Menu Rechercher

Contact et réservation +33(0)1 53 59 39 29 ou contactez-nous en ligne

Le chèque cadeau
Vos billets dans le monde entier
Filtrer par Mois :

Interprètes
Plus

Compositeurs

Chefs d'orchestre

Metteurs en scène

Chorégraphe

0€ - 0€

Consultez le programme de la saison 2018-2019 du Palais Garnier et réservez vos billets dès maintenant.
 

A ne pas manquer en Janvier 2019:

Au mois de janvier au Palais Garnier, les dernières représentations de La Dame aux Camélias, l’émouvant ballet de John Neumeier sont à réserver sans plus tarder. L’événement de ce début d’année est international. L’immense chef baroque René Jacobs dirige Il primo omicidio d’Alessandro Scarlatti dans une mise en scène de Romeo Castellucci. Le grand artiste italien a déjà signé des spectacles à l’esthétisme stupéfiant. Un des spectacles les plus attendus de la saison.

 

 

Le Palais Garnier est sans nul doute le plus bel opéra du monde. Toutes les productions présentées ici ne serviraient presque que de prétexte pour assister à une représentation dans ce lieu magique mais ce serait trop vite oublier que la troupe du Ballet de l'Opéra national de Paris est l’une des meilleures au monde.

 

Aussi, les ballets prestigieux se succèdent avec pour les spectateurs, un vif intérêt toujours renouvelé. Sous la direction artistique d’Aurélie Dupont, la troupe retrouve ses fondamentaux en alternant ballets classiques (comme cette sublime Dame aux Camélias de John Neumeier) et la danse d’aujourd’hui. Parmi les chorégraphes qui ont récemment travaillé avec l’illustre compagnie, Ohad Naharin revient avec une soirée entièrement consacrée à son travail imaginatif et animé. Decadance s’annonce déjà comme l’un des temps forts de la saison pour lequel il ne faut pas tarder à réserver ses billets.

 

Sidi Larbi Cherkaoui est assurément l’un des plus grands d’aujourd’hui et pouvoir de nouveau applaudir son travail dans Casse-Noisette (l’incroyable spectacle Tchaikovsky couplé avec Iolanta mis en scène par Dmitri Tcherniakov) est une aubaine. On le retrouve à l’affiche d’une soirée passionnante qui réunit trois grands noms de la modernité avec Pontus Lidberg et Marco Goecke.

 

A Garnier, bien d’illustres chorégraphes font évidemment partie de la saison danse 2018-2019 de l’Opéra de Paris comme Martha Graham avec la compagnie qui porte son nom. Le Ballet de l'Opéra national de Paris consacre une soirée entière aux géniaux chorégraphes Jerome Robbins (billets à réserver rapidement), Anne Teresa De Keersmaeker (avec les concertos Brandebourgeois de Bach et Amandine Beyer en soliste) ou encore Mats Ek (avec un nouveau Boléro de Ravel). Chose incroyable, Sol León et Paul Lightfoot n’étaient jamais venus travailler pour Paris. La saison 2018-2019 répare ce manqué.

 

Le Palais Garnier accueille bien évidemment les productions lyriques et 2018-2019 est de nouveau une saison en feu d’artifice. Elle démarre avec une belle création mondiale confiée à Michael Jarrell. Bérénice d’après Racine bénéficie d’une très belle distribution (Barbara Hannigan et Bo Skovhus en tête) avec la direction de Philippe Jordan en personne. La grande star Anna Netrebko vient pour un soir seulement lors d’un gala tandis que Sonya Yoncheva, Bryan Hymel et Ludovic Tézier illuminent le nouvel an à l'Opéra. Marianne Crebassa et Lawrence Brownlee partagent l’affiche de La Cenerentola de Rossini (avec également Florian Sempey) tandis que Pretty Yende s’amuse avec Michele Pertusi dans le Don Pasquale de Donizetti.

 

Deux grands événements sont également à signaler comme ce nouveau Don Giovanni de Mozart dirigé par Philippe Jordan et Il primo omicidio de Scarlatti dirigé par René Jacobs avec la mise en scène très attendue de Romeo Castellucci. Une superbe saison…

 

La saison de l’Opéra national de Paris se répartit entre ses deux salles principales. Retrouvez la vue d’ensemble de la saison 2018-2019 de l’Opéra Bastille en suivant ce lien.

Réservez des Concerts, Opéras, Ballets : Palais Garnier

 | 4 Résultats

Informations sur Palais Garnier

Surtitrage en français et en anglais

 

Dans une débauche d’or et de velours, Charles Garnier a fait de l’opéra de Paris, la référence absolue des salles dans le monde. Un lieu sublime où chaque soir, les productions d’opéras et de ballets (avec l’une des meilleurs troupes au monde) prouvent la vivacité d’une institution vieille de plus de 300 ans.

 

Les mots «Opéra de Paris» désignent plus un concept que la matérialité d'une scène lyrique ! Académie Royale de Musique et de Danse sous le règne de Monsieur de Lully, Académie Impériale selon les péripéties politiques, l'Opéra de Paris a changé plusieurs fois d'appellation et de lieu avant de s'installer au Palais Garnier en 1875. Cet édifice somptueux, dont Charles Gamier a dessiné jusqu'au moindre détail, bouton de porte compris, rassemble des éléments architecturaux assez hétéroclites. Autre particularité, invisible celle-là, de ce bâtiment, il est construit sur un petit lac!

 

D'aucuns évoquent encore avec passion l'époque de Felia Litvinne (1863-1936), qui pouvait chanter indifféremment dans TANNHAUSER, LA JUIVE ou ALCESTE de Lully ; mais les anciens aiment à se rappeler les troupes réunies par Jacques Rouché, de 1915 à 1945, quand Georges Thill chantait en français et Massenet et Wagner. A partir de 1939, le Grand Opéra du Palais Gamier est regroupé avec l'Opéra Comique de la Salle Favart sous une administration unique : la Réunion des Théâtres Lyriques Nationaux. L'année 1964, quant à elle, restera dans les mémoires pour avoir été celle où le plafond d'origine a été dissimulé sous les vives couleurs de la fresque de Chagall.

 

Enfin, les moins anciens se souviennent surtout des fastes de l'administration Liebermann qui, en 1973, s'assurait de la collaboration d'un conseiller musical nommé Georg Solti ! En 1989, le futuriste Opéra Bastille sort de terre et la Salle Favart reprend son indépendance. Garnier est alors réservé à la danse, formant avec la Bastille l'Association des Théâtres de l'Opéra de Paris, rebaptisée dès 1994 Opéra National de Paris. Au milieu de ces vicissitudes résolument françaises, on a restauré le Palais Garnier, et depuis mars 1996 on y donne à nouveau des spectacles lyriques. Pour le plus grand bonheur des amateurs d'opéra, la célèbre salle a retrouvé ses splendeurs et une programmation digne de son glorieux passé avec pour 2015-2016 la première saison de Stéphane Lissner.