À partir de 42 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Il barbiere di Siviglia © Monikz Rittershaus

Rossini Il Barbiere di Siviglia

Du 18 avril Au 24 avril 2020
Staatsoper Unter den Linden - Berlin
Programme

Rossini : Il Barbiere di Siviglia

2 h 45
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Julien Salemkour
  • Metteur en scène
    Ruth Berghaus
  • Interprètes
    Figaro: Gyula Orendt
    Rosina: Tara Erraught
    Il Conte d’Almaviva: Juan José de León
    Dottore Bartolo: Paolo Bordogna
    Don Basilio: Grigory Shkarupa
Description

Le riche comte Almaviva, déguisé en étudiant appelé «Lindoro», a conquis le cœur de la belle Rosina. Malheureusement, le docteur Bartolo, tuteur jaloux de Rosina, souhaite épouser lui-même sa paroisse et tente ainsi de tenir tous ses prétendants à distance. Mais Lindoro a la chance de pouvoir compter sur Figaro, un barbier ingénieux et adorable. Figaro et Almaviva parviennent à dissimuler les yeux du vieux Bartolo et à ouvrir la voie au comte et à Rosina de vivre ensemble dans le bonheur conjugal.

Rossini, 23 ans, a composé Il barbiere di Siviglia en l'espace de trois semaines seulement. Witty, fougueux et vibrant, c’est un chef-d’œuvre de l’opéra buffa italien. Il était basé sur la pièce de 1772 "La Précaution inutile ou le Barbier de Séville", un précédent du "Le nozze di Figaro" de Mozart, écrit par le poète français, agent secret et trafiquant d’armes, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Les personnages dessinés avec humour, les solos éblouissants, les mélodies captivantes et les ensembles au rythme effréné de Rossini sont pleinement mis en valeur dans la production intemporelle de Ruth Berghaus en 1968 (avec une mise en scène ingénieuse et simple du jeune Achim Freyer). Débordant de vie et de moments comiques, il n'a rien perdu de sa fraîcheur juvénile et de sa vitalité joyeuse, même après plus de 350 représentations.

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis
  • Vidéos

Staatsoper Unter den Linden - Berlin Location Unter den Linden 7 - 10117 Berlin Allemagne

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Lorsqu'en 1742, l'opéra situé sur la Lindenallee est inauguré, Frédéric II entend en faire le symbole culturel de sa capitale idéale, situé au centre du « Forum Fridericianum ». Ce « palais enchanté », selon les propres mots du despote éclairé, est effectivement devenu un des rares vestiges de l'ancienne ville encore visible aujourd'hui, concentrant en lui une grande partie de l'héritage de la culture musicale allemande : l'orchestre rattaché à l'opéra, la Staatskapelle de Berlin, avait été fondé en 1570, et dans la liste de ses chefs permanents, on trouve les noms de Meyerbeer, Mendelssohn, Richard Strauss, Furtwangler, Klemperer ou Karajan !

Durant le XIXème siècle, l'opéra de Berlin reste un opéra de cour, où l'on crée le FREISCHÜTZ de Weber, mais les activités de la Staatskapelle de Berlin se développent sous la responsabilité de Spontini, qui fut le premier nommé "Preußischer Generalmusikdirektor". C'est dire la responsabilité de la formation berlinoise dans la vie musicale allemande de l'époque, qui ira croissante après la création, en 1842, des SINFONIE-SOIREEN ouvertes au public par souscriptions.

En 1919, l'Opéra Royal devient Opéra d'État, et prend activement part à la folle activité créatrice de l'Allemagne des années vingt : Erich Kleiber y présente au monde le WOZZECK de Berg, et dans ce temple de l'art lyrique résonnent les harmonies d'inspiration populaire d'un Kurt Weill, avant que le nazisme ne mette fin à cette intense période de créativité. Pendant la guerre, Karajan saura y forger sa réputation, sous les bombes qui détruisent le bâtiment, partiellement en 1941, et définitivement en 1945.

De par sa situation géographique, le Staatsoper deviendra en 1949 l'Opéra de Berlin-Est. En 1955, l'administration de la RDA réinstallera la troupe dans l'illustre salle rebâtie selon les plans d'origine, où se produiront les Peter Schreier et autres Theo Adam qui ont su faire vivre une véritable école de chant est-allemande.

