À partir de 48 €
×

1 Cliquer sur la date

Disponible

2Choisissez la Catégorie et le nombre de places

Indiquez ci-dessous vos souhaits concernant votre réservation de billets :
(150 char. max)

Besoin d’aide pour réserver ?
MODE D'OBTENTION DES BILLETS

À réception de la confirmation de votre commande, vous recevrez par email vos e-billets à imprimer ou à présenter sur votre portable, vous permettant d’accéder directement à la salle.

Emplacement

Dans la catégorie choisie, music & opera réserve les meilleures places disponibles au moment de l'achat. les numéros de siège vous seront précisés par e-mail avec votre confirmation, sauf en cas de placement libre. seules les places contiguës sont réservées automatiquement. dans le cas contraire, nous vous contacterons.

Prix

Le prix Music & Opera ne correspond pas à la valeur faciale du billet et inclut tous les frais et taxes applicables.

Assurance annulation

Une assurance annulation vous sera proposée avant le paiement plus d'information

Le Club
Music & Opera

Adhérez au Club pour
bénéficier des prix
Déjà membre du Club,
Connectez-vous à votre compte !
Retour

Manon Lescaut© Bettina StöB

Puccini Manon Lescaut

Du 10 décembre Au 19 décembre 2019
Deutsche Oper - Berlin
Programme

Puccini : Manon Lescaut

2 h 45 avec 1 entracte
Distribution
  • Chef d'orchestre
    Donald Runnicles
  • Metteur en scène
    Gilbert Deflo
  • Interprètes
    Manon Lescaut: Tatiana Serjan
    Il Cavaliere Renato des Grieux: Brian Jagde
    Lescaut: Thomas Lehman
    Geronte di Ravoir: Stephen Bronk
Description

„Quel usage ai-je pour des héros ou des êtres immortels? Je me sens mal à l'aise dans un tel environnement. Je ne suis pas musicien pour la grande occasion. Mon sentiment est pour les petites choses de la vie; J'aime seulement explorer de petites choses. C'est pourquoi j'ai aimé Manon. Elle avait tout son cœur, rien de plus, rien de moins… “[Giacomo Puccini]

MANON LESCAUT fut le premier grand succès de Puccini en tant que compositeur d'opéra. Comme pour ses succès internationaux ultérieurs, l’histoire tourne autour d’une femme. Manon, Mimì, Tosca, et même Minnie, la "fille du Golden West" - une pratiquante aussi confiante avec un poulain et un livre de prières - et bien sûr Liù dans TURANDOT… appartiennent toutes à cette galerie de femmes exceptionnelles dont la délicatesse et la fragilité ne sont que dépassés par leur détermination et leur dévouement absolu à leur amour. Et tous sont intéressants dans la mesure où ils ne peuvent jamais être considérés comme des auteurs ou des victimes, pas même Cio-Cio-San, qui décide finalement de son propre destin. Elles suivent leurs cœurs mais sans grands gestes ni pathos vide. C'est peut-être cette franchise d'action qui les a rendues attirantes pour Puccini, une franchise qui correspondait à son idéal de simplicité. Les héroïnes au sens classique ne sont pas ces femmes Puccini; sont-ils, dans tous les sens du terme, angéliques?

La jeune et séduisante Manon, qui abandonne sans hésiter son amoureux Des Grieux pour une vie avec le riche mais mal aimé Géronte, a un faible pour les distractions de luxe au point de sacrifier son bonheur personnel, même sa vie, à son désir de plaisir. . Même après sa décision de retourner à Des Grieux, elle ne souhaite pas renoncer à la sécurité soporifique du confort matériel. Avec la police convoquée par Geronte sur le chemin de la maison, Manon aurait peut-être réussi à échapper à son arrestation et à son expulsion ultérieure si elle n'avait pas tardé à emballer ses bijoux.

