À partir de 57 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Randall Jakobosh

Verdi Rigoletto

Du 07 mars Au 04 avril 2020
Opernhaus - Leipzig
Programme

Verdi : Rigoletto

3 h
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Christoph Gedschold
  • Metteur en scène
    Anthony Pilavachi
  • Interprètes
    Rigoletto: Devid Cecconi
    Gilda: Bianca Tognocchi
    Il Duca di Mantova: Kyungho Kim
    Sparafucile: Randall Jakobsch
    Maddalena: Sandra Janke
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opernhaus - Leipzig Location Augustusplatz 12 - 04109 Leipzig Allemagne

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

Nikolaus Adam Strungk possédait, comme bien des musiciens du XVIIème siècle, plusieurs cordes à son arc : il était certes compositeur, mais aussi violoniste et organiste. C'est pourtant comme fondateur, en 1693, du premier Opéra de Leipzig, qu'il restera dans l'histoire. Il en sera le premier directeur, et y fera d'ailleurs donner un bon nombre de ses propres œuvres, tout comme le prolifique Georg Philip Telemann qui sera son successeur, mais qui n'empêchera pas la faillite de l'institution en 1720. Leipzig accueillera ensuite des troupes italiennes, avant que la vogue des opéras allemands n'oblige la ville à se doter d'un nouveau théâtre en 1766.

 

Le Städtisches Theater sera, lui, inauguré en 1817. Sous l'impulsion d'actifs directeurs, dont le plus célèbre est certainement E.T.A. Hoffmann, on y joue un répertoire qui va de Mozart à Weber (création allemande d'OBERON après la création mondiale de Covent Garden). En 1840, alors que Mendelssohn dirige les activités de l'Orchestre du Gewandhaus, celui-ci deviendra l'orchestre défasse attitré de l'Opéra et le restera jusqu'à aujourd'hui.

 

En 1850, Schumann vient y diriger les premières représentations de son opéra GENOVEVA, et en 1867, un nouvel édifice est construit sur l'Augustusplatz, en face de l'emplacement où sera aussi bâti le Nouveau Gewandhaus. Ardent défenseur de l'art lyrique allemand, l'Opéra de Leipzig prendra rapidement fait et cause pour l'œuvre de Richard Wagner.

 

La troupe monte une des premières intégrales du RING avec les décors et costumes du festival de Bayreuth, et s'empresse d'aller faire découvrir la prodigieuse tétralogie hors d'Allemagne : Covent Garden, La Fenke ou La Monnaie accueilleront ses productions avec enthousiasme. Cette culture wagnérienne sera défendue par Arthur Nikisch et par son jeune assistant, Gustav Mahler, mais n'empêchera jamais l'institution d'innover, et même de devenir un des temples de la musique moderne dans la première moitié de notre siècle : on y entendra, entre autres premières mondiales, les accents jazzy du JONNY SPIELT AUF de Krenek (1927) et ceux plus grinçants de Kurt Weill et Bertolt Brecht dans GRANDEUR ET DECADENCE DE LA VILLE DE MAHAGONNY (1930).

 

L'Opéra sera détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, et devra attendre 1960 pour être reconstruit, sinon à l'identique, du moins en respectant la forme classique de l'ancien théâtre.

Opernhaus

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Rigoletto

« La donna è mobile », « Caro nome »… des airs inoubliables jalonnent le succès populaire de Verdi. Il ne faut pas oublier que Rigoletto est avant tout un drame déchirant où le méchant n’est pas celui que l’on croit !

Ce drame aussi ardent que déchirant a connu une tumultueuse épopée avant d'être présenté au public. Lorsque le compositeur italien choisit d'adapter "Le Roi s'amuse" de Victor Hugo, la pièce est déjà censurée à la Cour de France, dont elle dénonce les mœurs pour le moins dissolus dans un langage assez direct. Verdi et son librettiste Francesco Maria Piave, s'exilent pour écrire, transposent l'action, changent titre et noms, réécrivent, négocient. Le 11 mars 1851, l'opéra est enfin présenté à la Fenice de Venise.

HISTOIRE

L'action se passe à Mantoue au XVIème siècle. Le duc jouisseur et libertin a fait la conquête d’une jeune fille qui n’est autre que Gilda, la propre fille de son bouffon, Rigoletto. Bien décidé à tuer le séducteur, le père attentionné et aimant ne pourra pourtant pas sauver sa fille qui ayant pris la place du duc par amour succombera dans les bras de son père.

Acte 1
Séducteur impénitent, le duc vante l’infidélité tandis que, insolents et fanfarons, son bouffon Rigoletto se moque des maris trompés et s'attire les foudres. Rentré chez lui, il retrouve sa fille Gilda et lui recommande la prudence. Malgré cela, elle est bientôt rejointe par un jeune étudiant dont elle vient de tomber amoureuse. Ce jeune homme se trouve être l'infatigable duc ! Lorsqu'il la quitte, la jeune fille chante son amour. Voulant se venger du bouffon un groupe de courtisans l’enlève alors, pensant qu'elle est non pas sa fille mais sa maîtresse.

Acte 2
Les courtisans se vantent devant le duc de cet enlèvement. Comprenant qu'il s'agit de Gilda, celui-ci court la rejoindre. Rigoletto arrive à son tour, reprend sa fille et décide de venger son honneur.

Acte 3
Rigoletto se rend à l'auberge où se trouve le duc amené là avec l’aide de Sparafucile, mandaté pour le tuer. Le bouffon est accompagné de sa fille afin de lui prouver l'inconstance de son aimé. Le duc est en effet bien vite rejoint par Maddalena. Gilda est bouleversée. Cependant, Sparafucile, le tueur à gage engagé par le bouffon n'est autre que le frère de Maddalena qui arrive à le convaincre de ne pas assassiner son amant. Il accepte et à la place du duc, il éliminera la première personne qui se présentera avant minuit. Gilda, qui a tout entendu, décide de se sacrifier pour sauver celui qu'elle aime toujours. Déposé dans un sac, son corps sera remis à Rigoletto qui, pris d'un doute, découvrira sa propre fille qui expire dans ses bras.

LES ROLES PRINCIPAUX

Il Duca di Mantova, Le duc (ténor)
Rigoletto, son bouffon (baryton)
Gilda, fille de Rigoletto (soprano)
Sparafucile, le tueur à gage (basse)
Maddalena, sœur de Sparafucile (contralto)

OPERNHAUS

Vous pouvez aussi être interessé par…

0