela

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.
© Teatro de la Zarzuela

Vous pouvez aussi être interessé par…