À partir de 166 €
×

1 Cliquer sur la date pour voir les prix et réserver

Alerte Email

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

DES QUESTIONS ?

A votre disposition par tel : +33 1 53 59 39 29 - ou par Email) Voir Aide en ligne & Questions

MODE D'OBTENTION DES BILLETS

Vous recevrez par email vos e-billets à imprimer.

Emplacement

Nous réservons les meilleures places disponibles dans la catégorie. Les emplacements sont confirmés par e-mail. Places contiguës. Plus d’information

Prix

Le prix Music & Opera inclut tous les frais et taxes applicables et ne correspond pas à la valeur faciale du billet.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Retour

Pelléas et Mélisande - Gran Teatre del Liceu

Debussy Pelléas et Mélisande

Du 28 février Au 18 mars 2022
Gran Teatre del Liceu - Barcelona
Programme

Debussy : Pelléas et Mélisande

Distribution
  • Chef d'orchestre
    Josep Pons
  • Metteur en scène
    Alex Ollé
  • Interprètes
    Pelléas: Stanislas de Barbeyrac
    Mélisande: Julie Fuchs
    Golaud: Simon Keenlyside
    Geneviève: Sarah Connolly
    Arkel: Franz-Josef Selig
  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Gran Teatre del Liceu - Barcelona Location La Rambla, 51-59 - 08002 Barcelona Espagne

  • Capacité de la salle : 2290
  • Autre : PRIX : Le Gran Teatre del Liceu utilise un système de "Tarifs Dynamiques": les prix des spectacles varient en cours de saison en fonction des ventes. Il est donc possible que les prix aient variés depuis leur mise en ligne, vous en serez informés le plus rapidement possible, vous pourrez décider d'acheter les places au tarif mis à jour ou d'annuler votre commande (votre carte de crédit ne sera pas débitée).

Le 4 Avril 1847, le Gran Teatre del Liceu crée par Miguel Garriga, ouvre ses portes avec un programmation très diversifiée. Anna Bolena de Donizetti fut un des grands événements. En 1861, le théâtre prend feu. Il est reconstruit un an plus tard afin de devenir le vrai rival de l’ancien Santa Gran Teatre. A la fin du XIXe, le Liceu est devenu le lieu où l’on devait voir et être vu ; c’est pourquoi les spectacles se jouaient avec la lumière allumée dans la salle.

Les compositeurs nationaux sont rarement représentés. Nous retrouvons cependant parmi eux les très appréciés GURIDI, ARRIETA et BRETON.
Les grands opéras français n’entrèrent pas aussi vite que le répertoire italien. C’est en 1851 qu’on joua Robert le diable. L’enthousiaste pour MEYERBEER atteint des sommets avec la présentation de la pièce Les Huguenots en 1856 ; il fait partie des compositeurs les plus joués dans l’histoire du Liceu. Cette fascination du public pour le répertoire français s’est développée avec les représentations de Faust de GOUNOD en 1864 qui fut considéré, avec ces 26 représentations consécutives, comme le top de l’opéra.
A la fin du XIXe siècle, le Liceu fait partie des opéras leader d’Europe. On y joue Verdi, les grands opéras français, des compositeurs nationaux comme Felip PEDRELL et Wagner. Die Walküre fit sensation et l’on éteignit les lumières du Liceu pour la première fois.

La représentation du 20 novembre 1915 de Boris Godunov de Mussorgsky marqua le début d’une période de splendeur pour l’opéra russe au Liceu. Quand la deuxième république fut proclamée en 1931, l’instabilité politique entraîne une crise financière sévère dont souffrit le Liceu. Durant la guerre civile, le Liceu fut nationalisé et prit le nom de « Gran Teatre del Liceu ». Les saisons furent ensuite suspendues.

