Menu Rechercher

Contact et réservation +33(0)1 53 59 39 29 ou contactez-nous en ligne

Le chèque cadeau
Vos billets dans le monde entier
Filtrer par Mois :

Interprètes
Plus

Compositeurs
Plus

Chefs d'orchestre

Metteurs en scène

Chorégraphe
0€ - 0€

Actualités de

  • 03/02/2017

    L’artiste de mode et metteur en scène belge Christophe Coppens met en scène son premier opéra à la Monnaie avec La Petite Renarde rusée, le chef-d’œuvre de Janácek, à partir du 17 mars (à Tour & Taxis).

  • 06/01/2017

    Une nouvelle Madama Butterfly est attendue à La Monnaie – De Munt à Tour et Taxis à partir du 31/1 dans une mise en scène de Kirsten Dehlholm (Hotel Pro Forma) où Cio-Cio-San aura les traits d’Alexia Voulgaridou ou d’Amanda Echalaz (en alternance)

  • 29/11/2016

    La saison bruxelloise se poursuit au Palais de La Monnaie à Tour & Taxis avec une nouvelle production de l’opéra de Rimski-Korsakov, Le Coq d’Or dans la mise en scène du truculent Laurent Pelly et dirigée par le talentueux Alain Altinoglu, à partir du 13 décembre

  • 04/11/2016

    A Bruxelles, très beau concert proposé par Alain Altinoglu à la tête de l’Orchestre symphonique et chœurs de la Monnaie à Flagey, les 26 & 27/11 avec Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy, Poème de l'Amour et de la Mer de Chausson et surtout le Requiem de Fauré avec Sandrine Piau et Stéphane Degout

  • 02/11/2016

    Capriccio, la très belle conversation en musique de Richard Strauss est à l'affiche de La Monnaie de Bruxelles à Tour & Taxis à partir du 3/11 avec la soprano anglaise Sally Matthews très attendue

  • 02/03/2016

    La Monnaie hors les murs affiche deux distributions francophones idéales pour le Béatrice et Bénédict de Berlioz mis en scène par Richard Brunel et dirigé du 24/3 au 6/4 par Jérémie Rhorer et Samuel Jean : Stéphanie d'Oustrac/Michèle Losier, Anne-Catherine Gillet/Sophie Karthäuser et Julien Dran/Sébastien Droy…

  • 23/02/2016

    Sweeney Todd plus fort que Frankenstein à la Monnaie hors-les-murs, qui ne peut accueillir la création de Grey en juin, la comédie musicale de Sondheim la remplace donc

  • 12/01/2016

    La Monnaie-De Munt accueillie par le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, propose en version de concert un chef-d'oeuvre de l'opéra russe rarement donné, Le Démon d'Anton Rubinstein, le 21 & 24/1 dirigé par Mikhail Tatarnikov

  • 02/12/2015

    Du 15 au 22/12, La Monnaie-De Munt en résidence au Palais des Beaux-Arts présente Hänsel und Gretel avec une très belle distribution (Dietrich Henschel, Gaëlle Arquez, Talia Or, Georg Nigl), des marionnettes et des projections vidéo

  • 03/09/2015

    Très bonne nouvelle, l'excellent chef Alain Altinoglu vient d'être nommé directeur de La Monnaie-De Munt, le célèbre opéra de Bruxelles

  • 27/03/2015

    La saison 2015-2016 de l'opéra de Bruxelles La Monnaie-De Munt se fera hors les murs, pour cause de rénovation

  • 02/03/2015

    Penthesilea, le septième opéra de Pascal Dusapin sera créé à la Monnaie-De Munt de Bruxelles le 31/3, dirigé par Franck Ollu dans la mise en scène de Pierre Audi

  • 27/11/2014

    Nous sommes prévenus ! A partir du 2/12, la nouvelle production du Don Giovanni signée Krzysztof Warlikowski pour la Monnaie de Bruxelles n’est pas adaptée aux jeunes de moins de 16 ans, en raison du contenu souvent sexuellement explicite.

Consultez le programme de la saison 2018-2019 de La Monnaie de Bruxelles et réservez vos billets.

Réservez des Concerts, Opéras, Ballets : La Monnaie

 | 3 Résultats
Autres salles à Bruxelles

Informations sur La Monnaie

L'histoire de La Monnaie, la célèbre scène lyrique de Bruxelles, commence en 1695, lorsqu'une grande partie de la ville est bombardée par les Français et que le trésorier particulier du dernier gouverneur espagnol des Pays-Bas obtient alors l'autorisation de construire un théâtre sur l'emplacement d'un atelier détruit où se frappait la monnaie.

En 1700, une représentation de l'ATYS de Lully consacre donc l'inauguration de ce théâtre de La Monnaie, où alterneront les spectacles de théâtre et d'opéra, comme ce jour où Napoléon Bonaparte vient y entendre le célèbre Talma déclamer les vers de BRITANNICUS. C'est d'ailleurs l'Empereur des Français qui envisagera la construction d'un nouveau bâtiment situé juste en arrière du précédent. Mais Bruxelles passe sous la domination du roi des Pays-Bas, qui reprend le projet. Ce deuxième théâtre de La Monnaie, inauguré en 1819, vaudra pourtant bien des déboires au souverain néerlandais : à l'occasion d'une représentation de LA MUETTE DE PORTICI d'Auber, des spectateurs trop nombreux se trouvent rassemblés devant le théâtre. Dans la salle, on bisse le duo « Amour sacré de la patrie », et quand le héros lance « Aux armes! », la foule se précipite dans la ville. Ce 25 août 1830, la révolution qui allait donner son indépendance à la Belgique commençait.

 

La salle que nous connaissons actuellement date, elle, de 1856, la précédente ayant été ravagée par un de ces incendies qui rythment si souvent l'histoire des scènes lyriques européennes. A partir de ce moment, La Monnaie se forge une réputation de foyer de création et de modernité, dont la programmation audacieuse vient compenser le conservatisme de la scène parisienne. On y joue Verdi, mais aussi Wagner comme nulle par ailleurs hors d'Allemagne; on y applaudit encore la CARMEN de Bizet que les Français avaient commencé par bouder.

 

A notre siècle, La Monnaie ne craint pas d'afficher les noms de Stravinski, Berg, Britten ou Prokofiev à ses programmes, avant bien d'autres maisons d'opéra. A partir de 1960, le rayonnement de l'établissement bruxellois se trouve renforcé par la création du Ballet du XXème siècle de Maurice Béjart, et définitivement assuré sous la direction de Gérard Mortier (1981-1991). Celui-ci ne quittera La Monnaie que pour prendre la direction du Festival de Salzbourg et céder la place à Bernard Foccroulle.

 

En produisant des spectacles de Patrice Chéreau, Karl Ernst Hermann ou Klaus Michael Grùber, La Monnaie a pris une large part dans le mouvement européen de rénovation de la mise en scène lyrique, et agrandi le nombre des amateurs d'opéra au delà du cercle des traditionnels connaisseurs.