À partir de 124 €
×

1 Choisissez votre date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, Music & Opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. Les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation. Seules les places contiguës sont réservées automatiquement. Dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

Mozart Don Giovanni

Du 27 septembre Au 06 octobre 2019
Teatro dell'Opera - Roma
Programme

Mozart : Don Giovanni 150 mn

Chanté en : Italien
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Jérémie Rhorer
  • Metteur en scène
    Graham Vick
  • Interprètes
    Don Giovanni: Alessio Arduini (Tenor)
    Donna Anna: Maria Grazia Schiavo (Soprano)
    Donna Anna: Valentina Varriale (Soprano)
    Donna Elvira: Salome Jicia (Mezzo-Soprano)
    Leporello: Guido Loconsolo (Baryton)
    Leporello: Vito Priante (Baryton)
    Don Ottavio: Juan Francisco Gatell (Tenor)
    Don Ottavio: Anicio Zorzi Giustiniani (Tenor)
    Zerlina: Marianne Croux (Soprano)
    Zerlina: Rafaela Albuquerque (Soprano)
    Il Commendatore: Antonio Di Matteo (Basse)
Description

L’éternel chef-d’œuvre universel, Don Giovanni revient à Rome sous la direction de Jérémie Rhorer. La production de Graham Vick, qui place l’histoire à notre époque, accentue davantage le caractère libertin du héros. Il est chanté par le jeune baryton italien Alessio Arduini, qui a fait ses débuts dans ce rôle. 

catégorie premium

Catégorie Premium : bénéficiez d'une place en Catégorie 1 avec un repas au Ristorante Target di Roma (formule au choix « Entrée + Plat + Dessert », eau et café compris - cliquez ici pour voir le menu), avant le spectacle à partir de 18h30. 

Veuillez noter que le Ristorante Target di Roma se situe au centre de Rome, à deux pas de la Via Nazionale et du Teatro dell’opera di Roma. (Via Torino, 33 - 00184 Rome).

 

 

Le Ristorante Target di Roma est ouvert tous les jours pour le déjeuner et le diner, depuis 1999. La cuisine est d’inspiration méditerranéenne tout en étant originale. Chaque jour, le chef offre des produits frais de qualité qui séduiront tous les palais.

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Teatro dell'Opera - Roma Location Piazza Beniamino Gigli, 7 - 00187 Roma Italie

  • Capacité de la salle : 1400

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Bien que la représentation d'un opéra soit attestée à Rome dès 1606 (EUMELIO d'Agazzari), les interdits du pape visant les spectacles dramatiques et lyriques y seront longtemps un obstacle au développement de l'opéra. On y ouvre tout de même un théâtre lyrique public en 1697, mais de fait, jusqu'à l'ouverture en 1880 de la salle actuelle, aucun compositeur d'importance ne s'attachera à la cité papale. La scène romaine est cependant loin d'être inexistante au XLKème siècle : Rossini est venu y créer son BARBIER DE SEVILLE au Teatro Argentina en 1816, et Verdi quatre de ses œuvres dont, tout de même, LE TROUVERE (1853) et UN BAL MASQUE (1859) au Teatro Apollo.

 

Mais en 1877, la ville qui était devenue la capitale de l'Italie ne possédait toujours pas d'opéra moderne. Domenico Costanzi, qui avait fait fortune dans l'hôtellerie, eut donc l'idée de léguer son nom à l'histoire de la Ville Éternelle en faisant édifier sur ses fonds un théâtre lyrique, qui devait voir le jour trois ans plus tard. La vie lyrique romaine va alors trouver un second souffle, puisque de 1880 à 1926, ce ne sont pas moins de 46 créations et de 120 premières romaines qui vont avoir lieu au Teatro Costanzi. Les créations sont toutes signées de compositeurs italiens, et parmi elles se distinguent les triomphes obtenus par Mascagni pour CAVALLERIA RUSTICANA, et par Puccini pour TOSCA. Mais au nombre des nouveautés proposées au public romain, figure aussi PARSIFAL dès 1884, tandis que Toscanini fait ses débuts à Rome en dirigeant... CARMEN. En 1926, le théâtre passe sous le contrôle de l'État fasciste, qui entreprend une modernisation et une transformation complète de l'édifice. Lorsqu'il rouvre deux ans plus tard, sous le nom de Teatro Reale dell'Opera, il poursuit évidemment la politique de création "nationale", et l'on y entend bien sûr Respighi ou Malipiero, mais aussi Stravinski, Richard Strauss et même le WOZZECK de Berg en 1942. En 1937 sont aussi inaugurées les fameuses saisons d'été à ciel ouvert, aux Thermes de Caracalla.

