img

Contact et réservation +33(0)1 53 59 39 29

Le chèque cadeau

Festival dell’Arena di Verona 2016

Est-il utile de présenter le Festival des Arènes de Vérone ? Depuis plus de 100 ans, chaque été, dans le magnifique amphithéâtre romain, les productions d’opéras se suivent, toujours aussi grandioses. Sous le ciel étoilé et dans la douceur des nuits italiennes, le Festival 2016 affiche comme à son habitude, les grands succès du répertoire. Même si les organisateurs tardent à annoncer les distributions, on peut faire confiance à cette grande institution qui engage toujours les têtes d’affiche ou patienter encore un peu pour acheter ses billets (sachant que les meilleures places partent toujours les premières).

Après les fastes des célébrations du centenaire, les Arènes reprennent leur rythme de croisière avec six productions : cinq opéras et une soirée de ballet. Le sublime danseur étoile Roberto Bolle revient avec ses « Friends » pour la plus grande joie des nombreux fans et des spectateurs. Le nouveau programme est spécialement conçu pour la scène des arènes, ayant la réputation d’être la plus grande du monde lyrique. Forte du succès remporté deux années de suite, cette soirée pleine de surprise a été programmée le 18 juillet, pour offrir une nouvelle chance aux spectateurs n’ayant pu assister aux précédentes représentations. Il convient de réserver ses places sans attendre car la demande est déjà forte !

En 2016, le Festival ouvre ses portes avec le grand retour de Carmen et de la mise en scène époustouflante de Franco Zeffirelli. Toute l’Espagne est bien présente dans ce spectacle qui est un grand classique du genre, avec une belle fidélité au livret. Un autre grand spectacle des Arènes de Vérone, la production d’Aida de Verdi est signée par Gianfranco de Bosio qui reprend la production historique de l’ouverture du Festival en 1913. Aida est l’opéra par excellence qui sied parfaitement à l’immensité du plateau qui sait toutefois se faire plus intime. Hugo de Ana a réussit à recréer l’atmosphère des salons parisiens où se déroule l’intrigue de La Traviata, le chef-d’œuvre des chefs-d’œuvre.
Les deux dernières productions font de nouveau appel au merveilleux faiseur Franco Zeffirelli qui flirte toujours avec le grandiose. Turandot de Puccini est l’un de ces opéras où le spectateurs attend des productions hors du commun. Avec Il Trovatore de Verdi, le Festival des Arènes de Vérone offre une autre mise en scène haute en couleurs qui convient magnifiquement au lieu démesuré.

L’édition 2016 s’inscrit dans la belle histoire de ce Festival qui reste un incontournable absolu dans le monde de la musique classique.