L'abbé Antoine François Prévost, dont le roman «Le conte du chevalier Des Grieux et Manon Lescaut» était à l'origine de Puccini, avait donné une description précise du personnage «particulier» de Manon: «Il n'y a jamais eu de fille aussi attirée par l'argent, mais pensait ne jamais la quitter qu'elle pourrait devenir pauvre. Elle avait besoin de plaisir et de distraction; Si elle avait pu se divertir sans dépenser de l'argent, elle n'aurait jamais touché un seul sou. «La jeune femme est étonnamment peu scrupuleuse dans la manière d'atteindre ses objectifs, mais cela ne diminue en rien son charme aux yeux de ses amants , ou d'ailleurs, le compositeur. Sentiments passionnés, forts contrastes, perspective totalement dénuée de ressentiment sur les personnages en chair et en os, leurs faiblesses et leurs souffrances aux mains du despotisme et de la répression sociale - l'opéra de Puccini crée un spectre fascinant de couleurs et d'humeurs.

La tâche qu'il s'était fixée était difficile. Il avait choisi un sujet qui avait été utilisé à plusieurs reprises dans le passé et devait faire la comparaison avec Jules Massenet, dont MANON fut créé avec grand succès en 1884. Tout en travaillant avec ses nombreux librettistes (le texte mentionne autant sept auteurs), il a délibérément évité tout parallèle avec Massenet. En effet, les deux œuvres ne pourraient être plus différentes. Comme Puccini lui-même l’a déjà dit: „Massenet le ressent comme un Français, avec de la poudre et des menuets. Je le sentirai comme un Italien, avec une passion désespérée. «Ces qualités, combinées à une pincée de réalisme, ont forgé à partir du matériau l’histoire sympathique et, en fin de compte, très émouvante d’une femme magnétique qui a l’esprit propre, pas une héroïne, mais „tout cœur“.

Source © Deutsche Oper Berlin

  • Info salle
  • Plan de la salle
  • Synopsis

Deutsche Oper - Berlin Location Bismarckstrasse 35 - 10627 Berlin Allemagne

  • Capacité de la salle : 1859

L'Histoire du Lieu en quelques mots …

A la différence du Staatsoper Unter den Linden, fondé au XVIIIème siècle au centre de la cité et longtemps considéré comme l'Opéra royal, le Deutsche Oper voit son histoire commencer en 1912, dans le quartier de Charlottenburg alors situé hors la ville, et sur l'initiative de riches bourgeois. Mais la crise économique qui suit la Première Guerre Mondiale aura raison de cet Opéra de Charlottenburg, qui est donc racheté par la Ville de Berlin.

Bruno Walter élèvera de beaucoup la qualité musicalede l'institution, rebaptisée Städtische Oper (Opéra de la Ville), avant que ne s'ouvre une brève période pendant laquelle l'intendant Cari Ebert (assisté de Rudolf Bing le futur légendaire directeur du MET de New-York) favorisera la musique la plus moderne, ces opéras de Kurt Weill ou Schreker que Klemperer ne pouvait plus monter au Kroll-oper désormais fermé, et qui déclencheront l'ire des nazis dès 1933.

En 1945, le bâtiment n'est plus que ruines, mais dès le mois d'août, la troupe se réunit au Theater des Westerns pour y donner FIDELIO. Elle y restera jusqu'en 1961. Durant cette période, le chefFerenc Fricsay, nommé directeur musical, permettra au Städtische Oper de retrouver son rang international, faisant alterner le grand répertoire dans des mises en scène de haute qualité (où l'on découvre alors les voix de Dietrich Fischer-Dieskau ou Josef Greindl), des œuvres de Stravinski ou Hindemith interdites par les nazis, et des créations mondiales. Mais en 1955, l'Opéra Unter den Linden, situé à l'Est, rouvre sous le nom de Deutsche Staatsoper. Sous l'effet de cette concurrence politico-artistique, trois décisions ont été prises : le Städtische Oper est rebaptisé Deutsche Oper Berlin, les plans d'un édifice à construire sur le site de Charlottenburg (situé à l'Ouest) sont arrêtés, et Cari Ebert qui a entre-temps fondé le Festival de Glyndebourne est rappelé. Ses mises en scène et sa programmation font de Berlin-Ouest une des capitales de l'opéra contemporain.

