Vos billets dans le monde entier

Chorégies d'Orange

Supplier Object ( [biography] =>

 

Les Chorégies d'Orange

 

Les Chorégies d'Orange sont aujourd'hui le plus ancien festival français puisqu'elles datent de 1869. Mais elles ont su, au fil des ans, conserver toute leur originalité : par le nom qu'elles portent, issu du grec "choreos", qui les rattache ainsi à la tradition gréco-latine ; par le lieu dans lequel elles se déroulent chaque été : un Théâtre Antique parfaitement conservé, d'une capacité d'accueil de 8600 personnes et qui a le privilège d'avoir conservé son "Mur", garantie d'une acoustique exceptionnelle ; par la vocation lyrique et musicale qu'elles se sont données et qui leur permet d'être à la tête des grands festivals français et d'avoir une incontestable réputation internationale.

 

La première représentation eut lieu en 1869 avec un opéra de Mehul, "Joseph". La vocation du Théâtre Antique consista alors à promouvoir les auteurs dramatiques français de l'époque et à retourner aux sources des grandes tragédies gréco-romaines. La vocation lyrique et musicale du Théâtre Antique deviendra prépondérante en 1971, avec la création des "Nouvelles Chorégies", qui connurent aussitôt un immense succès. Tous les grands noms de l'art lyrique s'y sont produits, conférant à ce lieu scénique idéal un prestige international qui n'a, depuis, cessé de se confirmer chaque année.

 

Le Théâtre antique

Le Théâtre Antique d'Orange est l'un des plus beaux monuments français, témoignage de l'époque romaine. C'est le seul édifice du genre ayant conservé son mur acoustique. Ses dimensions sont imposantes : 103 mètres de long, 37 mètres de haut, 1,80 mètre d'épaisseur. La scène mesure 65 mètres de long, avec toutefois une utilisation optimale à 47 mètres. La profondeur oscille entre 12 et 16 mètres. Après la chute de l'Empire Romain, le monument fut abandonné comme lieu de spectacle. En 1562, il fut même transformé en refuge pour la population. Ce n'est qu'au début du XIXe siècle qu'on entreprit entreprit de le restaurer et qu'on en reconstitua les gradins.

 

 

[id_place_type] => 2 [alt] => [alt_pub] => [alt_picto] => [capacity] => 0 [theme] => [periode] => [periodicite] => [region] => [city_lang] => Orange [link_video_1] => [link_video_2] => [link_video_3] => [extra_header] =>

A partir du 03 octobre 2016, pensez à réserver vos billets pour les Chorégies d’Orange 2017.

 

Une superbe saison 2017 est annoncée aux Chorégies d’Orange avec dans le cadre impressionnant du Théâtre antique, les productions lyriques des deux chefs-d’œuvre absolus de Verdi, Rigoletto et Aida, une superbe Symphonie No. 9 de Beethoven, un concert dans les étoiles et plein de méchants incarnés par l’impayable Bryn Terfel. 
Le célèbre baryton gallois chante en récital les bad boys de son large répertoire avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par l’inventif Mikko Franck, des rôles aussi variés que le Méphistophélès du Faust de Gounod, le Mefistofele de Boito, le terrible Scarpia de Tosca ou les plus surprenants Mack-the-Knife de l’Opéra de quat'sous ou Sporting Life de Porgy and Bess. Le même orchestre est dirigé cette fois par son ancien directeur musical, le toujours bien aimé Myung Whun Chung. Le maestro dirige la Symphonie No. 9 de Beethoven lors d’un concert exceptionnel qui réunit un quatuor de solistes haut de gamme. Un autre concert grandiose a lieu sous et dans les étoiles. The Planets de Holst est dirigé par James Feddeck tandis que des images inédites de la NASA sont projetées dans la majesté du Théâtre antique. Si le ciel est clair ce soir-là (ce qui sera sûrement le cas un 4 août), le spectacle s’annonce grandiose. 
Le deux productions lyriques vont connaître sans doute le même succès que les parfaites Madama Butterfly et Traviata de 2016. Pour incarner le héros de Verdi, les Chorégies ont de nouveau fait appel à un artiste exceptionnel, Leo Nucci. Rigoletto est son rôle et il est urgent d’entendre ou de ré-entendre le chanteur hors normes surtout entouré comme ici d’une Gilda désormais de référence (Nadine Sierra) et d’une distribution à la hauteur de la démesure du premier rôle.
De même, Aida (le titre le plus souvent joué dans le Théâtre antique d’Orange) est incarnée par la plus grande titulaire du rôle, la fantastique Sondra Radvanovsky aux aigus pianos aériens. Le chef-d’œuvre de Verdi  Aida réclame toujours les plus grandes voix. Quel bonheur de pouvoir entendre Marcelo Alvarez dans Radamès ! La mezzo Anita Rachvelishvili et le baryton Quinn Kelsey qui complètent à merveille la distribution, sont bien connus des grands mélomanes surtout depuis le triomphe qu’ils ont connu à l’Opéra national de Paris ou à la Scala de Milan. 
Une saison 2017 exceptionnelle où toutes les représentations sont de merveilleuses occasions de (re)découvrir non seulement un lieu mythique à l’acoustique unique mais également une ambiance incroyable de festival plus vivant que jamais. 

