À partir de 87 €
×

Annulé

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Annulé

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

A réception de la confirmation de votre commande avec le détail de vos emplacements, vous recevrez un voucher par email à échanger au guichet du théâtre pour retirer vos billets définitifs.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Anne Sofie von Otter (c) Mats Bäcker

Tchaikovsky The Queen of Spades

Du 21 avril Au 09 mai 2020
La Monnaie - Bruxelles
Programme

Tchaikovsky : The Queen of Spades

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Nathalie Stutzmann
  • Metteur en scène
    David Marton
  • Interprètes
    Herman: Dmitri Golovnin
    Liza: Anna Nechaeva
    Countess: Anne Sofie von Otter
    Prince Yeletsky: Stéphane Degout
    Pauline: Charlotte Hellekant
    Count Tomsky: Laurent Naouri
offre M&O

Inclus : le programme du spectacle par commande.

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

La Monnaie - Bruxelles Location Place de la Monnaie - 1000 Bruxelles Belgique

  • Capacité de la salle : 1152

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

L'histoire de La Monnaie, la célèbre scène lyrique de Bruxelles, commence en 1695, lorsqu'une grande partie de la ville est bombardée par les Français et que le trésorier particulier du dernier gouverneur espagnol des Pays-Bas obtient alors l'autorisation de construire un théâtre sur l'emplacement d'un atelier détruit où se frappait la monnaie.

En 1700, une représentation de l'ATYS de Lully consacre donc l'inauguration de ce théâtre de La Monnaie, où alterneront les spectacles de théâtre et d'opéra, comme ce jour où Napoléon Bonaparte vient y entendre le célèbre Talma déclamer les vers de BRITANNICUS. C'est d'ailleurs l'Empereur des Français qui envisagera la construction d'un nouveau bâtiment situé juste en arrière du précédent. Mais Bruxelles passe sous la domination du roi des Pays-Bas, qui reprend le projet. Ce deuxième théâtre de La Monnaie, inauguré en 1819, vaudra pourtant bien des déboires au souverain néerlandais : à l'occasion d'une représentation de LA MUETTE DE PORTICI d'Auber, des spectateurs trop nombreux se trouvent rassemblés devant le théâtre. Dans la salle, on bisse le duo « Amour sacré de la patrie », et quand le héros lance « Aux armes! », la foule se précipite dans la ville. Ce 25 août 1830, la révolution qui allait donner son indépendance à la Belgique commençait.

 

La salle que nous connaissons actuellement date, elle, de 1856, la précédente ayant été ravagée par un de ces incendies qui rythment si souvent l'histoire des scènes lyriques européennes. A partir de ce moment, La Monnaie se forge une réputation de foyer de création et de modernité, dont la programmation audacieuse vient compenser le conservatisme de la scène parisienne. On y joue Verdi, mais aussi Wagner comme nulle par ailleurs hors d'Allemagne; on y applaudit encore la CARMEN de Bizet que les Français avaient commencé par bouder.

 

A notre siècle, La Monnaie ne craint pas d'afficher les noms de Stravinski, Berg, Britten ou Prokofiev à ses programmes, avant bien d'autres maisons d'opéra. A partir de 1960, le rayonnement de l'établissement bruxellois se trouve renforcé par la création du Ballet du XXème siècle de Maurice Béjart, et définitivement assuré sous la direction de Gérard Mortier (1981-1991). Celui-ci ne quittera La Monnaie que pour prendre la direction du Festival de Salzbourg et céder la place à Bernard Foccroulle.

 

En produisant des spectacles de Patrice Chéreau, Karl Ernst Hermann ou Klaus Michael Grùber, La Monnaie a pris une large part dans le mouvement européen de rénovation de la mise en scène lyrique, et agrandi le nombre des amateurs d'opéra au delà du cercle des traditionnels connaisseurs.

La Monnaie

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

The Queen of Spades

PIKOVAYA DAMA, UNE DES ŒUVRES LES PLUS SÉDUISANTES DE TCHAÏKOVSKI

 

Peut-être plus connu sous le nom de la Dame de Pique, l'opéra de Tchaïkovski, composé en 1890 offre une plongée passionnante dans le monde des contes russes. Le livret de l'opéra, écrit par le frère du compositeur, est lui-même inspiré d'une nouvelle du grand écrivain russe Pouchkine. Comme l'ensemble de l'œuvre musicale de Tchaïkovski, Pikovaya Dama est un mélange étonnant d'influences occidentales et de traditions russes mais c'est également la création la plus sombre et mélancolique du compositeur. Cet opéra enchantera les passionnés et les connaisseurs mais saura également charmer les néophytes.

 

L'HISTOIRE

 

L'action se déroule dans la ville de Saint-Pétersbourg durant le Siècle des Lumières. L'opéra met en scène le personnage d'Hermann, persuadé que la richesse lui permettra d'épouser la belle Lisa. Pour atteindre son but, il ira jusqu'au meurtre et, hanté par les remords, sombrera dans la folie du jeu.

 

Acte 1 

 

Hermann rencontre Lisa, la femme dont il est épris mais elle est promise à un autre. Elle est accompagnée de sa grand-mère, la Comtesse, qui connaîtrait le secret des Trois Cartes, une astuce magique imparable pour gagner aux cartes mais qu'elle garde jalousement secrète.

 

Acte 2

 

Après un bal, Hermann s'apprête à rejoindre Lisa mais doit, pour cela, traverser les appartements de la Comtesse. Il espère que celle-ci lui confiera le secret qui lui apportera la richesse et l'amour de Lisa. Mais, en voyant l'arme du jeune homme, le vieille femme meurt de peur sans révéler son secret, sous les yeux de Lisa qui ordonne à son prétendant de quitter sa demeure.

 

Acte 3 

 

Alors que Lisa consent à lui pardonner son crime involontaire, Hermann est de plus en plus obsédé par le jeu et par la mort qu'il a provoquée. Il repousse la jeune femme et se rend dans un casino où, hanté par les fantômes, il sombre dans une spirale délirante qui ne se soldera que par sa mort.

 

 LES PRINCIPAUX RÔLES


Hermann, jeune officier de l'armée russe, fasciné par l'univers du jeu. Amoureux de Lisa, il devient obsédé par l'idée de faire fortune en jouant aux cartes pour pouvoir l'épouser.

Lisa, jeune femme fortunée dont Hermann est amoureux. Promise au prince Yeletski, Lisa développe cependant, elle aussi, des sentiments amoureux pour Hermann, malgré sa pauvreté.

La comtesse, surnommée la Vénus de Moscou, qui a élevé sa petite-fille, Lisa, et veille sur elle. Elle est connue pour sa chance au jeu, qui serait due à une combinaison magique, dite des Trois Cartes, que lui aurait révélé le mystérieux Comte Saint-Germain en échange d'un rendez-vous.

Prince Yeletski, aristocrate fortuné à qui Lisa est promise

Pauline, jeune femme amie de Lisa. Joueuse d'épinette, elle apparaît notamment dans une scène de chant durant l'acte 1.

La Monnaie

Vous pouvez aussi être interessé par…