À partir de 156 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

© Charles Duprat / Onp

Verdi Rigoletto

Du 05 novembre Au 24 novembre 2021
Opéra Bastille - Paris
Programme

Verdi : Rigoletto 120 mn

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Giacomo Sagripanti
  • Metteur en scène
    Claus Guth
  • Interprètes
    Rigoletto: Zeljko Lucic
    Gilda: Irina Lungu
    Il Duca di Mantova: Joseph Calleja
    Sparafucile: Goderdzi Janelidze
    Maddalena: Justina Gringyte
catégorie premium

Catégorie Premium (valable sur certaines dates) : cette catégorie comprend un accès prioritaire aux meilleures places en Catégorie + (Optima), une coupe de champagne par personne à consommer dans des salons privés et un programme du spectacle par commande.

Le prix comprend une contribution (150 € par billet) au soutien des amis de l'Opéra (AROP).

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Opéra Bastille - Paris Location Place de la Bastille - 75012 Paris France

  • Capacité de la salle : 2745

L'histoire de l'Opéra de Paris, depuis sa création ordonnée par Louis XIV, en passant par la construction du Palais Garnier sous Napoléon III, est rythmée par les volontés du pouvoir politique français.

La décision de créer un nouvel Opéra sur la place de la Bastille n'a pas échappé pas à cette règle, puisqu'elle fut prise par François Mitterrand, un peu moins d'un an après son accession à la Présidence de la République. Un concours international est alors organisé, et parmi les 750 projets présentés, c'est finalement celui de l'architecte uru-guayo-canadien Carlos Ott qui sera retenu.

Le nouveau bâtiment, qui marque de sa large emprise au sol la place où a débuté la Révolution française, sera inauguré pour la célébration du Bicentenaire de cette même Révolution, en 1989.

 

De la place de la Bastille, la façade de verre, avec son éclairage "aléatoire" imaginé par Yann Kersalé, laisse deviner la sobre modernité des intérieurs, d'autant qu'ils reprennent les mêmes matériaux que les extérieurs, par souci d'ouverture vers le public. Une fois dans les lieux, on découvrira aussi l'heureuse chaleur des bois clairs qui ornent la grande salle frontale de 2703 places. Mais qui a vu cela n'a presqu'encore rien vu : il faut imaginer les espaces scéniques de dégagements qui occupent à eux seuls 55% du volume total de l'édifice, les six sous-sols de locaux techniques, les ateliers où sont fabriqués et stockés les décors mobiles mais aussi les costumes, ou encore cette salle Gounod aux dimensions identiques à la scène principale et où se déroulent les répétitions. Car autour d'un axe de symétrie symbolisé par ces diapasons sculptés qui ornent les parties publiques, l'Opéra Bastille est aussi une formidable machine à fabriquer des spectacles, truffée d'informatique et où s'active la population d'une véritable ville dans la ville.

C'est le chef d'orchestre Myung-Whun Chung qui eut la lourde tâche de faire démarrer cette machine. Le public attentif découvrit alors des mises en scène de Bob Wilson ou de Peter Sellars qui ne firent pas toujours l'unanimité en son sein, mais aujourd'hui, en pleine possession de ses impressionnants moyens qui permettent la rotation des spectacles, la scène parisienne offre une grande diversité de productions. Sous la direction de Hugues Gall et de son conseiller musical James Conlon, les saisons alternent rapidement reprises, grand répertoire et créations, à un rythme qui ne laisse guère de répit aux spectateurs.

Opéra Bastille

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Rigoletto

« La donna è mobile », « Caro nome »… des airs inoubliables jalonnent le succès populaire de Verdi. Il ne faut pas oublier que Rigoletto est avant tout un drame déchirant où le méchant n’est pas celui que l’on croit !

Ce drame aussi ardent que déchirant a connu une tumultueuse épopée avant d'être présenté au public. Lorsque le compositeur italien choisit d'adapter "Le Roi s'amuse" de Victor Hugo, la pièce est déjà censurée à la Cour de France, dont elle dénonce les mœurs pour le moins dissolus dans un langage assez direct. Verdi et son librettiste Francesco Maria Piave, s'exilent pour écrire, transposent l'action, changent titre et noms, réécrivent, négocient. Le 11 mars 1851, l'opéra est enfin présenté à la Fenice de Venise.

HISTOIRE

L'action se passe à Mantoue au XVIème siècle. Le duc jouisseur et libertin a fait la conquête d’une jeune fille qui n’est autre que Gilda, la propre fille de son bouffon, Rigoletto. Bien décidé à tuer le séducteur, le père attentionné et aimant ne pourra pourtant pas sauver sa fille qui ayant pris la place du duc par amour succombera dans les bras de son père.

Acte 1
Séducteur impénitent, le duc vante l’infidélité tandis que, insolents et fanfarons, son bouffon Rigoletto se moque des maris trompés et s'attire les foudres. Rentré chez lui, il retrouve sa fille Gilda et lui recommande la prudence. Malgré cela, elle est bientôt rejointe par un jeune étudiant dont elle vient de tomber amoureuse. Ce jeune homme se trouve être l'infatigable duc ! Lorsqu'il la quitte, la jeune fille chante son amour. Voulant se venger du bouffon un groupe de courtisans l’enlève alors, pensant qu'elle est non pas sa fille mais sa maîtresse.

Acte 2
Les courtisans se vantent devant le duc de cet enlèvement. Comprenant qu'il s'agit de Gilda, celui-ci court la rejoindre. Rigoletto arrive à son tour, reprend sa fille et décide de venger son honneur.

Acte 3
Rigoletto se rend à l'auberge où se trouve le duc amené là avec l’aide de Sparafucile, mandaté pour le tuer. Le bouffon est accompagné de sa fille afin de lui prouver l'inconstance de son aimé. Le duc est en effet bien vite rejoint par Maddalena. Gilda est bouleversée. Cependant, Sparafucile, le tueur à gage engagé par le bouffon n'est autre que le frère de Maddalena qui arrive à le convaincre de ne pas assassiner son amant. Il accepte et à la place du duc, il éliminera la première personne qui se présentera avant minuit. Gilda, qui a tout entendu, décide de se sacrifier pour sauver celui qu'elle aime toujours. Déposé dans un sac, son corps sera remis à Rigoletto qui, pris d'un doute, découvrira sa propre fille qui expire dans ses bras.

LES ROLES PRINCIPAUX
Il Duca di Mantova, Le duc (ténor)
Rigoletto, son bouffon (baryton)
Gilda, fille de Rigoletto (soprano)
Sparafucile, le tueur à gage (basse)
Maddalena, sœur de Sparafucile (contralto)

Opéra Bastille

Vous pouvez aussi être interessé par…