Les activités du Liceu reprennent en 1939 sous l’égide des autorités espagnoles et allemandes, subissant la propagande du troisième Reich. Wagner est le compositeur le plus joué durant cette période. En 1955, pour la première fois de son histoire, le Festival de Bayreuth s’installe au Gran Teatre del Liceu. L’Allemagne avait besoin de s’excuser de son récent passé. Barcelone fut un choix évident, étant donné sa longue tradition wagnérienne et le régime autoritaire qui empêchait tout élément hostile.

Le 31 janvier 1994, le Liceu est de nouveau détruit par le feu et sa reconstruction se fait au même endroit. En 1999, le nouvel édifice offre une grande qualité artistique et technologique dans le respect de l’ancienne décoration qui a été reproduite. Sa scène permet de proposer deux ou trois représentations simultanément avec une visibilité maximum et une meilleure qualité acoustique.

Gran Teatre del Liceu

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Pelléas et Mélisande

PELLEAS ET MELISANDE, LA PARFAITE INCARNATION DU DRAME LYRIQUE

Pelléas et Mélisande est un opéra composé par Claude Debussy sur un livret de Maurice Maeterlinck. Joué pour la première fois à Paris en 1902, il présente une adaptation moderne de l'histoire de Tristan et Yseult, mettant en scène les amours impossibles de deux jeunes gens voués à une passion impossible. C'est l'un des opéras les plus connus de Debussy, comme en témoigne la reproduction sur les anciens billets de vingt francs d'un portrait du compositeur avec, en arrière-plan, des éléments du décor de ce spectacle.

L'HISTOIRE

Alors qu'il traverse une forêt, Golaud rencontre une jeune femme égarée, la belle et timide Mélisande. Il l'épouse et la ramène avec lui dans son château où elle fait la connaissance de sa mère mais également de son demi-frère Pelléas. Les deux jeunes gens tombent amoureux l'un de l'autre mais ne se l'avouent pas. Golaud, fou de jalousie, charge son fils d'un premier mariage d'espionner les deux jeunes gens puis, dans un accès de colère, assassine son frère, ce qui cause également la mort de son épouse désespérée.

Acte 1

Le premier acte décrit la rencontre de Golaud et de Mélisande dans une forêt, l'arrivée de la jeune femme au château et sa rencontre avec Geneviève, la mère de son époux, et Pelléas.

Acte 2

Mélisande perd son alliance dans une fontaine du château. Au même moment, son époux fait une chute de cheval et doit être alité. Réalisant que son épouse a perdu sa bague, il est furieux et lui ordonne d'aller la chercher. La jeune femme prétend alors qu'elle l'a perdue au bord de la mer dans une grotte, pour pouvoir fuir l'ambiance oppressante du château avec Pelléas.

Acte 3

Un soir, Golaud surprend Pellas au balcon de Mélisande, caressant les longs cheveux que la jeune femme est en train de peigner. Il lui demande de s'éloigner de son épouse et charge Yniold, son jeune fils issu d'une première union, de le surveiller.

Acte 4

Pelléas et Mélisande s'avouent leurs sentiments mutuels et échangent un baiser sans savoir qu'ils sont observés par Golaud, ivre de colère. Il tue alors son frère et poursuit sa femme qui tente de s'enfuir.

Acte 5

Mélisande donne naissance à une petite fille. Alors que Golaud la presse de questions sur sa fidélité et tente de lui faire avouer sa faute, elle meurt de douleur pour rejoindre Pelléas. Golaud reste seul, hanté par les remords et par les doutes sur la paternité de l'enfant.

LES RÔLES PRINCIPAUX

Mélisande, soprano, jeune épouse de Golaud, éprise de Pelléas
Pelléas, baryton, petit-fils d'Arkel
Geneviève, contralto, mère de Golaud et de Pelléas
Golaud, baryton, demi frère de Pelléas et époux de Mélisande
Yniold, soprano, fils de Golaud, issu d'un premier mariage, chargé d'espionner le couple d'amoureux

Gran Teatre del Liceu © A. Bofill

Vous pouvez aussi être interessé par…