À partir de 91 €
×

1 Choisissez votre date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, Music & Opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. Les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation. Seules les places contiguës sont réservées automatiquement. Dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

©2019 Teatro la Fenice

Donizetti Roberto Devereux

Du 26 juin Au 04 juillet 2020
Teatro La Fenice - Venezia
Programme

Donizetti : Roberto Devereux

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Riccardo Frizza
  • Metteur en scène
    Alfonso Antoniozzi
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Teatro La Fenice - Venezia Location Campo San Fantin, 1965 - 30124 Venezia Italie

  • Capacité de la salle : 1000

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Un écrin au bord du canal, la Fenice est à l’image de sa ville, une salle exceptionnelle. Les dimensions intimes renforcent l’impression de beauté distillée par le décor néo-classique minutieusement reconstruit.

Comme les décors arrivent toujours par bateaux, le nombre de représentations est réduit.

 

A votre disposition dans le théâtre un bar qui propose de quoi grignoter pendant l'entracte.

Il est possible de visiter le Teatro la Fenice pendant la journée, des visites avec audioguide en français sont disponibles, il n'est pas nécessaire de réserver. Pendant la journée, vous pouvez déjeuner au bar du théâtre, des plats vous sont proposés, vous déjeunerez dans les magnifiques Salles Apollines !

 

Dans l'histoire de l'opéra, Venise occupe une place particulièrement éminente, puisque c'est dans la Cité des Doges que s'est ouvert, en 1637, le premier théâtre lyrique public et payant. Rompant ainsi avec les spectacles de cour, l'opéra vénitien va conquérir les faveurs de ce nouveau public en présentant des oeuvres qui n'hésitent pas à alterner scènes comiques et tragiques et qui, par dessus tout, mettent en valeur la "prima donna", et, très vite, ce "primo uomo" que sera le castrat. De nombreuses salles ouvriront ensuite à Venise, où triomphent au XVIIème siècle Hàndel et Alessandro Scarlatti.

 

C'est en 1787 que "La Nobile Società", propriétaire d'un théâtre dont elle venait d'être expulsée, décide de construire une nouvelle salle, dédiée aux plaisirs de l'oeil et de l'oreille du spectateur. Cette élégante maison à deux entrées, l'une sur le canal, l'autre sur une place, subira ensuite quelques transformations notamment après l'incendie de 1836 : mais elle renaîtra alors de ses cendres, comme le Phénix dont elle porte le nom.

Dans la nuit du 29 janvier 1996, pour la deuxième fois de son histoire, le feu ravage le théâtre. L'intérieur est complètement détruit, seules les fondations résistent.


Le théâtre sera alors complètement reconstruit à l’identique et il ré-ouvre le 14 décembre 2003 avec une semaine d’inauguration et de grands concerts. La saison d’opéra se poursuivra dans les deux autres salles et sera accueillie de nouveau dans le théâtre à l'automne 2004 avec La Traviata de Verdi qui fut crée dans ce même théâre.

 

A tous il semble donc essentiel que se poursuive l'extraordinaire histoire d'une salle qui, non contente d'être une des plus belles d'Italie, a aussi été un lieu d'incessantes créations. De Rossini (TANCREDI, 1813) à Luigi Nono (INTOLLERANZA, 1960), tous les grands compositeurs italiens ont ici donné la primeur de plusieurs de leurs œuvres au public vénitien. Verdi a ainsi créé cinq de ses opéras à Venise : ERNANI, ATTILA, RIGOLETTO, LA TRAVIATA, et SIMON BOCCANEGRA. De plus, depuis l'époque où La Fenice offrait les premières italiennes de RIENZI et du RING de Wagner, la salle vénitienne est aussi devenue une scène de création internationale, celle où, par exemple, trois des plus importants opéras de notre siècle ont vu le jour en quelques années : Le RAKE'S PROGRESS de Stravinski (1951), LE TOUR D'ECROU de Britten (1954), et L'ANGE DE FEU de Prokofiev (1955).

 

Teatro La Fenice

Synopsis

Roberto Devereux

ROBERTO DEVEREUX, UN OPERA BEL CANTO

Roberto Devereux est le troisième volet de l'œuvre lyrique de Gaetano Donizetti consacrée à la reine Élisabeth 1ère d'Angleterre.

Créé en 1837 au Teatro San Carlo de Naples, ce fut un des plus grands succès du compositeur italien de son vivant, qui tomba néanmoins dans un certain oubli après les années 1890, comme beaucoup d'œuvres bel canto.

Composé dans un contexte particulièrement tragique pour Donizetti, dont sa femme venait de mourir après avoir accouché d'un enfant mort-né, et qui résidait dans Naples laminée par le choléra, les critiques lui reconnaissent généralement une intensité dramatique hors norme. Tragédie lyrique, l'œuvre fait partie des lettres d'or du bel canto italien des années 1830, portant à son sommet ce style harmonieux qui fait la part belle aux mélodies chantées et aux voix des solistes.

L'HISTOIRE

Roberto Devereux est un opéra en trois actes. L'argument se situe à Londres en 1598. La reine Elisabeth Ière d'Angleterre est au pouvoir depuis 40 ans.

Acte 1

Le favori de la reine Roberto Devereux, Comte d'Essex, rentre d'une expédition militaire en Irlande.

Arrêté, il est accusé d'avoir préparé une trahison avec les rebelles irlandais. Sara, la Duchesse de Nottingham, est secrètement amoureuse de lui et pleure son arrestation. La reine reçoit Roberto, qu'elle croit innocent mais qu'elle soupçonne d'être infidèle. Le Duc de Nottingham, meilleur ami de Roberto, lui promet de le soutenir.

Dans un deuxième tableau, on voit Roberto retrouver Sara. Partage visiblement son amour, il lui reproche d'avoir épousé Nottingham. Sara se dit avoir été forcée par la reine. Elle lui offre une écharpe bleue, tandis qu'il retire l'anneau que lui avait offert la reine.

Acte 2

Lord Cecil, conseiller de la reine, vient informer cette dernière que le Grand Conseil a condamné Roberto à mort malgré l'intervention de Nottingham. Elle doit approuver pour que la peine soit appliquée. On notifie alors à Élisabeth 1ère qu'on a trouvé une écharpe bleue sur le corps de Roberto. Reconnaissant l'écharpe de Sara, elle laisse éclaté sa rage. Roberto paraît, la reine lui montre l'écharpe. Le Duc de Nottingham la reconnaît également et fustige son ami traître. La reine confirme la sentence.

Acte 3

Sara est désespérée. Elle reçoit une lettre de Roberto qui lui demande d'envoyer à la reine la bague qu'elle lui avait offert, pensant qu'elle le graciera. Le Duc de Nottingham confronte Sara à son infidélité et la séquestre. Les bourreaux qui viennent chercher Roberto.
Pendant ce temps, la reine espère l'anneau qui ne vient toujours pas, car elle veut pardonner. Sara parvient et lui apporte la bague, mais il est trop tard pour la reine. Le Duc de Nottingham avoue avoir tout fait pour retarder Sara. Ivre de douleur, Élisabeth envisage d'abdiquer.

LES ROLES PRINCIPAUX

Elisabeth Ière : soprano
Roberto : ténor
Sara : mezzo-soprano
Duc de Nottingham : baryton
Lord Cecil : ténor

Teatro La Fenice

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0