À partir de 2 581 €
×

Complet

1 Cliquer sur la date

Complet
Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez vos e-billets à imprimer par email vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

Philippe Jordan © Johannes Ifkovits - Eva-Maria Westbroek © DR - Jonas Kaufmann © Gregor Hohenberg

RING 2020 - (4 spectacles - Festival 1)

Du 23 novembre Au 28 novembre 2020
Opéra Bastille - Paris
Programme

Wagner : Das Rheingold

Wagner : Die Walküre 1h30

Wagner : Götterdämmerung

Wagner : Siegfried

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Philippe Jordan
  • Metteur en scène
    Calixto Bieito
  • Interprètes
    Wotan: Iain Paterson
    Brünnhilde: Martina Serafin
    Brünnhilde: Ricarda Merbeth
    Siegfried: Andreas Schager
    Siegmund: Jonas Kaufmann
    Sieglinde: Eva-Maria Westbroek
    Hunding: John Relyea
    Fricka: Ekaterina Gubanova
    Mime: Gerhard Siegel
    Erda: Wiebke Lehmkuhl
    Fafner: Dimitry Ivashchenko
    Alberich: Jochen Schmeckenbecher
    Gutrune: Anna Gabler
    Gunther: Johannes Martin Kränzle
Description

Temps fort de 2019-2020, le Ring de Wagner dirigé par Philippe Jordan est très attendu. Les spécialistes ne peuvent que se réjouir de voir à Paris, le Siegmund de Jonas Kaufmann, le Siegfried d’Andreas Schager et une très belle distribution.

catégorie premium

Vivez l’expérience totale du Festival RING

du 23 au 28 novembre 2020 à l’Opéra Bastille.

 

Le forfait comprend :

Les billets pour les 4 spectacles du RING de Wagner (aux dates ci-dessous).

 4 soupers au Foyer Panoramique servis aux entractes ou à la fin du spectacle.

 un coffret avec les 4 programmes du RING.

 une contribution (150€ par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

Lundi 23 novembre 2020 - 19h30 (cocktail 18h30)

(fin du spectacle à 22h00)

DAS RHEINGOLD WAGNER

Mardi 24 novembre 2020 - 18h30

(fin du spectacle à 23h30)

DIE WALKÜRE WAGNER 

Jeudi 26 novembre 2020 - 18h00

(fin du spectacle 23h10)

SIEGFRIED WAGNER 

Samedi 28 novembre 2020 - 18h00

(fin du spectacle à 23h45)

GÖTTERDÄMMERUNG WAGNER

 

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opéra Bastille - Paris Location Place de la Bastille - 75012 Paris France

  • Capacité de la salle : 2745

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

L'histoire de l'Opéra de Paris, depuis sa création ordonnée par Louis XIV, en passant par la construction du Palais Garnier sous Napoléon III, est rythmée par les volontés du pouvoir politique français.

La décision de créer un nouvel Opéra sur la place de la Bastille n'a pas échappé pas à cette règle, puisqu'elle fut prise par François Mitterrand, un peu moins d'un an après son accession à la Présidence de la République. Un concours international est alors organisé, et parmi les 750 projets présentés, c'est finalement celui de l'architecte uru-guayo-canadien Carlos Ott qui sera retenu.

Le nouveau bâtiment, qui marque de sa large emprise au sol la place où a débuté la Révolution française, sera inauguré pour la célébration du Bicentenaire de cette même Révolution, en 1989.

 

De la place de la Bastille, la façade de verre, avec son éclairage "aléatoire" imaginé par Yann Kersalé, laisse deviner la sobre modernité des intérieurs, d'autant qu'ils reprennent les mêmes matériaux que les extérieurs, par souci d'ouverture vers le public. Une fois dans les lieux, on découvrira aussi l'heureuse chaleur des bois clairs qui ornent la grande salle frontale de 2703 places. Mais qui a vu cela n'a presqu'encore rien vu : il faut imaginer les espaces scéniques de dégagements qui occupent à eux seuls 55% du volume total de l'édifice, les six sous-sols de locaux techniques, les ateliers où sont fabriqués et stockés les décors mobiles mais aussi les costumes, ou encore cette salle Gounod aux dimensions identiques à la scène principale et où se déroulent les répétitions. Car autour d'un axe de symétrie symbolisé par ces diapasons sculptés qui ornent les parties publiques, l'Opéra Bastille est aussi une formidable machine à fabriquer des spectacles, truffée d'informatique et où s'active la population d'une véritable ville dans la ville.

 

C'est le chef d'orchestre Myung-Whun Chung qui eut la lourde tâche de faire démarrer cette machine. Le public attentif découvrit alors des mises en scène de Bob Wilson ou de Peter Sellars qui ne firent pas toujours l'unanimité en son sein, mais aujourd'hui, en pleine possession de ses impressionnants moyens qui permettent la rotation des spectacles, la scène parisienne offre une grande diversité de productions. Sous la direction de Hugues Gall et de son conseiller musical James Conlon, les saisons alternent rapidement reprises, grand répertoire et créations, à un rythme qui ne laisse guère de répit aux spectateurs.

