À partir de 72 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email votre voucher à imprimer et à échanger au théâtre.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Bizet Les Pêcheurs de Perles

Du 30 juin Au 09 juillet 2022
Staatsoper Unter den Linden - Berlin
Programme

Bizet : Les Pêcheurs de Perles

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Victorien Vanoosten
  • Metteur en scène
    Wim Wenders
  • Interprètes
    Leila: Olga Peretyatko
    Nadir: Francesco Demuro
    Zurga: Gyula Orendt
    Nourabad: Paul Gay
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Staatsoper Unter den Linden - Berlin Location Unter den Linden 7 - 10117 Berlin Allemagne

Lorsqu'en 1742, l'opéra situé sur la Lindenallee est inauguré, Frédéric II entend en faire le symbole culturel de sa capitale idéale, situé au centre du « Forum Fridericianum ». Ce « palais enchanté », selon les propres mots du despote éclairé, est effectivement devenu un des rares vestiges de l'ancienne ville encore visible aujourd'hui, concentrant en lui une grande partie de l'héritage de la culture musicale allemande : l'orchestre rattaché à l'opéra, la Staatskapelle de Berlin, avait été fondé en 1570, et dans la liste de ses chefs permanents, on trouve les noms de Meyerbeer, Mendelssohn, Richard Strauss, Furtwangler, Klemperer ou Karajan !

Durant le XIXème siècle, l'opéra de Berlin reste un opéra de cour, où l'on crée le FREISCHÜTZ de Weber, mais les activités de la Staatskapelle de Berlin se développent sous la responsabilité de Spontini, qui fut le premier nommé "Preußischer Generalmusikdirektor". C'est dire la responsabilité de la formation berlinoise dans la vie musicale allemande de l'époque, qui ira croissante après la création, en 1842, des SINFONIE-SOIREEN ouvertes au public par souscriptions.

En 1919, l'Opéra Royal devient Opéra d'État, et prend activement part à la folle activité créatrice de l'Allemagne des années vingt : Erich Kleiber y présente au monde le WOZZECK de Berg, et dans ce temple de l'art lyrique résonnent les harmonies d'inspiration populaire d'un Kurt Weill, avant que le nazisme ne mette fin à cette intense période de créativité. Pendant la guerre, Karajan saura y forger sa réputation, sous les bombes qui détruisent le bâtiment, partiellement en 1941, et définitivement en 1945.

De par sa situation géographique, le Staatsoper deviendra en 1949 l'Opéra de Berlin-Est. En 1955, l'administration de la RDA réinstallera la troupe dans l'illustre salle rebâtie selon les plans d'origine, où se produiront les Peter Schreier et autres Theo Adam qui ont su faire vivre une véritable école de chant est-allemande.

Avec la réunification, l'institution est profondément réorganisée, sous l'impulsion notamment de Daniel Barenboim qui prend le titre de Directeur Général de la Musique en 1992. Fier de son impressionnante histoire, l'actuel Opéra Unter den Linden n'hésite plus à se souvenir de ses origines baroques, et l'on y ressuscite plus qu'ailleurs les opéras antérieurs à ceux de Mozart, comme ce CLEOPATRA E CESARE de Graun qui avait ouvert la première saison de 1742. Mais on y passe aussi des commandes à Pierre Boulez, tout en défendant évidemment le répertoire traditionnel, dans lequel Wagner tient une large place. A juxtaposer ainsi la tradition et l'innovation, il se présente désormais comme une des institutions les plus représentatives du nouveau dynamisme berlinois. 

Staatsoper Unter den Linden

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Les Pêcheurs de Perles

LES PECHEURS DE PERLES, UNE VIERGE DEIFIEE QUI BRISE SES VOEUX PAR AMOUR

Dans ce drame amoureux poignant, la compassion et l'honneur vont prendre le pas sur la jalousie, la rancoeur et le désir de vengeance entre deux hommes épris de la même femme. Il s'agit de l'histoire d'une amitié brisée par l'amour et de l'abnégation d'un homme abandonnant celle qu'il aime à son rival au nom de l'honneur.
L'oeuvre évoque l'intérêt que l'on portait à l'époque pour l'Inde, un pays peu connu, qui charmait et fascinait et qui constituait le point de départ d'un incroyable imaginaire.

