À partir de 196 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Pas en vente
Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

3Options

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

(c) Jean-Marc Lisse / Onp

Händel Alcina

Du 25 novembre Au 17 décembre 2021
Palais Garnier - Paris
Programme

Händel : Alcina 160 mn

Distribution
  • Balthasar-Neumann-Ensemble
  • Chef d'orchestre
    Thomas Hengelbrock
  • Metteur en scène
    Robert Carsen
  • Interprètes
    Alcina: Jeanine De Bique
    Ruggiero: Gaëlle Arquez
    Morgana: Sabine Devieilhe
    Bradamante: Roxana Constantinescu
    Oronte: Rupert Charlesworth
    Melisso: Nicolas Courjal
Description

L'histoire de l'opéra n'a cessé d'être hantée par des femmes ensorcelant les hommes ! Le génie d'Haendel s'attache à peindre une Alcina blessée,  humaine et pathétique, excellemment exploitée par la mise en scène de Robert Carsen qui a fait entrer l'œuvre au répertoire de l'Opéra de Paris. (© Onp)
 

catégorie premium

Catégorie Premium (valable sur certaines dates) : cette catégorie comprend un accès prioritaire aux meilleures places en Catégorie + (Optima), une coupe de champagne par personne à consommer dans des salons privés et un programme du spectacle par commande.

Le prix comprend une contribution (150 € par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Palais Garnier - Paris Location Place de l’Opéra - 75009 Paris France

  • Capacité de la salle : 2054

Surtitrage en français et en anglais

Dans une débauche d’or et de velours, Charles Garnier a fait de l’opéra de Paris, la référence absolue des salles dans le monde. Un lieu sublime où chaque soir, les productions d’opéras et de ballets (avec l’une des meilleurs troupes au monde) prouvent la vivacité d’une institution vieille de plus de 300 ans.

Les mots «Opéra de Paris» désignent plus un concept que la matérialité d'une scène lyrique ! Académie Royale de Musique et de Danse sous le règne de Monsieur de Lully, Académie Impériale selon les péripéties politiques, l'Opéra de Paris a changé plusieurs fois d'appellation et de lieu avant de s'installer au Palais Garnier en 1875. Cet édifice somptueux, dont Charles Gamier a dessiné jusqu'au moindre détail, bouton de porte compris, rassemble des éléments architecturaux assez hétéroclites. Autre particularité, invisible celle-là, de ce bâtiment, il est construit sur un petit lac!

D'aucuns évoquent encore avec passion l'époque de Felia Litvinne (1863-1936), qui pouvait chanter indifféremment dans TANNHAUSER, LA JUIVE ou ALCESTE de Lully ; mais les anciens aiment à se rappeler les troupes réunies par Jacques Rouché, de 1915 à 1945, quand Georges Thill chantait en français et Massenet et Wagner. A partir de 1939, le Grand Opéra du Palais Gamier est regroupé avec l'Opéra Comique de la Salle Favart sous une administration unique : la Réunion des Théâtres Lyriques Nationaux. L'année 1964, quant à elle, restera dans les mémoires pour avoir été celle où le plafond d'origine a été dissimulé sous les vives couleurs de la fresque de Chagall.

Enfin, les moins anciens se souviennent surtout des fastes de l'administration Liebermann qui, en 1973, s'assurait de la collaboration d'un conseiller musical nommé Georg Solti ! En 1989, le futuriste Opéra Bastille sort de terre et la Salle Favart reprend son indépendance. Garnier est alors réservé à la danse, formant avec la Bastille l'Association des Théâtres de l'Opéra de Paris, rebaptisée dès 1994 Opéra National de Paris. Au milieu de ces vicissitudes résolument françaises, on a restauré le Palais Garnier, et depuis mars 1996 on y donne à nouveau des spectacles lyriques. Pour le plus grand bonheur des amateurs d'opéra, la célèbre salle a retrouvé ses splendeurs et une programmation digne de son glorieux passé avec pour 2015-2016 la première saison de Stéphane Lissner.

Palais Garnier

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Alcina

ALCINA, QUAND L'AMOUR TRIOMPHE DE L'ENCHANTEMENT
Alcina, œuvre majeure du 18e siècle, est un opéra en trois actes de Georg Friedriech Haendel. Inspiré de l'Orlando furioso (Roland furieux), il retrace les histoires d'amour entrecroisées entre une enchanteresse, un chevalier et son amante, et un chef des armées. Avec 18 représentations, depuis sa première parution le 16 avril 1735, cet opéra s'est imposé parmi les créations artistiques exceptionnelles de l'époque, et comme l'expression d'un apogée de la musique baroque. C'est ce qui fait la noblesse et la magnificence de cette représentation qui se joue entre soprano, contralto, ténor, basse et soprano castrat.

L'HISTOIRE
La pièce raconte une histoire dramatique qui se déroule sur une île où vit le personnage éponyme, dans un somptueux palais. Ses pouvoirs magiques lui permettent de transformer les hommes qu'elle attire en bêtes sauvages, rochers et ruisseaux. Retenu grâce à un enchantement, Ruggiero, fiancé de Bradamante, se fait délivrer par "Ricciardo", qui n'est autre que son amante déguisée en homme.

Acte 1
Bradamante prend l'apparence de son frère Ricciardo et voyage en compagnie de Melisso (son gouverneur) pour retrouver Ruggiero, et le délivrer des sortilèges de l'enchanteresse. La sœur de celle-ci les accueille dans le palais enchanté, et s'éprend de "Rucciardo", sans se douter qu'il s'agit d'une femme accoutrée en homme. Opposant un duel à son "rival", Oronte, fiancée de Morgana et chef des armées, se fait éconduire par cette dernière qui prend fait et cause pour "Rucciardo".

Acte 2
Conscient de l'envoûtement dont il a été victime, Ruggiero découvre la vraie nature de l'île, mais craint encore les subterfuges de la magicienne. Délivré de son sort par Melisso, il œuvre, avec ce dernier, à sa fuite avec Bradamante. Celle-ci a manqué de se faire transformer en bête sauvage, grâce à l'intervention de Morgana. Cette dernière est indignée en découvrant l'imposture de "Ricciardo", pendant que sa sœur invoque les esprits pour déjouer la fuite de Ruggiero.

Acte 3
Désespérée, Morgana se tourne à nouveau vers Oronte qui, malgré la trahison, continue de l'aimer. Mais il s'en détourne, et ne manque pas de la railler. Après avoir expliqué le motif de son départ, Ruggerio s'emploie avec Bradamante, à anéantir les pouvoirs de la magicienne. Ils y parviennent en détruisant l'urne qui lui conférait sa puissance. Tous les hommes transformés retrouvent alors leur apparence originelle, tandis que Morgana et sa sœur prennent la fuite.

LES PRINCIPAUX RÔLES
Alcina, magicienne, soprano
Ruggiero, chevalier, soprano castrat
Morgana, sœur de la magicienne (et elle-même magicienne), soprano
Bradamante, fiancée de Ruggiero prenant l'apparence de son frère Ricciardo, contralto
Oronte, chef des armées de l'enchanteresse, ténor

Palais Garnier © Jean-Pierre Delagarde / OnP

Vous pouvez aussi être interessé par…