Depuis 2014, Stéphane Lissner est le Directeur de l’Opéra national de Paris.

 

Opéra Bastille

Synopsis

Das Rheingold

L'OR DU RHIN: PROLOGUE DE LA TETRALOGIE

 

L'Anneau des Nibelungen est un cycle dramatique en trois journées et un prologue de Richard Wagner. L'Or du Rhin constitue le prologue de cette tétralogie qui marque l'apogée de l'écriture musicale du compositeur allemand. La première représentation de l'opéra eut lieu en 1869, à Munich. Dans cette oeuvre brève, en un acte, Wagner met en place les principaux thèmes de sa tétralogie, qui se poursuivra avec La Walkyrie, Siegfried et le Crépuscule des dieux. Ce cycle d'opéra fait largement appel aux sujets et aux personnages des mythologies germaniques.

 

L'HISTOIRE

 

L'histoire de l'Or du Rhin se passe dans les temps très anciens de la mythologie germanique, avant l'apparition de l'homme. Depuis le commencement du monde, l'or repose au fond du Rhin, où il est gardé par les trois filles de l'eau.

 

Le nain Alberich, un Nibelung, leur fait la cour, mais elles se moquent de lui. Il se rend cependant compte que le fond du fleuve est tapissé de matière précieuse. Il soutire par magie le secret de l'or aux filles du fleuve : celui qui s'emparera du métal précieux pourra forger un anneau d'or qui lui donnera la puissance absolue.

Alberich dérobe l'or du Rhin. Sur le Walhalla, les dieux découvrent le palais somptueux que leur ont construit les géants. En échange, Wotan leur a promis Freia, la déesse de la jeunesse.Soudain conscient que les dieux sont condamnés à vieillir et à mourir, Wotan se ravise.

Accompagné de Loge, il se rend dans le royaume des Nibelungen, où Alberich règne en tyran. Grâce à une ruse, ils lui dérobent l'anneau. Le nain lance alors une malédiction : l'anneau causera la mort de son propriétaire. Les géants viennent réclamer leur dû : Wotan leur donne l'or, ainsi que l'anneau.

La malédiction opère aussitôt et Fafner tue Fasolt. Freia est libérée, les dieux retrouvent leur jeunesse et leur sérénité. L'opéra se termine sur une vision majestueuse de leur règne sur le Walhalla.

 

LES ROLES PRINCIPAUX

 

Les dieux Wotan, père des dieux

Donner, dieu du tonnerre

Froh, dieu du soleil

Loge, dieu du feu Fricka, déesse du mariage et femme de Wotan

Freia, sa soeur, déesse de la jeunesse

Erda, déesse de la terre

Les Nibelungen Alberich, roi Mime, frère d'Alberich

Les Géants : Fasolt et Fafner

Les filles du Rhin: Woglinde,Wellgunde et Flosshilde

Die Walküre

LA WALKYRIE, CHEF D'OEUVRE DE WAGNER

 

Cet opéra est la première des trois journées composant le cycle du Ring des Niebelungen (ou Anneau des Nibelungen) et prend place après le prologue, L'Or du Rhin. Cette oeuvre majeure de Richard Wagner est inspirée de la mythologie germanique et du Nibelungenlied, un poème épique médiéval allemand. La première a eu lieu en 1870 à Munich. Dans l'ensemble de la Tétralogie, comme dans la Walkyrie, des thèmes musicaux récurrents caractérisent les personnages et les situations. Ces leitmotive confèrent leur unité thématique et musicale au cycle des Nibelungen.

 

L'HISTOIRE

 

Les Walkyries sont des vierges guerrières, filles de Wotan, père des dieux. L'intrigue de l'opéra met aussi en scène deux demi-dieux jumeaux, Siegmund et Sieglinde, que va lier un amour incestueux. L'oeuvre explore le jeu complexe des sentiments, de la faute et du châtiment, dans la plus pure tradition romantique. Le destin des personnages s'inscrit dans le cadre fabuleux de la mythologie germanique.

 

Acte 1

 

 Wotan charge son fils Siegmund de récupérer l'anneau magique que détient le dragon Fafner. L'enjeu est d'importance, puisque s'il tombait dans de mauvaises mains, cet anneau, convoité par les Nibelungen, pourrait causer la chute des dieux. Au cours de sa quête, le héros trouve refuge chez Sieglinde, dont il tombe amoureux sans savoir qu'elle est sa soeur. Il s'empare de l'épée magique Nothung pour affronter le mari de Sieglinde. Hunding, le mari de Sieglinde, est endormi par un puissant somnifère.