 

[id_category_assoc] => 4554 [id_institution_type] => 2 [id] => 744 [id_supplier] => 744 [name] => Chorégies d'Orange [description] => [date_add] => 2013-12-11 13:43:19 [date_upd] => 2016-09-27 11:36:26 [link_rewrite] => choregies-d-orange [meta_title] => Billet Chorégies d'Orange [meta_keywords] => [meta_description] => Réservez vos places pour le Chorégies d'Orange. Music-Opera vous garantit les meilleures places et la plus grande disponibilité. [active] => 1 [webserviceParameters:protected] => Array ( [fields] => Array ( [link_rewrite] => Array ( [sqlId] => link_rewrite )))[id_lang:protected] => 5 [id_shop:protected] => 1 [id_shop_list] => [get_shop_from_context:protected] => 1 [table:protected] => supplier [identifier:protected] => id_supplier [fieldsRequired:protected] => Array ( [0] => name )[fieldsSize:protected] => Array ( [name] => 64 [alt] => 120 [alt_pub] => 120 [alt_picto] => 120 )[fieldsValidate:protected] => Array ( [name] => isCatalogName [alt] => isMessage [alt_pub] => isMessage [alt_picto] => isMessage [date_add] => isDate [date_upd] => isDate [id_place_type] => isInt [id_category_assoc] => isInt [id_institution_type] => isInt [capacity] => isInt [link_video_1] => isMessage [link_video_2] => isMessage [link_video_3] => isMessage )[fieldsRequiredLang:protected] => Array ( [0] => city_lang )[fieldsSizeLang:protected] => Array ( [meta_title] => 128 [meta_description] => 255 [meta_keywords] => 255 )[fieldsValidateLang:protected] => Array ( [description] => isString [biography] => isString [theme] => isCatalogName [periodicite] => isCatalogName [region] => isCatalogName [periode] => isCatalogName [city_lang] => isMessage [meta_title] => isGenericName [meta_description] => isGenericName [meta_keywords] => isGenericName [extra_header] => isString )[tables:protected] => Array ( )[image_dir:protected] => /home/www/music-opera.com/www/img/su/ [image_format:protected] => jpg [def:protected] => Array ( [table] => supplier [primary] => id_supplier [multilang] => 1 [fields] => Array ( [name] => Array ( [type] => 3 [validate] => isCatalogName [required] => 1 [size] => 64 )[active] => Array ( [type] => 2 )[alt] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage [size] => 120 )[alt_pub] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage [size] => 120 )[alt_picto] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage [size] => 120 )[date_add] => Array ( [type] => 5 [validate] => isDate )[date_upd] => Array ( [type] => 5 [validate] => isDate )[id_place_type] => Array ( [type] => 1 [validate] => isInt )[id_category_assoc] => Array ( [type] => 1 [validate] => isInt )[id_institution_type] => Array ( [type] => 1 [validate] => isInt )[capacity] => Array ( [type] => 1 [validate] => isInt )[link_video_1] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage )[link_video_2] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage )[link_video_3] => Array ( [type] => 3 [validate] => isMessage )[description] => Array ( [type] => 6 [lang] => 1 [validate] => isString )[biography] => Array ( [type] => 6 [lang] => 1 [validate] => isString )[theme] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isCatalogName )[periodicite] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isCatalogName )[region] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isCatalogName )[periode] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isCatalogName )[city_lang] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [required] => 1 [validate] => isMessage )[meta_title] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isGenericName [size] => 128 )[meta_description] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isGenericName [size] => 255 )[meta_keywords] => Array ( [type] => 3 [lang] => 1 [validate] => isGenericName [size] => 255 )[extra_header] => Array ( [type] => 6 [lang] => 1 [validate] => isString ))[classname] => Supplier [associations] => Array ( [l] => Array ( [type] => 2 [field] => id_supplier [foreign_field] => id_supplier )))[update_fields:protected] => [image_link] => /img/places/744-home.jpg [image_pub_link] => /modules/nq_homepush/configuration/images/fr/Banniere-ChequeKDO_670x95.jpg [pub_link] => http://www.music-opera.com/fr/produits/80028-cheque-cadeau.html [image_picto_link] => /img/places/default-picto.jpg [gallery] => Array ( )[videos] => Array ( )) 1

