À partir de 150 €
×

Annulé

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Annulé

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Staatsoper Unter den Linden

Mozart Così fan tutte

Le 11 avril 2020
Staatsoper Unter den Linden - Berlin
Programme

Mozart : Così fan tutte 165 mn

Chanté en : Italien
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Daniel Barenboim
  • Metteur en scène
    Vincent Huguet
  • Interprètes
    Fiordiligi: Elsa Dreisig
    Dorabella: Marianne Crebassa
    Guglielmo: Gyula Orendt
    Ferrando: Paolo Fanale
    Despina: Barbara Frittoli
    Don Alfonso: Ferruccio Furlanetto
Description

Deux couples de différentes constellations, motivés par le pari d'une infidélité présumée et réelle, sont au centre du "Così fan tutte" de Mozart, qui porte le sous-titre succinct "La scuola degli amanti" ("Le École des amoureux «). Le texte spirituel du librettiste Lorenzo Da Ponte a inspiré Mozart, compositeur d’opéra accompli, à écrire une musique qui associe son humour à une réflexion profonde.

 

Après "Le nozze di Figaro" et "Don Giovanni", Mozart et Da Ponte collaborèrent pour la troisième fois dans "Così fan tutte" en 1789/90. Le poète de la cour viennoise Da Ponte a d'abord présenté un sujet de sa propre invention. Ensuite, Mozart a fourni de nombreux points de départ pour la composition originale d’air, de duos, de trios et d’autres mouvements d’ensemble, jusqu’aux deux grands finalistes. Dans cette pièce de chambre finement structurée, un talent inouï, déjà étonnant, de la composition par la musique se révèle dans une multitude de moments d’expression. La morale et son absence sont abordées, non seulement dans le discours philosophique, mais principalement dans les actions de personnages vrais, qui marchent sur la corde raide entre la vérité et la tromperie. Le jeune réalisateur français Vincent Huguet et Daniel Barenboim donneront le coup d'envoi du nouveau cycle Da Ponte au Staatsoper Unter den Linden avec cette production du dernier opéra comique italien de Mozart.

Source © Staatsoper Unter Den Linden

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Staatsoper Unter den Linden - Berlin Location Unter den Linden 7 - 10117 Berlin Allemagne

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Lorsqu'en 1742, l'opéra situé sur la Lindenallee est inauguré, Frédéric II entend en faire le symbole culturel de sa capitale idéale, situé au centre du « Forum Fridericianum ». Ce « palais enchanté », selon les propres mots du despote éclairé, est effectivement devenu un des rares vestiges de l'ancienne ville encore visible aujourd'hui, concentrant en lui une grande partie de l'héritage de la culture musicale allemande : l'orchestre rattaché à l'opéra, la Staatskapelle de Berlin, avait été fondé en 1570, et dans la liste de ses chefs permanents, on trouve les noms de Meyerbeer, Mendelssohn, Richard Strauss, Furtwangler, Klemperer ou Karajan !

Durant le XIXème siècle, l'opéra de Berlin reste un opéra de cour, où l'on crée le FREISCHÜTZ de Weber, mais les activités de la Staatskapelle de Berlin se développent sous la responsabilité de Spontini, qui fut le premier nommé "Preußischer Generalmusikdirektor". C'est dire la responsabilité de la formation berlinoise dans la vie musicale allemande de l'époque, qui ira croissante après la création, en 1842, des SINFONIE-SOIREEN ouvertes au public par souscriptions.

En 1919, l'Opéra Royal devient Opéra d'État, et prend activement part à la folle activité créatrice de l'Allemagne des années vingt : Erich Kleiber y présente au monde le WOZZECK de Berg, et dans ce temple de l'art lyrique résonnent les harmonies d'inspiration populaire d'un Kurt Weill, avant que le nazisme ne mette fin à cette intense période de créativité. Pendant la guerre, Karajan saura y forger sa réputation, sous les bombes qui détruisent le bâtiment, partiellement en 1941, et définitivement en 1945.

De par sa situation géographique, le Staatsoper deviendra en 1949 l'Opéra de Berlin-Est. En 1955, l'administration de la RDA réinstallera la troupe dans l'illustre salle rebâtie selon les plans d'origine, où se produiront les Peter Schreier et autres Theo Adam qui ont su faire vivre une véritable école de chant est-allemande.