 

Acte 2

 

Les deux amants s'enfuient, poursuivis par Hunding. Fricka, déesse gardienne du mariage, exige de Wotan qu'il punisse l'inceste. La Walkyrie Brunnhilde, émue par l'amour de Siegmund et Sieglinde, les protège. Siegmund affronte Hunding, mais au moment où il va l'emporter, Wotan brise son épée et le foudroie. Brunnhilde emporte Sieglinde sur son cheval.

 

Acte 3

 

Brunnhilde retrouve ses soeurs, les Walkyries, pour leur demander leur aide. Sieglinde, cachée par Brunnhilde dans la grotte du dragon Fafner, donne naissance à Siegfried. La Walkyrie est traduite devant la justice de son père, qui la prive de son immortalité et la plonge dans un profond sommeil, dont seul pourra la tirer l'homme qu'elle devra épouser. Wotan entoure la couche de sa fille d'un cercle de feu : de cette manière, seul un héros digne d'elle parviendra à la réveiller. Assister à une représentation

 

LES ROLES PRINCIPAUX

 

Siegmund : héros, frère jumeau de Sieglinde et fils de Wotan

Sieglinde : frère jumeaude Siegmund

Hunding : mari de Sieglinde

Wotan : père des dieux

Brunnhilde : fille de Wotan

Fricka : déesse gardienne du mariage

Gerhilde, Ortlinde, Waltraute : autres filles de Wotan

Götterdämmerung

Siegfried

SIEGFRIED, PIECE CENTRALE DU RING DE WAGNER

 

Il s'agit de l'opéra central de la tétralogie de Wagner, ou Ring (l'anneau des Nibelungen).

Le compositeur y explore une fois encore les légendes allemandes et met en scène la figure archétypale du héros germanique. Le protagoniste de cet opéra représente une vision idéalisée de l'homme, dans son affrontement avec les dieux. Sa victoire sur Wotan, divinité fatiguée et déchue, annonce le "crépuscule des dieux", que Wagner abordera dans le dernier opéra de sa tétralogie.

On retrouve ici les leitmotive chers au compositeur, son emploi quasi magique des détails musicaux et son talent à recréer l'atmosphère des temps mythologiques tout en caractérisant ses personnages.

 

 

L'HISTOIRE

 

L'intrigue prend place après que Sieglinde, dans La Walkyrie, ait donné lieu à un fils appelé à devenir un grand héros germanique. Pour avoir protégé la mère et l'enfant, Brunnhilde, fille de Wotan, a été déchue de sa divinité et plongée dans un profond sommeil sur lequel veille un cercle de feu. C'est alors que peut paraître, pour la sauver, le héros Siegfried, qui n'est autre que l'enfant de Sieglinde.

 

Acte 1 

 

Le héros a été élevé par le nain Mime, un forgeron, qui est son père adoptif. Ce dernier poursuit un sinistre projet : utiliser son fils adoptif pour tuer le dragon Fafner et récupérer deux objets magiques, le Tarnhelm, qui rend invisible, et l'anneau des Nibelungen. L'acte I est l'occasion de retrouver Wotan, père des dieux, qui parcourt la terre sous le déguisement du Voyageur et qui fait étape chez Mime. Siegfried se forge une épée à partir des restes brisés de celle de son père et brise l'enclume de Mime.

 

Acte 2

 

Alberich, frère de Mime, veille sur l'antre de Fafner. Il croise le Voyageur, en qui il reconnaît Wotan. Le héros, parvenu à la grotte en compagnie de Mime, réveille le dragon et l'affronte, tandis que le nain s'enfuit. Vainqueur, il lèche sur sa main le sang du dragon qui l'a brûlé, ce qui lui confère le pouvoir de comprendre le chant des oiseaux et les pensées des humains. Il s'empare du Tarnhelm et de l'anneau magique. Mime tente d'empoisonner son fils adoptif, mais ce dernier lit dans ses pensées et le tue. Le chant d'un oiseau révèle au héros le lieu où dort Brunnhilde.

 

Acte 3

 

Wotan et Erda ne comprennent plus le monde : aucun des plans des dieux n'a abouti et Wotan n'a pu récupérer l'anneau. Il commence à se résoudre à la fin des dieux, mais affronte cependant le héros alors qu'il veut s'approcher du cercle de flammes qui entoure Brunnhilde. Wotan est vaincu, le héros réveille Brunnhilde d'un baiser et les deux jeunes gens tombent amoureux l'un de l'autre. Assister à une représentation (lien)

 

LES ROLES PRINCIPAUX

 

Wotan ou le Voyageur (baryton-basse)

Siegfried (ténor)

Brunnhilde, walkyrie déchue (soprano)

Alberich, un Niebelung (baryton)

Mime, frère d'Alberich (ténor)

Fafner, dragon (basse)

Erda, déesse mère (contralto)

Opéra Bastille

Vous pouvez aussi être interessé par…

0