Malgré les départs de Fricsay et Ebert, l'ouverture du bâtiment moderne, et la construction du Mur, l'année 1961 ne constitue pas une réelle rupture dans l'histoire agitée de l'Opéra de Charlottenburg. Avec des chefs comme Karl Böhm et Eugen Jochum, ou plus tard Lorin Maazel, des metteurs en scène comme Wieland Wagner, des intendants comme Siefried Palm (violoncelliste spécialiste de musique contemporaine) ou l'actuel Götz Friedrich (un metteur en scène comme Ebert), les façades de verre du Deutsche Oper Berlin ont accueilli, en quelques années, les productions les plus excitantes de l'art lyrique contemporain.

Deutsche Oper

Le plan de salle est donné à titre indicatif et n'a aucune valeur contractuelle.
La répartition des catégories peut différer en fonction des spectacles et des dates.

Synopsis

Manon Lescaut

LA BOHEME : LA QUINTESSENCE DE L'OPERA ROMANTIQUE

 

Fort du succès de son précédent opéra "Manon Lescaut", Giacomo Puccini poursuit sa collaboration avec Giuseppe Giacosa et adapte pour l'opéra un roman d'Henri Murger, intitulé "Scènes de la vie de bohème".

Sur le thème intemporel de l'amour impossible, Puccini décrit la créativité et l'insouciance du milieu artistique parisien, la dureté des conditions de vie de la classe ouvrière et l'insatisfaction constante de la bourgeoisie. Il oppose également la capacité de profiter des joies simples de la vie et la dureté des temps. Émouvant, déchirant mais aussi scintillant et pétillant, La Bohème connut un succès croissant et durable, même si sa création le 1er février 1896 laissa le public partagé.


Vous pourrez réserver [url=http://www.music-opera.com/site_fr/default.asp]null[/url] vos billets pour une représentation de cet opéra.

 

L'histoire

 

Lorsque la petite cousette Mimi rencontre le poète Rodolpho dans les sous-pentes misérables du Quartier Latin où il vit avec ses amis étudiants et artistes, c'est le coup de foudre immédiat. Pourtant, la jalousie de Rodolpho et la maladie de Mimi rendent leur vie de bohème et leur amour insupportables. Séparés, ils ne se retrouveront qu'au moment tragique de la mort de Mimi.

 

Tableau 1

 

Durant la nuit de Noël, Marcello et ses amis laissent le poète Rodolpho seul dans sa chambre pour terminer son travail. Arrive alors Mimi, sa voisine, ouvrière parisienne venue lui demander une chandelle. De cette rencontre naît un véritable coup de foudre. Les deux amants partent alors retrouver leurs amis au café Momus.

 

Tableau 2

 

Dans la chaleur et l'ambiance festive du café Momus, Rodolpho présente Mimi à ses amis. Le groupe est interrompu par l'arrivée de l'ancienne maîtresse de Marcello, Musetta, toujours amoureuse de lui mais en ménage avec un riche bourgeois. Grâce à une ruse, le groupe parvient à se débarrasser de lui et les deux amants se réconcilient.

 

Tableau 3

 

Les deux couples entretiennent des relations tumultueuses mais si Musette et Marcello tirent toujours de leurs disputes une joie de vivre et une énergie insatiables, la jalousie constante de Rodolpho étouffe Mimi. Par ailleurs, la phtisie et les conditions de vie difficiles affaiblissent considérablement la jeune fille. Pour qu'elle puisse se soigner, Rodolpho décide de mettre fin au printemps à leur vie de bohème. Le couple formé par Marcello et Musetta ne résiste pas non plus à ces tensions.

 

Tableau 4

 

Quelques mois après, les deux jeunes gens regrettent leurs amours passées. Musetta surgit alors et leur annonce que Mimi est mourante. Même s'ils vendent leurs derniers biens pour payer le médecin, cela ne suffit pas à sauver Mimi qui s'éteint dans les bras de Rodolpho en lui avouant son amour.


Les rôles principaux

 

Mimi, jeune ouvrière parisienne,soprano

Rodolfo, poète, ténor

Musetta, chanteuse,soprano

Marcello, peintre, baryton

Alcindoro, conseiller d'état,basse

Schaunard, musicien, baryton

Deutsche Oper

Vous pouvez aussi être interessé par…

0