À partir de 60 €
×

1 Cliquer sur la date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

À réception de la confirmation de votre commande, vous recevrez par email vos e-billets à imprimer ou à présenter sur votre portable, vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

Tristan und Isolde © 2014 Bettina StöB

Wagner Tristan und Isolde

Du 01 décembre Au 08 décembre 2019
Deutsche Oper - Berlin
Programme

Wagner : Tristan und Isolde

5 h avec 2 entractes Chanté en : Allemand
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Donald Runnicles
  • Metteur en scène
    Graham Vick
  • Interprètes
    Isolde: Nina Stemme
    Tristan: Stephen Gould
    Brangäne: Daniela Sindram
    Kurwenal: Martin Gantner
    König Marke: Ante Jerkunica
    Melot: Jörg Schörner
Description

Trahison, honneur perdu, culpabilité et expiation, amour passionné, transcendantal, aspiration à la mort et à l'oubli… l'histoire de Tristan et Isolde, développée au cours des siècles d'un conte folklorique celtique à une saga mythique, a fasciné les écrivains, les poètes et les musiciens. L’histoire incita Richard Wagner à créer son «opus metaphysicum» (Thomas Mann), un chef-d’œuvre qui se démarque de la longue liste d’autres réalisations constituant le corpus de Wagner.

Au tout début de cet exemple suprême du romantisme musical qui inaugure également l'ère moderne de la composition, Wagner confronte son couple avec un dilemme sans espoir. Leur amour est aussi inévitable qu'inimaginable: Tristan, le "homme triste", dont les malheurs ont commencé avec lui causant la mort de sa mère en couches, est amoureux d'Isolde, mais il l'escorte pourtant pour devenir l'épouse de son roi . Son amour représente donc une violation de son serment de fidélité, une rupture qui au départ est de mauvais augure pour la relation amoureuse et l’expose à son avis comme déshonorant. Isolde n'entre pas non plus innocemment dans cette affaire interdite: au lieu de tuer Tristan, le meurtrier de Morold, qu'elle devait épouser, elle l'a épargné. Un regard de Tristan était suffisant. Elle marche maintenant comme une étrangère dans sa propre vie, son monde de domestiques familiers.

Parmi les œuvres de Wagner, TRISTAN AND ISOLDE bénéficie d’un statut spécial. En vertu de son image sans compromis et transcendantale d'une histoire d'amour obsessionnelle, englobante et déterminante, l'opéra a conservé sa capacité de perturber et de fasciner jusqu'à aujourd'hui. Philosophes, psychologues, gens de lettres… ont tous étudié le travail à travers leurs lentilles respectives; les compositeurs et les musiciens l'ont analysé sans pouvoir cerner toutes ses énigmes. Le travail, basé sur une légende, est lui-même devenu légende. Le fait que nous, spectateurs et spectateurs, ne parvenons jamais à nous sentir à l’aise alors qu’il nous submerge - l’histoire d’amour, malgré un pedigree séculaire, reste à couper le souffle -, est l’une des nombreuses merveilles de ce travail.

Source © Deutsche Oper Berlin

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Deutsche Oper - Berlin Location Bismarckstrasse 35 - 10627 Berlin Allemagne

  • Capacité de la salle : 1859

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

A la différence du Staatsoper Unter den Linden, fondé au XVIIIème siècle au centre de la cité et longtemps considéré comme l'Opéra royal, le Deutsche Oper voit son histoire commencer en 1912, dans le quartier de Charlottenburg alors situé hors la ville, et sur l'initiative de riches bourgeois. Mais la crise économique qui suit la Première Guerre Mondiale aura raison de cet Opéra de Charlottenburg, qui est donc racheté par la Ville de Berlin.

 

Bruno Walter élèvera de beaucoup la qualité musicalede l'institution, rebaptisée Städtische Oper (Opéra de la Ville), avant que ne s'ouvre une brève période pendant laquelle l'intendant Cari Ebert (assisté de Rudolf Bing le futur légendaire directeur du MET de New-York) favorisera la musique la plus moderne, ces opéras de Kurt Weill ou Schreker que Klemperer ne pouvait plus monter au Kroll-oper désormais fermé, et qui déclencheront l'ire des nazis dès 1933.

 

En 1945, le bâtiment n'est plus que ruines, mais dès le mois d'août, la troupe se réunit au Theater des Westerns pour y donner FIDELIO. Elle y restera jusqu'en 1961. Durant cette période, le chefFerenc Fricsay, nommé directeur musical, permettra au Städtische Oper de retrouver son rang international, faisant alterner le grand répertoire dans des mises en scène de haute qualité (où l'on découvre alors les voix de Dietrich Fischer-Dieskau ou Josef Greindl), des œuvres de Stravinski ou Hindemith interdites par les nazis, et des créations mondiales. Mais en 1955, l'Opéra Unter den Linden, situé à l'Est, rouvre sous le nom de Deutsche Staatsoper. Sous l'effet de cette concurrence politico-artistique, trois décisions ont été prises : le Städtische Oper est rebaptisé Deutsche Oper Berlin, les plans d'un édifice à construire sur le site de Charlottenburg (situé à l'Ouest) sont arrêtés, et Cari Ebert qui a entre-temps fondé le Festival de Glyndebourne est rappelé. Ses mises en scène et sa programmation font de Berlin-Ouest une des capitales de l'opéra contemporain.

