À partir de 95 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

© Ruth Walz / Onp

Berg Wozzeck

Du 10 mars Au 30 mars 2022
Opéra Bastille - Paris
Programme

Berg : Wozzeck

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Susanna Mälkki
  • Metteur en scène
    William Kentridge
  • Interprètes
    Wozzeck: Johan Reuter
    Marie: Eva-Maria Westbroek
    Tambourmajor: John Daszak
    Andres: Tansel Akzeybek
    Hauptmann: Gerhard Siegel
    Doktor: Falk Struckmann
    Der Narr: Heinz Göhrig
    Margret: Marie-Andrée Bouchard-Lesieur
    Erster Handwerksbursch: Mikhail Timoshenko
    Zweiter Handwerksbursch: Tobias Westman
catégorie premium

Catégorie Premium (valable sur certaines dates) : cette catégorie comprend un accès prioritaire aux meilleures places en Catégorie + (Optima), une coupe de champagne par personne à consommer dans des salons privés et un programme du spectacle par commande.

Le prix comprend une contribution (150 € par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opéra Bastille - Paris Location Place de la Bastille - 75012 Paris France

  • Capacité de la salle : 2745

L'histoire de l'Opéra de Paris, depuis sa création ordonnée par Louis XIV, en passant par la construction du Palais Garnier sous Napoléon III, est rythmée par les volontés du pouvoir politique français.

La décision de créer un nouvel Opéra sur la place de la Bastille n'a pas échappé pas à cette règle, puisqu'elle fut prise par François Mitterrand, un peu moins d'un an après son accession à la Présidence de la République. Un concours international est alors organisé, et parmi les 750 projets présentés, c'est finalement celui de l'architecte uru-guayo-canadien Carlos Ott qui sera retenu.

Le nouveau bâtiment, qui marque de sa large emprise au sol la place où a débuté la Révolution française, sera inauguré pour la célébration du Bicentenaire de cette même Révolution, en 1989.

 

De la place de la Bastille, la façade de verre, avec son éclairage "aléatoire" imaginé par Yann Kersalé, laisse deviner la sobre modernité des intérieurs, d'autant qu'ils reprennent les mêmes matériaux que les extérieurs, par souci d'ouverture vers le public. Une fois dans les lieux, on découvrira aussi l'heureuse chaleur des bois clairs qui ornent la grande salle frontale de 2703 places. Mais qui a vu cela n'a presqu'encore rien vu : il faut imaginer les espaces scéniques de dégagements qui occupent à eux seuls 55% du volume total de l'édifice, les six sous-sols de locaux techniques, les ateliers où sont fabriqués et stockés les décors mobiles mais aussi les costumes, ou encore cette salle Gounod aux dimensions identiques à la scène principale et où se déroulent les répétitions. Car autour d'un axe de symétrie symbolisé par ces diapasons sculptés qui ornent les parties publiques, l'Opéra Bastille est aussi une formidable machine à fabriquer des spectacles, truffée d'informatique et où s'active la population d'une véritable ville dans la ville.

C'est le chef d'orchestre Myung-Whun Chung qui eut la lourde tâche de faire démarrer cette machine. Le public attentif découvrit alors des mises en scène de Bob Wilson ou de Peter Sellars qui ne firent pas toujours l'unanimité en son sein, mais aujourd'hui, en pleine possession de ses impressionnants moyens qui permettent la rotation des spectacles, la scène parisienne offre une grande diversité de productions. Sous la direction de Hugues Gall et de son conseiller musical James Conlon, les saisons alternent rapidement reprises, grand répertoire et créations, à un rythme qui ne laisse guère de répit aux spectateurs.

Opéra Bastille

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Wozzeck

WOZZECK, L'OPERA LE PLUS IMPORTANT ECRIT AU XXe SIECLE

Wozzeck est un opéra écrit par Alban Berg, compositeur autrichien, entre 1912 et 1922 et créé au Staatsoper de Berlin le 14 décembre 1925.

L'oeuvre se déroule en trois actes, s'inspire de la tragédie de George Büchner, Woyzeck et traite de la souffrance et de l'humiliation d'un soldat par les pouvoirs militaires qui le pousseront à la folie et au suicide.

L'opéra est écrit dans un style atonal complexe qui a immédiatement séduit le public. Il est même considéré comme la plus importante écrite au XXème siècle ainsi que le premier opéra avant-gardiste de l'époque qui parle d'antimilitarisme et de l'exploitation des pauvres.

Alban Berg ne suit pas les techniques dites traditionnelles des périodes baroques et classiques et utilise la technique des leitmotivs, tout comme Wagner, pour donner plus de puissances et de caractères aux personnages.

L'HISTOIRE

Franz Wozzeck est un ancien soldat, ayant un fils avec Marie, une ancienne prostituée infidèle. Un médecin militaire se sert de lui pour ses expériences.

Acte 1

Scène 1

Le soldat, faisant la barbe à son capitaine, subit ses railleries, car il a un enfant non reconnu de l'Eglise. Franz se défend en mettant en avant sa pauvreté.

Scène 2

Franz est avec son ami Andrès, dans la forêt et taille du bois. Mais il est victime d'hallucinations et s'effondre. Son ami tente de le calmer, sans succès.

Scène 3

Marie et Margret, une amie, regarde par la fenêtre un défilé militaire. Margret se moque de Marie à cause de ses aventures avec les militaires. Entre alors Franz qui lui raconte ses tourments et ses hallucinations, devant son fils.

Scène 4

Le médecin s'aperçoit que le soldat divague, il est heureux pour la réussite de ses expériences.

Scène 5

Le tambour-major fait des avances à Marie, qui d'abord résiste puis les accepte.

Acte 2

Scène 1

Franz questionne Marie sur les boucles d'oreilles qu'elle reçu en cadeau du tambour-major. Marie nie sa liaison mais le soldat n'est pas dupe.

Scène 2

Le médecin et le capitaine parlent à Franz de l'infidélité de Marie.

Scène 3

Marie ne nie pas son infidélité. Furieux, le soldat veut la frapper mais décide de se venger plus tard.

Scène 4

Dans la foule, Marie danse avec le tambour-major, sous les yeux de Franz.

Scène 5

Alors qu'il est de garde à la caserne, Franz n'arrive à trouver le sommeil. Arrive le tambour-major, ivre, qui le provoque. Les deux hommes se battent.

Acte 3

Scène 1

Sans sa chambre, Marie demande pardon à Dieu.

Scène 2

Franz poignarde Marie lors d'une promenade dans les bois.

Scène 4

Franz, rongé par la culpabilité, se noie dans l'étang.

Scène 5

Le lendemain, on retrouve le corps de Marie et on annonce sa mort à son fils.

LES ROLES PRINCIPAUX

Wozzeck, un soldat pauvre, baryton basse
Marie, soprano
Andres, un soldat, ténor
Le capitaine, ténor
Le médecin, basse
Le tambour-major, ténor
Margret, contralto

   
Opéra Bastille

Vous pouvez aussi être interessé par…