    A partir du 03 octobre 2016, pensez à réserver vos billets pour les Chorégies d’Orange 2017.

     

    Une superbe saison 2017 est annoncée aux Chorégies d’Orange avec dans le cadre impressionnant du Théâtre antique, les productions lyriques des deux chefs-d’œuvre absolus de Verdi, Rigoletto et Aida, une superbe Symphonie No. 9 de Beethoven, un concert dans les étoiles et plein de méchants incarnés par l’impayable Bryn Terfel. 
    Le célèbre baryton gallois chante en récital les bad boys de son large répertoire avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par l’inventif Mikko Franck, des rôles aussi variés que le Méphistophélès du Faust de Gounod, le Mefistofele de Boito, le terrible Scarpia de Tosca ou les plus surprenants Mack-the-Knife de l’Opéra de quat'sous ou Sporting Life de Porgy and Bess. Le même orchestre est dirigé cette fois par son ancien directeur musical, le toujours bien aimé Myung Whun Chung. Le maestro dirige la Symphonie No. 9 de Beethoven lors d’un concert exceptionnel qui réunit un quatuor de solistes haut de gamme. Un autre concert grandiose a lieu sous et dans les étoiles. The Planets de Holst est dirigé par James Feddeck tandis que des images inédites de la NASA sont projetées dans la majesté du Théâtre antique. Si le ciel est clair ce soir-là (ce qui sera sûrement le cas un 4 août), le spectacle s’annonce grandiose. 
    Le deux productions lyriques vont connaître sans doute le même succès que les parfaites Madama Butterfly et Traviata de 2016. Pour incarner le héros de Verdi, les Chorégies ont de nouveau fait appel à un artiste exceptionnel, Leo Nucci. Rigoletto est son rôle et il est urgent d’entendre ou de ré-entendre le chanteur hors normes surtout entouré comme ici d’une Gilda désormais de référence (Nadine Sierra) et d’une distribution à la hauteur de la démesure du premier rôle.
    De même, Aida (le titre le plus souvent joué dans le Théâtre antique d’Orange) est incarnée par la plus grande titulaire du rôle, la fantastique Sondra Radvanovsky aux aigus pianos aériens. Le chef-d’œuvre de Verdi  Aida réclame toujours les plus grandes voix. Quel bonheur de pouvoir entendre Marcelo Alvarez dans Radamès ! La mezzo Anita Rachvelishvili et le baryton Quinn Kelsey qui complètent à merveille la distribution, sont bien connus des grands mélomanes surtout depuis le triomphe qu’ils ont connu à l’Opéra national de Paris ou à la Scala de Milan. 
    Une saison 2017 exceptionnelle où toutes les représentations sont de merveilleuses occasions de (re)découvrir non seulement un lieu mythique à l’acoustique unique mais également une ambiance incroyable de festival plus vivant que jamais. 

