À partir de 53 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Complet
Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

© Teatro Comunale di Bologna

Verdi Otello

Du 11 novembre Au 18 novembre 2020
Teatro Comunale - Bologna
Programme

Verdi : Otello

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Asher Fisch
  • Metteur en scène
    Gabriele Lavia
  • Interprètes
    Otello: Gregory Kunde
    Desdemona: Mariangela Sicilia
    Iago: Franco Vassallo
    Cassio: Riccardo Della Sciucca
    Lodovico: Luciano Leoni
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Teatro Comunale - Bologna Location Largo Respighi, 1 - 40126 Bologna Italie

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Pour une salle qui a largement plus de trois siècles d'existence, l'histoire du Teatro Comunale de Bologne est étrangement sereine. Ici pas d'incendies, ni de guerres ou de révolutions politiques ou artistiques qui aient troublé la pérennité du bâtiment construit entre 1756 et 1763 par Antonio Galli Bibiena. Depuis son inauguration, où l'on donna II TRIONFO DI CLELIA de Gluck, jusqu'à nos jours, les heureux spectateurs qui se sont répartis sur ses mille sièges ont tout simplement assisté à quelques unes des plus brillantes représentations de l'histoire de l'opéra et ont entendu tout ce qui compte dans le monde de l'art lyrique : Rossini est venu y monter notamment TANCREDI, L'ITALIENNE A ALGER, LA CENERENTOLA, LA GAZZA LADRA et LE BARBIER DE SEVILLE et Mercadante y a créé sa MARIA STUARDA REGINA DI SCOZIA ; plus tard Verdi devait y donner la première de la version italienne de DON CARLO en 1867, et Boito celle de la version définitive de son MEFISTOFELE en 1875. Pour sa plus grande gloire, le Teatro Comunale ne s'est d'ailleurs pas contenté de faire entendre les chanteurs les plus célèbres de la péninsule, puisqu'il a également été le premier théâtre italien à monter un opéra de Wagner, en l'occurrence LOHENGRIN, dès 1871. L'année suivante on y donne TANNHAUSER, et avant la fin du siècle LE VAISSEAU FANTOME et TRISTAN ET ISOLDE. Pour cette raison, Bologne est connue encore de nos jours comme un des rares centres wagnériens d'Italie.

 

Au XXème siècle, de ces mêmes mille sièges, on aura pu écouter l'orchestre placé sous la direction de Toscanini, Furtwàngler, Karajan, Abbado ou Sinopoli, sans oublier bien sûr Riccardo Chailly qui a quitté son poste de chef permanent à Bologne pour rejoindre le Concertgebouw d'Amsterdam. Quant à la scène elle aura vu se produire Schipa, Gigli, Di Stefano, Christoff, Renata Tebaldi, Del Monaco, Pavarotti, Mirella Freni, Marilyn Home, Christa Ludwig, dune Anderson, Ghiaurov ou Raina Kabaivanska, pour ne citer que quelques sommités.

 

Ajoutons que l'institution bolognaise participe à un grand nombre d'opérations pédagogiques pour les enfants, mais aussi pour les anciens, à travers l'Emilie-Romagne, et que, non contente d'accueillir les spectacles lyriques qui ont fait sa réputation, elle propose aussi une saison symphonique avec l'orchestre du Teatro Comunale, et une saison de musique de chambre qui est devenue au fil des années le rendez-vous des plus célèbres solistes et ensembles du monde. Une histoire sereine donc, mais une histoire heureuse...

Teatro Comunale

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Otello

OTELLO, UN DRAME LYRIQUE

 

Cet opéra est un drame lyrique de l'illustre compositeur italien Verdi qui fut composé en 1887 à la Scala de Milan d'après le drame homonyme de William Shakespeare. Cet opéra est né de la collaboration du célèbre compositeur et du poète musicien Arrigo Boito. L'histoire de l'opéra est une histoire tragique composée en quatre actes qui prit près de six ans à Verdi. Et pour cause, l'opéra renouvela complètement l'art lyrique en lui offrant ses notes de noblesse.

 

L'HISTOIRE

 

L'histoire se passe sur l'île de Chypre au moment où le chef de guerre éponyme retrouve sa femme Desdémone. Mais le jeune chef maure fera bientôt les frais de la haine vorace de son lieutenant, Iago, qui, peu à peu, instillera le poison du doute dans l'esprit de son chef, persuadant celui-ci que sa femme, Desdémone, le trompe avec son autre lieutenant, Cassio.

 

Acte 1

 

 Le jeune chef de guerre maure retourne sur l'île de Chypre après sa victoire sur les Sarrasins. Son lieutenant, Iago, véritable incarnation du mal, déclenche une bagarre afin de compromettre le lieutenant Cassio aux yeux de son chef. Mais son action se porte encore plus loin dans le temps puisqu'elle servira son dessein, celui de détruite son chef. Celui-ci retrouve sa jeune épouse Desdémone.

 

Acte 2

 

Lago est un personnage diabolique qui se met en tête de détruire son chef en lui faisant croire que Desdémone et Cassio sont amants. Et quand sa jeune femme prend la défense du lieutenant Cassio devant lui, les doutes ne sont plus permis pour le chef maure. Ses soupçons se transforment en certitudes et ne résistent pas aux preuves fabriquées de toutes pièces par Iago. La vengeance et la haine s'insinuent dans le cœur du guerrier.

 

Acte 3

 

Desdémone vient plaider la cause de Cassio sans savoir que cette intention ne fera que renforcer les soupçons de son époux. Celui-ci qui se met à l'injurier et la traite de courtisane. Sa jalousie explose en une colère impossible à contenir. Devant la foule venue accueillir l'ambassadeur Lodovico, il se voit signifier son rappel à Venise et se verra remplacer sur l'île par le lieutenant Cassio. Ivre de jalousie, fou de haine et de vengeance, le jeune chef perd le contrôle et éclate dans une colère noire devant tout le monde. Il insulte son épouse et la jette à terre.

 

Acte 4

 

Seule dans sa chambre, Desdémone se ronge les sangs et se pose mille questions. Elle ne sait rien de la machination de Iago. Le jeune chef rejoint sa femme discrètement. Après l'avoir accusé encore et encore d'être coupable d'adultère, il l'étouffe sur son lit. Apprenant bien plus tard, les machinations de Iago, qui réussit à s'échapper, le jeune chef maure se poignarde sur le cadavre de sa femme.

 

LES PRINCIPAUX ROLES

 

Otello, ténor, général maure de l'armée vénitienne

Desdémone, soprano, sa femme

Lago, baryton, lieutenant du général

Cassio, ténor, capitaine vénitien

Emilia, mezzo-soprano, femme de Iago

Roderigo, ténor, noble vénitien

Teatro Comunale

Vous pouvez aussi être interessé par…