À partir de 73 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

La bohème © DR / Palau de la Música catalana

Puccini La Bohème

Le 20 février 2022
Palau de la Música - Barcelona
Programme

Puccini : La Bohème 120 mn

Distribution
  • Orquestra NovAria Barcelona
  • Cor NovAria
  • Chef d'orchestre
    Adolf Gassol
  • Interprètes
    Mimi: Sarah Zhai
    Rodolfo: Sergi Giménez
    Marcello: Joan Garcia Gomà
    Musetta: Laia Cladellas
    Colline: Antonio Fajardo
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Palau de la Música - Barcelona Location C/ Palau de la Música, 4-6 - 08003 Barcelona Espagne

L’architecte Lluís Domènech i Montaner est le père du "Modernismo" catalan, et le Palau de la Música Catalana est son chef-d'oeuvre. Avec le génial Gaudí, Domènech i Montaner représente en effet parfaitement ce mélange de nationalisme et d'invention débridée qui caractérise la création du début du siècle à Barcelone, équivalent des styles "Art Nouveau" français et belge, du "Jugendstil" autrichien, ou du "Modern Style" anglais.

C'est en 1891 que Lluís Millet et Amadeu Vives avaient fondé l'Orfeó Català, une institution chorale qui défendait à la fois le répertoire populaire catalan et la tradition polyphonique savante. Le succès est tel qu'ils demandent à Domènech i Montaner de leur bâtir un siège social et une salle de concert.

Le Palau est donc inauguré en 1908, qui va marquer l'histoire de la musique à Barcelone jusqu'à nos jours. Au milieu de ses mosaïques colorées et de ses mille motifs d'inspiration florale, les catalans s'empressent en effet d'aller écouter les prestations de leur Orfeó dans la PASSION SELON SAINT-MATTHIEU de Bach (première catalane en 1921) ou de la MISSA SOLEMNIS de Beethoven (pour le centenaire de sa mort en 1927).

De ces événements et d'autres, le souvenir a été gardé par quelques sculptures ou bas-reliefs ajoutés à la décoration pourtant déjà exubérante. Mais dans la petite salle de musique de chambre, et surtout dans la grande salle de 2000 places, sous la lumineuse et extravagante verrière en forme de coupole inversée, se sont aussi produits tous les plus grands artistes internationaux de ce siècle.

En 1921, lors de la fameuse PASSION de Bach, c'est par exemple Albert Schweitzer qui jouait l'orgue allemand qui termine l'hémicycle de la salle (après une restauration malheureuse en 1973, l'instrument est aujourd'hui hélas abandonné). L'Orchestre Philharmonique de Berlin et Karajan, Rubinstein, Oïstrakh ou Menuhin, et bien évidemment les célèbres cantatrices catalanes que sont Montserrat Caballé ou Victoria de Los Angeles (qu'on appelle ici "dels Àngels") ont fait de cette folle architecture, qu'on pourrait visiter comme un musée, un lieu absolument vivant, ce qui n'est pas la moindre réussite de son concepteur.

Déclaré monument historique en 1971, le Palau sera restauré et agrandi entre 1982 et 1989. Enfin, en 1991-1992, pour les célébrations du centenaire de l'Orfeo Català, Barcelone a prouvé à qui voulait l'entendre son rang de scène musicale internationale : Giulini, Temirkanov, Colin Davis, Muti, Mehta, Barenboim et quelques autres y sont venus diriger des orchestres de Leningrad, Philadelphie, Berlin, Montréal, Dresde et Londres...

Palau de la Música

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

La Bohème

Impossible de rester insensible devant la tragique histoire de Mimi. Puccini a écrit avec la Bohème son opéra le plus déchirant, sur une musique poignante et sublime. Un chef d’œuvre et une très belle entrée en matière pour le néophyte en quête d’émotions.
Fort du succès de son précédent opéra "Manon Lescaut", Giacomo Puccini poursuit sa collaboration avec Giuseppe Giacosa et adapte pour l'opéra, un roman d'Henri Murger, intitulé "Scènes de la vie de bohème". Sur le thème intemporel de l'amour impossible, Puccini décrit la créativité et l'insouciance du milieu artistique parisien, la dureté des conditions de vie de la classe ouvrière et l'insatisfaction constante de la bourgeoisie. Il oppose également la capacité de profiter des joies simples de la vie et la dureté des temps. Emouvant, déchirant mais aussi scintillant et pétillant, La Bohème connut un succès croissant et durable, même si sa création le 1er février 1896, laissa le public partagé.

Histoire
Lorsque la petite cousette Mimi rencontre le poète Rodolpho dans les soupentes misérables du Quartier Latin où il vit avec ses amis étudiants et artistes, c'est le coup de foudre immédiat. Pourtant, la maladie de Mimi et le manque d’argent rendent leur vie de bohème et leur amour impossibles. Séparés, ils ne se retrouveront qu'au moment tragique de la mort de Mimi, emportée par la tuberculose.

Acte 1
Durant la nuit de Noël, Marcello et ses amis laissent le poète Rodolpho seul dans sa chambre pour terminer son travail. Arrive alors Mimi, sa voisine, ouvrière parisienne venue lui demander une chandelle. De cette rencontre naît un véritable coup de foudre. Les deux amants partent alors retrouver leurs amis au café Momus.

Acte 2
Dans la chaleur et l'ambiance festive du café Momus, Rodolpho présente Mimi à ses amis. Le groupe est interrompu par l'arrivée de l'ancienne maîtresse de Marcello, Musetta, toujours amoureuse de lui mais en ménage avec un riche bourgeois. Grâce à une ruse, le groupe parvient à se débarrasser de lui et les deux amants se réconcilient.

Acte 3
Les deux couples entretiennent des relations tumultueuses mais si Musette et Marcello tirent toujours de leurs disputes, une joie de vivre et une énergie insatiables, la jalousie feinte de Rodolpho étouffe Mimi. Par ailleurs, la phtisie et les conditions de vie difficiles affaiblissent considérablement la jeune fille. Pour qu'elle puisse se soigner, Rodolpho a décidé de mettre fin au printemps à leur vie de bohème espérant que Mimi se rapproche d’un protecteur. Le couple formé par Marcello et Musetta ne résiste pas non plus à ces tensions.

Acte 4
Quelques mois après, les deux jeunes gens regrettent leurs amours passés. Musetta surgit alors et leur annonce que Mimi est mourante. Même s'ils vendent leurs derniers biens pour payer le médecin, cela ne suffit pas à sauver Mimi qui s'éteint dans les bras de Rodolpho en lui avouant son amour.

LES ROLES PRINCIPAUX
Mimì, couturière (soprano)
Rodolfo, poète (ténor)
Marcello, peintre (baryton)
Musetta, chanteuse (soprano)
Colline, philosophe (basse)
Schaunard, musicien (baryton)

Palau de la Catalana - Sala de Concerts @ A. Bofill

Vous pouvez aussi être interessé par…