À partir de 85 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Alerte Email

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email votre voucher à imprimer et à échanger au théâtre.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Teatro Massimo

Bellini Norma

Le 18 avril 2023
Teatro Massimo - Palermo
Programme

Bellini : Norma

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Lorenzo Passerini
  • Metteur en scène
    Luigi Di Gangi
    Ugo Giacomazzi
  • Interprètes
    Norma: Desiree Rancatore
    Pollione: Dmitry Korchak
    Adalgisa: Lilly Jørstad
    Oroveso: N.N.
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Teatro Massimo - Palermo Location Piazza Verdi - 90138 Palermo Italie

L'histoire de la construction du Teatro Massimo est à peu près aussi compliquée que celle de sa réouverture. Dès la fin du XVIIIème siècle, le marquis Domenico Caracciolo avait regretté que Palerme ne dispose pas d'un théâtre lyrique à la mesure de la ville natale d'Alessandro Scarlatti, l'homme qui a composé plus de cent opéras. On avait bien bâti le Teatro Carolino en 1801, mais celui-ci, trop exigu et rapidement vieilli, ne conviendra jamais aux mises en scènes de plus en plus fastueuses du siècle romantique.

En 1844, le répertoire se limitait encore à Cimarosa, Mayr, Rossini, Donizetti et Bellini. Le "Carolino" sera d'ailleurs rebaptisé du nom de ce dernier compositeur. Tandis que le "Bellini", donc, n'en finit pas d'être démodé, on attendra 1851 pour évoquer la construction d'un nouveau bâtiment, 1860 pour que l'autorisation paraisse au journal officiel de Sicile, et 1864 pour lancer un concours d'architecture. C'est le projet de Giovanni Battista Filippo Basile qui est retenu : à la mort de l'architecte, en 1891, l'Opéra n'est toujours pas terminé! Il avait fallu exproprier des ecclésiastiques, résoudre des problèmes techniques, envisager de changer de projet, et entre-temps, on avait même construit le Politeama qui sert aujourd'hui aux représentations. Bref, ce n'est qu'en 1897 que le "Massimo" ouvre ses portes...

Teatro Massimo

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Norma

L’image de l’immortelle Callas chantant « Casta Diva » plane toujours à l’évocation de Norma, sublime opéra et chef d’œuvre du bel canto. Seule une diva peut rendre justice aux tourments amoureux de l’héroïne dans le fameux air et les duos tout aussi émouvants.
Norma est une oeuvre dramatique de V. Bellini. Créé en 1831, ce fut un succès jamais démenti, dès la quatrième représentation.

L'HISTOIRE
Le drame conté dans cet opéra nous plonge en pleine Gaule, alors sous le joug de l'occupation romaine. Alors que la guerre menace, un drame se tisse et se joue autour d'une druidesse et d'un proconsul romain qui la trahit et l'abandonne pour les charmes d'une jeune vierge. Norma, druidesse est amie avec Adalgisa mais elles sont aussi toutes deux amoureuses du même homme, Pollione. Elle fut la maîtresse de Pollione, proconsul romain, et lui donna deux enfants.
Adalgisa, alors qu'elle vient d'apprendre la trahison de son amour, blessée, espère panser ses plaies en quittant Pollione. Quant à la druidesse, elle se retrouve accusée et condamnée à mort pour ses fautes. Elle finira sa vie sur un bûcher, suivie dans le feu par son ancien amant repentant.

Acte 1
La célébration de la moisson rituelle du gui se prépare au sein de la communauté des druides mais autour d'eux la menace de la guerre gronde. l'occupation romaine devient insupportable et tous espèrent un changement. Les druides s'affairent activement dans leurs préparatifs, avec à leur tête le père de la druidesse, Oroveso. Durant cette cérémonie, tous espèrent recevoir un signe divin afin de pouvoir entrer en guerre avec les romains et lutter contre l'occupation.

Acte 2
Les deux amies apprennent ensemble et avec effroi la trahison de Pollione, leur amour à toutes les deux. Le déshonneur est si grand que la druidesse songe même à assassiner ses deux enfants, désormais considérés comme une honte. La guerre menace toujours et, se retrouvant face à Pollione, dans un geste ultime, elle le menace de mort. Ce n'est qu'ensuite qu'elle avouera publiquement ses fautes et montera sur le bûcher qui mettra un terme à sa vie.

LES PRINCIPAUX ROLES
Pollione : un proconsul romain (Ténor)
Oroveso : chef des druides, père de la druidesse Norma (Basse)
Norma : grande prêtresse et maîtresse de Pollione (Soprano)
Adalgisa : jeune vierge dont Pollione s’éprend (Soprano)
Clotilda : amie et confidente de Norma (Soprano)
Flavius : Centurion romain, ami proche de Pollione (Ténor)

Teatro Massimo

Vous pouvez aussi être interessé par…