 

Malgré les départs de Fricsay et Ebert, l'ouverture du bâtiment moderne, et la construction du Mur, l'année 1961 ne constitue pas une réelle rupture dans l'histoire agitée de l'Opéra de Charlottenburg. Avec des chefs comme Karl Böhm et Eugen Jochum, ou plus tard Lorin Maazel, des metteurs en scène comme Wieland Wagner, des intendants comme Siefried Palm (violoncelliste spécialiste de musique contemporaine) ou l'actuel Götz Friedrich (un metteur en scène comme Ebert), les façades de verre du Deutsche Oper Berlin ont accueilli, en quelques années, les productions les plus excitantes de l'art lyrique contemporain.

Deutsche Oper

Synopsis

Tristan und Isolde

Chef-d’œuvre des chefs-d’œuvre, l’opéra de Wagner a révolutionné à tout jamais le monde de la musique classique. L’histoire d’amour universelle et mythique sur une musique incroyable fut un choc esthétique sans précédent. L’ouvrage suscite toujours la même émotion ; plus qu’un opéra c’est une expérience.

Inspiré de la légende celtique, Tristan und Isolde a été composé par Richard Wagner et créé en 1865. Le livret est de la main même du compositeur qui a adapté le poème du XIIIème siècle de Gottfried von Strassburg.
Cet opéra est considéré comme l'un des plus importants de tout le théâtre lyrique et reste le chef-d’œuvre absolu de Wagner. Musicalement, le plus remarquable est sans doute l’enchaînement des accords non résolus qui font monter une tension physique dont l’auditeur ne sera délivré que lors de la toute dernière phrase dans le Liebestod d’Isolde. Le prélude du premier acte et le chant d'amour d'Isolde comptent d’ailleurs, parmi les œuvres les plus bouleversantes ayant jamais été composées.

HISTOIRE
Isolde, promise au roi Marke, éprouve des sentiments troubles à l’égard de Tristan. Un philtre d’amour scellera une passion réciproque et les deux êtres vivront cet amour caché qui ne sera consommé que dans la mort.

Acte 1
Sur un bateau, escortée par Tristan, le neveu du roi, Isolde, promise au Roi Marke, apprend à sa suivante Brangäne les événements passés, comment elle sauva Tristan pour qui elle éprouve des sentiments. Résignée à refuser ce mariage et honteuse de son amour, elle décide de mettre fin à ses jours par empoisonnement. Tristan qui partage ce sentiment trouble veut la rejoindre dans la mort. Isolde demande à Brangäne de leur préparer un poison, mais celle-ci prépare un philtre d'amour. Tristan et Isolde tombent alors éperdument amoureux l'un de l'autre.

Acte 2
Le Roi Marke fraîchement marié à Isolde part pour une journée de chasse. Tristan et Isolde laissent éclater leur passion. Conscient de l’impossibilité de leur amour, ils appellent de leurs vœux la mort et l’éternité. Malgré la mise en garde de Brangäne, les deux amants sont surpris par Melot. Le Roi Marke prévenu, éprouve plus d’affliction que de colère. Cependant, il déshérite Tristan et le bannit du royaume sous l'escorte de Melot. Les deux hommes se battent, et Melot blesse grièvement Tristan.

Acte 3
Soigné de ses blessures par son écuyer Kurwenal, Tristan ne croit plus en l'arrivée de son amante jusqu'à ce qu'on lui annonce l'approche des voiles du bateau d'Isolde. Tristan réunit alors ses dernières forces pour courir vers elle et meurt dans ses bras. Marke, mis au courant à propos du philtre d'amour par Brangäne et prêt à apporter sa bénédiction aux deux héros, les rejoint avec ses hommes dont Melot. Kurwenal, croyant à une attaque, tue Melot et meurt à son tour.
Déjà hors du monde, Isolde s’avance vers la mort pour rejoindre dans l’éternité Tristan.

LES ROLES PRINCIPAUX

Tristan, neveu du roi Marke (ténor)
Isolde, princesse d'Irlande (soprano)
Marke, roi de Cornouailles (basse)
Kurwenal, écuyer de Tristan (baryton)
Brangäne, suivante d'Isolde (mezzo)
Melot, un courtisan (ténor ou baryton)

Deutsche Oper

Vous pouvez aussi être interessé par…

0