Avec la réunification, l'institution est profondément réorganisée, sous l'impulsion notamment de Daniel Barenboim qui prend le titre de Directeur Général de la Musique en 1992. Fier de son impressionnante histoire, l'actuel Opéra Unter den Linden n'hésite plus à se souvenir de ses origines baroques, et l'on y ressuscite plus qu'ailleurs les opéras antérieurs à ceux de Mozart, comme ce CLEOPATRA E CESARE de Graun qui avait ouvert la première saison de 1742. Mais on y passe aussi des commandes à Pierre Boulez, tout en défendant évidemment le répertoire traditionnel, dans lequel Wagner tient une large place. A juxtaposer ainsi la tradition et l'innovation, il se présente désormais comme une des institutions les plus représentatives du nouveau dynamisme berlinois. 

Staatsoper Unter den Linden

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Così fan tutte

Dramma giacoso (drame joyeux) en deux actes, chanté en italien sur un livret de Lorenzo da Ponte.
La première représentation a eu lieu au Burgtheater de Vienne, le 26 janvier 1790. Tiré d'une histoire sans doute vraie, Mozart et son librettiste Da Ponte ont surtout puisé leur inspiration dans de nombreuses sources, dont l'opéra bouffe napolitain.

Des personnages légers, des intrigues grivoises, les jeux de l'amour, la fidélité et les faux semblants sont le thème de Così fan tutte, à mi chemin entre le drame et la comédie. La musique accompagne l'intrigue avec finesse et suit subtilement les interprètes, leurs réservant des airs virtuoses. Une comédie brillante qui place le compositeur au sommet de son art.

HISTOIRE

Un vieux célibataire et philosophe fait un pari avec deux jeunes officiers sur la fidélité de leur promise. Avec l’aide de la camériste des deux jeunes filles, il fomente un guet-apens. Les deux amoureux profitant d’une prétendue absence, se présenteront déguisés et chacun fera la cour à la fiancée de l'autre, les mettant à l’épreuve. Les deux jeunes filles céderont plus ou moins facilement. Ainsi font-elles toutes ! Mais tout se termine par une réconciliation et deux mariages, au goût amer des illusions, définitivement perdues…

Acte 1
Deux officiers, Ferrando et Guglielmo, font le pari avec le vieux Don Alfonso que leurs fiancées, Fiordiligi et Dorabella, leur seraient fidèles pendant leur absence. Alfonso annonce aux deux dames le départ imminent à la guerre de leurs fiancés. Il s'agit en fait d'un faux départ, destiné à mettre à l'épreuve la fidélité des jeunes filles. Despina, leur servante, tente de les consoler. Elle les pousse à se divertir et veut leur ôter leurs illusions quant à la fidélité des hommes. Ferrando et Guglielmo, travestis en Albanais, tenterons de charmer la fiancée de l'autre avec l’aide de Despina, déguisée elle, en médecin.

Acte 2
Dorabella commence à céder aux avances de Guglielmo, tandis que Fiordigili résiste mieux. Elle décide finalement de s’enfuir pour rejoindre son fiancé, mais au moment de quitter la maison, elle croise Ferrando et succombe enfin à son charme. Cosi Fan Tutte (ainsi font-elles toutes !). Sur le point de signer le contrat de mariage du notaire qui n’est autre que Despina déguisée, on annonce le retour des soldats. Les Albanais disparaissent, reviennent sous leur véritable identité, furieux d'avoir été trahis. Don Alfonso révèle sa supercherie et parvient à rétablir la paix et les couples se réconcilient, non sans amertume.

LES  ROLES PRINCIPAUX

Fiordiligi, Dame de Ferrare habitant Naples (soprano)
Dorabella, Dame de Ferrare habitant Naples, soeur de Fiordiligi (soprano)
Guglielmo, Amant de Fiordiligi (baryton)
Ferrando, Amant de Dorabella (ténor)
Despina, Camériste (soprano)
Don Alfonso, Vieux philosophe (basse)

Staatsoper Unter den Linden

Vous pouvez aussi être interessé par…