Avec la réunification, l'institution est profondément réorganisée, sous l'impulsion notamment de Daniel Barenboim qui prend le titre de Directeur Général de la Musique en 1992. Fier de son impressionnante histoire, l'actuel Opéra Unter den Linden n'hésite plus à se souvenir de ses origines baroques, et l'on y ressuscite plus qu'ailleurs les opéras antérieurs à ceux de Mozart, comme ce CLEOPATRA E CESARE de Graun qui avait ouvert la première saison de 1742. Mais on y passe aussi des commandes à Pierre Boulez, tout en défendant évidemment le répertoire traditionnel, dans lequel Wagner tient une large place. A juxtaposer ainsi la tradition et l'innovation, il se présente désormais comme une des institutions les plus représentatives du nouveau dynamisme berlinois. 

Staatsoper Unter den Linden

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Il Barbiere di Siviglia

Le truculent Rossini offre avec le Barbier un festival d’airs célèbres dans une allégresse communicative. Tout virevolte dans cette musique où seul compte, le divertissement. Chez ce génial compositeur de bel canto, les voix sont toujours à la fête.

Il barbiere di Siviglia, composé en 1816 par Rossini est considéré comme l'exemple le plus abouti d'opéra bouffe à l'italienne. Le livret est inspiré de la pièce éponyme de Beaumarchais, mais ses implications sociales sont plus diffuses que dans l'oeuvre du dramaturge français. Chronologiquement, l'intrigue précède celle des Noces de Figaro de Mozart. Assister à une représentation du Barbier de Séville, c'est retrouver quelques unes des pièces chantées les plus connues du répertoire classique, comme l'air de Basilio, la cavatine de Figaro ou celle de Rosina.

HISTOIRE
A Séville, le comte Almaviva cherche à séduire Rosina, la pupille du Docteur Bartholo. Ce dernier a des vues sur la jeune fille et la maintient enfermée dans sa demeure. Figaro, que l'on surnomme le barbier de Séville, devenu valet du comte, aide son maître à conquérir la femme aimée.

Acte 1
Pour séduire la belle Rosina, le comte Almaviva se fait passer pour Lindoro, un jeune homme pauvre. Au début de l'opéra, il lui donne la sérénade, sous le balcon de la demeure du docteur Bartholo. Figaro, un barbier de Séville, prend fait et cause pour le comte et lui promet de l'aider à conquérir Rosina. Prévenu par le maître de musique Basilio des intentions d'Almaviva, Bartolo veut avancer son mariage avec Rosina. Almaviva, déguisé en soldat, exige d'être logé dans la maison du docteur, en agitant un billet d'hébergement. Bartolo refuse de façon véhémente mais Almaviva est parvenu à glisser un mot à Rosina. Il se retire.

Acte 2
Bartolo s'interroge sur l'identité du soldat tandis qu'un nouveau venu se présente. Il s'agit d'Alonso, envoyé pour le remplacer par un Basilio souffrant. Il s'agit en réalité du comte déguisé.
Durant la leçon, la musique endort Bartolo et les deux amoureux en profitent pour échanger de douces parole. Figaro arrive pour raser Bartolo et parvient à intercepter Basilio. Il lui glisse une bourse bien remplie de la part du comte, pour le convaincre de rentrer chez lui et de jouer au malade.

Figaro dérobe à Bartolo la clé de la porte du balcon. Mais Bartolo finit par découvrir l'identité d'Alsonso et veut précipiter les noces avec Rosina. Arrivent le notaire et Basilio, qui sont requis comme témoins. Mais grâce à une nouvelle bourse d'or, ils acceptent de faire signer le contrat de mariage au comte et à Rosina. Bartolo est pris de court et ne peut que s'incliner devant les faits.

LES PRINCIPAUX ROLES

Figaro, barbier (baryton)
Rosina, pupille du docteur Bartolo (contralto)
Le comte Almaviva, amoureux de Rosina (ténor)
Bartolo, docteur (basse)
Basilio, maître de musique (basse)

Staatsoper Unter den Linden

Video

Vous pouvez aussi être interessé par…

0