À partir de 57 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Retour
Pique Dame - Tchaikovsky

OPERNHAUS

Tchaikovsky The Queen of Spades

Du 10 mai Au 07 juin 2025
Opernhaus - Leipzig
Programme

Tchaikovsky : The Queen of Spades

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Anna Skryleva
  • Metteur en scène
    Lorenzo Fioroni
  • Interprètes
    Herman: Brenden Gunnell
    Liza: Solen Mainguené
    Countess: Ulrike Schneider
    Prince Yeletsky: Mathias Hausmann
    Pauline: Nora Steuerwald
    Count Tomsky: Tuomas Pursio
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opernhaus - Leipzig LocationAugustusplatz 12 - 04109 Leipzig Allemagne

Nikolaus Adam Strungk possédait, comme bien des musiciens du XVIIème siècle, plusieurs cordes à son arc : il était certes compositeur, mais aussi violoniste et organiste. C'est pourtant comme fondateur, en 1693, du premier Opéra de Leipzig, qu'il restera dans l'histoire. Il en sera le premier directeur, et y fera d'ailleurs donner un bon nombre de ses propres œuvres, tout comme le prolifique Georg Philip Telemann qui sera son successeur, mais qui n'empêchera pas la faillite de l'institution en 1720. Leipzig accueillera ensuite des troupes italiennes, avant que la vogue des opéras allemands n'oblige la ville à se doter d'un nouveau théâtre en 1766.

Le Städtisches Theater sera, lui, inauguré en 1817. Sous l'impulsion d'actifs directeurs, dont le plus célèbre est certainement E.T.A. Hoffmann, on y joue un répertoire qui va de Mozart à Weber (création allemande d'OBERON après la création mondiale de Covent Garden). En 1840, alors que Mendelssohn dirige les activités de l'Orchestre du Gewandhaus, celui-ci deviendra l'orchestre défasse attitré de l'Opéra et le restera jusqu'à aujourd'hui.

En 1850, Schumann vient y diriger les premières représentations de son opéra GENOVEVA, et en 1867, un nouvel édifice est construit sur l'Augustusplatz, en face de l'emplacement où sera aussi bâti le Nouveau Gewandhaus. Ardent défenseur de l'art lyrique allemand, l'Opéra de Leipzig prendra rapidement fait et cause pour l'œuvre de Richard Wagner.

La troupe monte une des premières intégrales du RING avec les décors et costumes du festival de Bayreuth, et s'empresse d'aller faire découvrir la prodigieuse tétralogie hors d'Allemagne : Covent Garden, La Fenke ou La Monnaie accueilleront ses productions avec enthousiasme. Cette culture wagnérienne sera défendue par Arthur Nikisch et par son jeune assistant, Gustav Mahler, mais n'empêchera jamais l'institution d'innover, et même de devenir un des temples de la musique moderne dans la première moitié de notre siècle : on y entendra, entre autres premières mondiales, les accents jazzy du JONNY SPIELT AUF de Krenek (1927) et ceux plus grinçants de Kurt Weill et Bertolt Brecht dans GRANDEUR ET DECADENCE DE LA VILLE DE MAHAGONNY (1930).

L'Opéra sera détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, et devra attendre 1960 pour être reconstruit, sinon à l'identique, du moins en respectant la forme classique de l'ancien théâtre.

Opernhaus

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

The Queen of Spades

PIKOVAYA DAMA, UNE DES ŒUVRES LES PLUS SÉDUISANTES DE TCHAÏKOVSKI

 

Peut-être plus connu sous le nom de la Dame de Pique, l'opéra de Tchaïkovski, composé en 1890 offre une plongée passionnante dans le monde des contes russes. Le livret de l'opéra, écrit par le frère du compositeur, est lui-même inspiré d'une nouvelle du grand écrivain russe Pouchkine. Comme l'ensemble de l'œuvre musicale de Tchaïkovski, Pikovaya Dama est un mélange étonnant d'influences occidentales et de traditions russes mais c'est également la création la plus sombre et mélancolique du compositeur. Cet opéra enchantera les passionnés et les connaisseurs mais saura également charmer les néophytes.

 

L'HISTOIRE

 

L'action se déroule dans la ville de Saint-Pétersbourg durant le Siècle des Lumières. L'opéra met en scène le personnage d'Hermann, persuadé que la richesse lui permettra d'épouser la belle Lisa. Pour atteindre son but, il ira jusqu'au meurtre et, hanté par les remords, sombrera dans la folie du jeu.

 

Acte 1 

 

Hermann rencontre Lisa, la femme dont il est épris mais elle est promise à un autre. Elle est accompagnée de sa grand-mère, la Comtesse, qui connaîtrait le secret des Trois Cartes, une astuce magique imparable pour gagner aux cartes mais qu'elle garde jalousement secrète.

 

Acte 2

 

Après un bal, Hermann s'apprête à rejoindre Lisa mais doit, pour cela, traverser les appartements de la Comtesse. Il espère que celle-ci lui confiera le secret qui lui apportera la richesse et l'amour de Lisa. Mais, en voyant l'arme du jeune homme, le vieille femme meurt de peur sans révéler son secret, sous les yeux de Lisa qui ordonne à son prétendant de quitter sa demeure.

 

Acte 3 

 

Alors que Lisa consent à lui pardonner son crime involontaire, Hermann est de plus en plus obsédé par le jeu et par la mort qu'il a provoquée. Il repousse la jeune femme et se rend dans un casino où, hanté par les fantômes, il sombre dans une spirale délirante qui ne se soldera que par sa mort.

 

 LES PRINCIPAUX RÔLES

 

Hermann, jeune officier de l'armée russe, fasciné par l'univers du jeu. Amoureux de Lisa, il devient obsédé par l'idée de faire fortune en jouant aux cartes pour pouvoir l'épouser.

Lisa, jeune femme fortunée dont Hermann est amoureux. Promise au prince Yeletski, Lisa développe cependant, elle aussi, des sentiments amoureux pour Hermann, malgré sa pauvreté.

La comtesse, surnommée la Vénus de Moscou, qui a élevé sa petite-fille, Lisa, et veille sur elle. Elle est connue pour sa chance au jeu, qui serait due à une combinaison magique, dite des Trois Cartes, que lui aurait révélé le mystérieux Comte Saint-Germain en échange d'un rendez-vous.

Prince Yeletski, aristocrate fortuné à qui Lisa est promise

Pauline, jeune femme amie de Lisa. Joueuse d'épinette, elle apparaît notamment dans une scène de chant durant l'acte 1.

OPERNHAUS

Vous pouvez aussi être interessé par…