L'HISTOIRE

L'histoire se passe au 19ème siècle, sur une plage aride et sauvage de l'île de Ceylan. Les pêcheurs de perles, une tribu animée de croyances ancestrales, basée sur le respect de la mer, vient d'arriver pour la fête rituelle. Ils attendent l'arrivée de Leila, prêtresse Brahmane sensée leur assurer de bonnes récoltes et leur épargner les colères de la mer. Dans le passé, deux pêcheurs amis d'enfance, Zurga et Nadir ont été amoureux de Leila. Cependant, une promesse de chasteté les lient. A l'arrivée de Leila, les barrières tombent. L'amour de Leïla et Nadir sonne comme une trahison et va provoquer la colère des Dieux et celle de Zurga.

Acte 1

Les pêcheurs de perles achèvent de monter leurs tentes, boivent, dansent et chantent au son d'instruments hindous. Ce rituel de fête précédant la période de pêche est destiné à chasser les mauvais esprits. Tandis que la cérémonie bat son plein, Zurga est désigné comme chef. Arrive Nadir, l'ami d'enfance de Zurga. Ils évoquent tous deux le souvenir de leur amour pour Leïla, la prêtresse de Kandy, (ancienne capitale de Ceylan) et leur renoncement à cet amour pour garder intacte leur amitié. Ils décident de renouveler ce voeu de chasteté.

Une pirogue s'approche du rivage emmenant à son bord le Grand Prêtre Nourabad et Leïla cachée par un voile. Le chant de la jeune vierge va permettre de préserver le village et les pêcheurs des dangers de la mousson. Face à Zurga, elle réitère ses voeux de chasteté et sa promesse de ne jamais ôter son voile car tout manquement à ce serment serait cruellement puni. A la fin de la célébration, Leila rejoint le temple avec Nourabad et entonne les paroles sacrées. Nadir l'entend et décide de la rejoindre.

Acte 2

Leïla se repose dans les ruines du temple indien. Nourabad lui rappelle sa promesse. Pour le rassurer, elle lui raconte comment elle a autrefois, au péril de sa vie, sauvé un étranger qui, en remerciement, lui offrit le collier qui depuis ne la quitte jamais. Une fois seule, Leïla chante son amour pour Nadir et sa joie de le revoir. La voix de Nadir s'élève alors, se mêlant à la sienne.
Nourabad s'en aperçoit et part tout raconter à Zurga et aux pêcheurs. Pour Zurga, fou de jalousie, ce sacrilège mérite la mort. La tempête se lève et terrorise les pêcheurs qui l'interprètent comme la vengeance de la mer offensée.

Acte 3

L'exécution des deux amants se prépare. Zurga, resté seul dans sa tente est pris de remords mais devant les supplications de Leïla lui enjoignant d'épargner Nadir, la jalousie et la colère reprennent le dessus. Sentant la fin proche, Leïla, se sépare de son collier qu'elle confie à un jeune pêcheur pour qu'il le porte à sa mère. Zurga reconnaît le collier confié autrefois à l'inconnue qui lui avait sauvé la vie. Il décide d'épargner les deux amants en les aidant à fuir.

Le bûcher dressé attend les deux suppliciés. Une lueur rouge apparaît à l'horizon. Zurga vient d'incendier le village pour faire diversion et éloigner les pêcheurs qui attendent d'exécuter les deux traîtres. Il vient annoncer lui-même la catastrophe, provoquant ainsi la débandande des Indiens et en profite pour libérer les condamnés qui prennent la fuite en le remerciant. Zurga reste alors seul face à son village détruit et à son amour perdu à jamais.

LES ROLES PRINCIPAUX

Leïla, prêtresse Brahmane (soprano)
Nadir, pêcheur et ami de Zurga (ténor)
Zurga, pêcheur et chef du village (baryton)
Nourabard, grand-prêtre de Brahma (basse)

Staatsoper Unter den Linden

Vous pouvez aussi être interessé par…