     

      Filtrer par Mois :

      Interprètes
      Plus

      Compositeurs
      Plus

      Chefs d'orchestre

      Metteurs en scène

      Chorégraphe
      0€ - 0€

      Actualités de Chorégies d'Orange

      • 22/06/2015

        Que de bons moments au Théâtre Antique ! Musiques en fêtes a rassemblé un peu moins de 1.7 millions de téléspectateurs sur France 3 ! (Avec Annick Massis, Natalie Dessay, Christophe Willem, Florian Sempey,...)

      • 16/09/2014

        La saison 2015 des Chorégies d’Orange s’annonce exceptionnelle à plus d’un titre. Outre les grandes oeuvres populaires à l’affiche, les distributions réunies par Raymond Duffaut sont en tout point, enthousiasmantes. Trois des plus grands ténors mondiaux fouleront la scène du Théâtre Antique. Roberto Alagna le solaire, un fidèle du lieu, revient dans Il Trovatore de Verdi. Joseph Calleja et sa voix si pure chante avec Ekaterina Siurina, des duos de Puccini, Gounod, Donizetti… Et Jonas Kaufmann, le ténor de tous les superlatifs interprète Don José sans Carmen, pour trois représentations.

      • 05/08/2014

        Ce soir, la dernière représentation du festival des Chorégies d'Orange sera retransmise en direct sur France 2. Roberto Alagna, Inva Mula interpréteront Otello, l'oeuvre de Verdi, en plein coeur du Théâtre Antique.

      • 14/03/2014

        Au programme des Chorégies d’Orange 2015 : Carmen avec Jonas Kaufmann et Il Trovatore avec Roberto Alagna.

      Réservez des Concerts, Opéras, Ballets : Chorégies d'Orange

       | 6 Résultats
      Voici les spectacles à venir. Aucun programme ce mois-ci.

      Informations sur Chorégies d'Orange

       

      Les Chorégies d'Orange

       

      Les Chorégies d'Orange sont aujourd'hui le plus ancien festival français puisqu'elles datent de 1869. Mais elles ont su, au fil des ans, conserver toute leur originalité : par le nom qu'elles portent, issu du grec "choreos", qui les rattache ainsi à la tradition gréco-latine ; par le lieu dans lequel elles se déroulent chaque été : un Théâtre Antique parfaitement conservé, d'une capacité d'accueil de 8600 personnes et qui a le privilège d'avoir conservé son "Mur", garantie d'une acoustique exceptionnelle ; par la vocation lyrique et musicale qu'elles se sont données et qui leur permet d'être à la tête des grands festivals français et d'avoir une incontestable réputation internationale.

       

      La première représentation eut lieu en 1869 avec un opéra de Mehul, "Joseph". La vocation du Théâtre Antique consista alors à promouvoir les auteurs dramatiques français de l'époque et à retourner aux sources des grandes tragédies gréco-romaines. La vocation lyrique et musicale du Théâtre Antique deviendra prépondérante en 1971, avec la création des "Nouvelles Chorégies", qui connurent aussitôt un immense succès. Tous les grands noms de l'art lyrique s'y sont produits, conférant à ce lieu scénique idéal un prestige international qui n'a, depuis, cessé de se confirmer chaque année.

       

      Le Théâtre antique

      Le Théâtre Antique d'Orange est l'un des plus beaux monuments français, témoignage de l'époque romaine. C'est le seul édifice du genre ayant conservé son mur acoustique. Ses dimensions sont imposantes : 103 mètres de long, 37 mètres de haut, 1,80 mètre d'épaisseur. La scène mesure 65 mètres de long, avec toutefois une utilisation optimale à 47 mètres. La profondeur oscille entre 12 et 16 mètres. Après la chute de l'Empire Romain, le monument fut abandonné comme lieu de spectacle. En 1562, il fut même transformé en refuge pour la population. Ce n'est qu'au début du XIXe siècle qu'on entreprit entreprit de le restaurer et qu'on en reconstitua les gradins.