 

En 1946, l'institution adopte le nom de Teatro all'Opera, et internationalise son répertoire tout en restant fidèle aux auteurs contemporains : ce sont alors Britten, Honegger, Hindemith, Janâcek ou Henze qui seront ici joués. On y découvre aussi Renata Tebaldi en 1948 et Maria Callas (en Kundry, dans PARSIFAL !) en 1949. Ces dernières décennies, malgré de difficiles problèmes financiers, les directeurs artistiques ont su conserver la créativité et le lustre de la scène romaine.

Teatro dell'Opera

Synopsis

Don Giovanni

Avec Don Giovanni, personnage hors norme devenu mythe lyrique, Mozart et son librettiste Da Ponte ont atteint les plus hauts sommets de l’art occidental. Plus qu’un chef-d’œuvre, c’est à juste titre que tous les mélomanes s’accordent à le nommer l’opéra des opéras.

Inspirée de la pièce de l'espagnol Tirso de Molina et du Don Juan de Molière, Don Giovanni est l'une des oeuvres les plus abouties de Mozart, mais surtout musicalement des plus riches et des plus complexes.
A travers les thèmes du désir, de la transgression et du châtiment, ce sont les grandes questions de la condition humaine que pose l’opéra, sur un livret de Da Ponte. Mozart développe des pages musicales qui comptent parmi les plus abouties qu'il ait composées. Si les musicologues considèrent parfois cette oeuvre comme "l'opéra des opéras", c'est aussi parce qu'il constitue une transition réussie entre les formes scéniques et musicales anciennes et l'émergence du drame musical moderne.

Histoire
Don Giovanni, opéra en deux actes de 1787, évoque la vie dissolue d’un séducteur et son châtiment. L'oeuvre se déroule principalement à Séville. Pour avoir trahi Donna Elvira son épouse, séduit et abandonné Donna Anna et tué son père, mais aussi pour avoir bravé les lois morales, Don Giovanni sera entraîné aux enfers par la statue du Commandeur.

Acte 1
Don Giovanni tente de séduire Donna Anna, se faisant passé pour Don Ottavio, son amant. Alarmé pas les cris, le Commandeur défend l’honneur de sa fille mais se fait tué par le séducteur masqué. Don Ottavio arrivant sur ces entrefaites, jure de venger celle qu’il aime. Ayant rejoint son valet Leporello, Don Giovanni tombe par hasard sur Donna Elvira qui se prétend son épouse et l'accable de reproches pour l'avoir abandonnée. Le vil séducteur s’en débarrasse en s’enfuyant de nouveau. Il s’impose aux noces d’une jeune paysanne Zerlina et de son promis Masetto et tente de séduire la jeune fille innocente. Le premier acte s'achève sur un bal masqué, où se retrouvent le couple de paysans, le séducteur, son valet, mais aussi leurs poursuivants, Donna Elvira, Donna Anna et son fiancé Son Ottavio. Don Giovanni parvient, une fois de plus, à s'échapper.

Acte 2
Le deuxième acte s’ouvre sur une série de quiproquos amoureux car Don Giovanni a convaincu son valet d'échanger ses vêtements avec lui. Trompés par le déguisement, les poursuivants du scélérat s'en prennent à Leporello qui révèle alors sa vraie identité. Donna Elvira avoue qu'elle aime encore son mari et renonce à la vengeance. Enfin libéré, Leporello retrouve son maître dans un cimetière, sur la tombe du Commandeur. Par défi et dérision, Don Giovanni invite la statue du Commandeur à dîner. Au souper, l'invité paraît, mais refuse de prendre place. Il convie à son tour Don Giovanni à souper et lui prend la main, en demandant au séducteur de se repentir. Comme celui-ci refuse, il est entraîné dans les flammes de l'enfer. Donna Anna consent au mariage avec Don Ottavio, le couple de paysan célèbre ses noces, Donna Elvira se retire dans un convent tandis qu'il ne reste à Leporello d'autre alternative que de se trouver un autre maître.

LES ROLES PRINCIPAUX

Don Giovanni, jeune chevalier extrêmement libertin (Baryton)
Le Commandeur (Basse)
Donna Anna, sa fille, dame fiancée à Don Ottavio (Soprano)
Don Ottavio (Ténor)
Donna Elvira, dame de Burgos, abandonnée par Don Giovanni (Soprano)
Leporello, valet de Don Giovanni (Basse)
Zerlina, une paysanne (Soprano)
Masetto, amoureux de Zerline (Basse)

Teatro dell'Opera

Vous pouvez aussi être interessé par…

0