img

Contact et réservation +33(0)1 53 59 39 29

Le chèque cadeau

Saison 2016-2017 : Parco della Musica (Rome)

Découvrez la saison 2016-2017 !

 

Voilà bientôt quinze ans que le grandiose Parco della Musica de l’architecte Renzo Piano a ouvert ses portes à Rome pour accueillir un public enthousiaste et toujours plus nombreux. Il faut dire que l’orchestre en résidence est prestigieux. L’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia est dirigé depuis 2005 par Antonio Pappano. Le chef italien avec cette illustre formation symphonique équilibre de façon idéale son autre activité de directeur musical du Royal Opera House, le Covent Garden de Londres.

Bien évidemment, le lyrique n’est jamais absent de la programmation et la captation d’une récente Aida pour le disque (avec Jonas Kaufmann et Anja Harteros) prouve s’il fallait encore le faire que Pappano sait jouer sur les deux tableaux. Cette saison 2016-2017, la version de concert du Fidelio de Beethoven s’annonce tout aussi forte. Le chef dirige un répertoire étendu de Bach à Ravel, Schubert, Mozart, Respighi… avec bien évidemment d’éminents solistes.

 

Cecilia Bartoli par exemple chante un concert Mozart où elle excelle comme avec tous les compositeurs que la diva aborde, d’ailleurs. Les grands pianistes aiment travailler avec Pappano comme Yefim Bronfman qui joue le célèbre Concerto pour Piano No. 5 de Beethoven ou Radu Lupu qui préfère le No. 4. Deux grandes pianistes abordent d’autres chefs-d’oeuvre, Yuja Wang le Concerto pour Piano No. 1 de Tchaikovsky et Mitsuko Uchida celui de Schumann. Antonio Pappano retrouve la parfaite violoniste Janine Jansen avec qui il a souvent collaboré, pour un concert Sibelius, Ravel et Bernstein.

 

L’orchestre sait accueillir la génération de jeune chef talentueux comme cette saison Rafael Payare, Andrés Orozco-Estrada, David Afkham, Gustavo Gimeno ou encore Jakub Hrusa qui dirige le chef-d’œuvre de la musique tchèque, Má Vlast de Smetana. Autre grand compositeur à l’affiche cette saison, Mahler est particulièrement bien servi avec des chefs de la trempe de Michael Tilson Thomas Mahler (Symphonie No. 5), Daniel Harding (No. 2), Vladimir Jurowski (No. 1) ou bien encore Peter Eötvös (No. 10).

 

A la baguette, parmi les nombreux événements marquants, on note la venue de Valery Gergiev qui dirige Le Sacre du Printemps de Stravinsky, de Paavo Järvi dans un programme Brahms, Bartók avec Leonidas Kavakos et Daniele Gatti. Le grand chef italien propose le bel oratorio trop peu connu de Schumann, Das Paradies und die Peri avec la délicate Angel Blue.

 

La saison se termine en beauté avec Yuri Temirkanov qui dirige deux concerts, le concerto de Brahms avec la grande violoniste Julia Fischer et la Symphonie du nouveau monde de Dvorák. Katia et Marielle Labèque, duo de légende interprètent le Concerto pour deux pianos K. 365 de Mozart et Seong-Jin Cho, lauréat 2015 du prestigieux concours Chopin vient interpréter le Concerto pour Piano No. 3 de Rachmaninov. A noter également une belle programmation baroque avec notamment Philippe Jaroussky dans le Messiah de Händel dirigé par Ton Koopman.

 

Il ne faut pas oublier les prestigieux récitals : Evgeny Kissin, Alexander Melnikov, Jan Lisiecki, Murray Perahia, Grigory Sokolov, Hélène Grimaud, Rudolf Buchbinder… Que de grands noms. Il suffit de réserver au Parco della Musica de Rome !