À partir de 91 €
×

1 Choisissez votre date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, Music & Opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. Les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation. Seules les places contiguës sont réservées automatiquement. Dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

©2019 Teatro la Fenice

Bizet Carmen

Du 25 mars Au 05 avril 2020
Teatro La Fenice - Venezia
Programme

Bizet : Carmen

3 h Chanté en : Français
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Myung-Whun Chung
  • Metteur en scène
    Calixto Bieito
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Teatro La Fenice - Venezia Location Campo San Fantin, 1965 - 30124 Venezia Italie

  • Capacité de la salle : 1000

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Un écrin au bord du canal, la Fenice est à l’image de sa ville, une salle exceptionnelle. Les dimensions intimes renforcent l’impression de beauté distillée par le décor néo-classique minutieusement reconstruit.

Comme les décors arrivent toujours par bateaux, le nombre de représentations est réduit.

 

A votre disposition dans le théâtre un bar qui propose de quoi grignoter pendant l'entracte.

Il est possible de visiter le Teatro la Fenice pendant la journée, des visites avec audioguide en français sont disponibles, il n'est pas nécessaire de réserver. Pendant la journée, vous pouvez déjeuner au bar du théâtre, des plats vous sont proposés, vous déjeunerez dans les magnifiques Salles Apollines !

 

Dans l'histoire de l'opéra, Venise occupe une place particulièrement éminente, puisque c'est dans la Cité des Doges que s'est ouvert, en 1637, le premier théâtre lyrique public et payant. Rompant ainsi avec les spectacles de cour, l'opéra vénitien va conquérir les faveurs de ce nouveau public en présentant des oeuvres qui n'hésitent pas à alterner scènes comiques et tragiques et qui, par dessus tout, mettent en valeur la "prima donna", et, très vite, ce "primo uomo" que sera le castrat. De nombreuses salles ouvriront ensuite à Venise, où triomphent au XVIIème siècle Hàndel et Alessandro Scarlatti.

 

C'est en 1787 que "La Nobile Società", propriétaire d'un théâtre dont elle venait d'être expulsée, décide de construire une nouvelle salle, dédiée aux plaisirs de l'oeil et de l'oreille du spectateur. Cette élégante maison à deux entrées, l'une sur le canal, l'autre sur une place, subira ensuite quelques transformations notamment après l'incendie de 1836 : mais elle renaîtra alors de ses cendres, comme le Phénix dont elle porte le nom.

Dans la nuit du 29 janvier 1996, pour la deuxième fois de son histoire, le feu ravage le théâtre. L'intérieur est complètement détruit, seules les fondations résistent.


Le théâtre sera alors complètement reconstruit à l’identique et il ré-ouvre le 14 décembre 2003 avec une semaine d’inauguration et de grands concerts. La saison d’opéra se poursuivra dans les deux autres salles et sera accueillie de nouveau dans le théâtre à l'automne 2004 avec La Traviata de Verdi qui fut crée dans ce même théâre.

 

A tous il semble donc essentiel que se poursuive l'extraordinaire histoire d'une salle qui, non contente d'être une des plus belles d'Italie, a aussi été un lieu d'incessantes créations. De Rossini (TANCREDI, 1813) à Luigi Nono (INTOLLERANZA, 1960), tous les grands compositeurs italiens ont ici donné la primeur de plusieurs de leurs œuvres au public vénitien. Verdi a ainsi créé cinq de ses opéras à Venise : ERNANI, ATTILA, RIGOLETTO, LA TRAVIATA, et SIMON BOCCANEGRA. De plus, depuis l'époque où La Fenice offrait les premières italiennes de RIENZI et du RING de Wagner, la salle vénitienne est aussi devenue une scène de création internationale, celle où, par exemple, trois des plus importants opéras de notre siècle ont vu le jour en quelques années : Le RAKE'S PROGRESS de Stravinski (1951), LE TOUR D'ECROU de Britten (1954), et L'ANGE DE FEU de Prokofiev (1955).

 

Teatro La Fenice

Synopsis

Carmen

Carmen est certainement l’opéra le plus populaire car il regorge d’airs connus fredonnés partout dans le monde. La musique de Bizet, sous une apparente évidence, possède des charmes plus complexes qu’il n’y paraît. De plus, le caractère fouillé de l’héroïne sert le drame à merveille.

L’opéra français de Bizet, créé en 1875, est l'un des plus joué au monde. Il narre le destin tragique d'une jeune bohémienne, belle et rebelle à travers la passion impossible d'un soldat. L’oeuvre majeure a révolutionné l'histoire de l'opéra grâce à la modernité du langage musical. On retient aisément les airs, les duos, les danses et les choeurs qui rythment les ravages de l'amour sous le ciel andalou.

HISTOIRE

L'intrigue se déroule à Séville et dans ses environs, au début du 19ème siècle. Elle raconte l'histoire de la chute de Don José, un brigadier passionnément amoureux de la bohémienne Carmen, cigarière au tempérament de feu. Ayant quitté sa fiancée et son devoir sous le coup de sa passion torride, le jeune homme est délaissé sans états d’âme par la fougueuse Carmen qui lui préfère le toréador Escamillo. Fou de jalousie, Don José poignarde celle qui le rejette, avant de se livrer aux autorités.

Acte 1
Sur la place de Séville, le brigadier Don José, le fiancé de Micaëla, est séduit par Carmen, la brûlante bohémienne qui lui jette une fleur, en chantant une Habanera « L’amour est un oiseau rebelle ». Une bagarre éclate ensuite entre les cigarières et se termine par l'arrestation de la gitane, accusée d'avoir frappé une ouvrière au visage. Prisonnière de Don José, elle lui promet l’amour contre sa libération. Ce dernier accepte et après avoir aidé l’évasion de Carmen, il se retrouve emprisonné.

Acte 2
Sur les tables de la taverne de Lillas Pastia, la bohémienne chante et danse pour distraire les soldats et repousse gentiment les avances d'Escamillo, jeune toréador tombé lui aussi, sous son charme. Elle attend Don José et décide et rejoindre plus tard ses amis contrebandiers, réfugiés dans la montagne. Le jeune amoureux, fraîchement sorti de prison, vient enfin la rejoindre. Tiraillé entre son sens du devoir et son amour, il est contraint de se rallier aux bandits pour rester auprès de celle qu’il aime.

Acte 3
Dans la montagne, Carmen ne cesse d’être tourmentée par la jalousie de Don José. Elle pressent dans les cartes, un funeste destin et sa mort prochaine. De son côté, Micaëla ayant bravé sa peur, réussit à retrouver son ancien promis. Elle doit lui annoncer que sa mère est au plus mal. Don José croise le chemin d’Escamillo, venu retrouver Carmen. Une rixe éclate entre les deux hommes interrompue par Carmen qui congédie l’ancien brigadier.

Acte 4
A Séville, la corrida se prépare. Le superbe toréador Escamillo parade sous les bravos de la belle bohémienne, avant de rentrer dans l'arène, acclamé par la foule. Sous le feu de sa passion dévastatrice Don José intercepte Carmen et la supplie de revenir auprès de lui. Affirmant sa liberté et son amour pour Escamillo, elle lui jette la bague qu'il lui avait offerte. Pris d'un accès de folie, Don José poignarde à mort celle qu’il aime avant de se constituer prisonnier.

PRINCIPAUX ROLES

Carmen : Bohémienne et cigarière (mezzo-soprano)
Don José : Brigadier (ténor)
Micaëla : Jeune navarraise, fiancée de Don José (soprano)
Escamillo : Toréador (baryton ou baryton-basse)

Teatro La Fenice

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0